Noël Dolla

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Noël Dolla
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
(73 ans)
Nice
Nationalité
Activité
Formation
Maître
Mouvement

Noël Dolla, né le à Nice, est un artiste peintre et un plasticien français contemporain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Depuis 1967[1], Noël Dolla construit une œuvre qui investit le vocabulaire de la peinture (au sens large) comme un champ d'expérimentation. La peinture, sa matérialité, ses modes d'apparition, de présentation, le support, la toile, la surface, le champ coloré sont remis en jeu, et font tomber les dogmes tout en ré-interrogeant sans cesse les certitudes qui fondent le projet pictural dans l'histoire de l'art. Tels sont les enjeux qui se donnent à voir avec force dans ce travail en perpétuel mouvement.

Elève de Claude Viallat à l'école d'art de Nice entre 1964 et 1966, Noël Dolla est sensibilisé à un certain dépassement de la peinture constituant les bases de sa future pratique. Il connaît, dès les années 1960, les théories du groupe BMPT (Buren, Mosset, Parmentier et Toroni) sur la « fin de la peinture ». Il s'interesse également au mouvement Fluxus dans les années 1965, et puise dans la vie de tous les jours les éléments qui constitueront son vocabulaire formel. Étendoir, serpillère, torchon, drap, tarlatane, hameçon, plume, fumée... sont autant de corps étrangers à la tradition de la peinture mais qui lui servent de base à sa propre pratique picturale.

Dès 1968, Noël Dolla participe à l'aventure qui verra naitre le groupe Supports/Surfaces [2],[3], auquel il appartiendra jusqu'en juin 1971. Dans les perspectives de Supports/Surfaces, Noël Dolla se positionne avec conviction comme l'artiste de la conciliation du sujet pictural et du sujet social.

Ses motifs sont souvent ramenés à l'essentiel, la ligne comme geste minimal de l'acte de peindre, le point comme origine. Ils se déclinent, envahissent parfois l'espace, le redessinent. Toute son œuvre est traversée par des signes (croix, point, trou...) qui sont manipulés, reproduits, triturés jusqu'à épuisement du motif.

Déconstruire le geste, mettre en question les limites d'une pratique, l'enrichir de techniques nouvelles... c'est en passant d'une expérimentation de médium à une autre que l'artiste structure une pensée et une œuvre riche et complexe.

Il fonde le groupe E.L.A.N. en 1988[4] (Allen Dool, Aldo Öllen, Della Nolo, O.Del Llano, Li-Pafoal, Lona-Odell) « Le but du groupe E.L.A.N. est de créer et de promouvoir un art abstrait véritablement en rupture avec tout l’art de la médiatisation/consommation[5] ».

Parallèlement à sa carrière artistique Noël Dolla enseigne depuis 1974[6] à l'école d'art de la Villa Arson à Nice[7]. Parmi ses anciens étudiants on peut compter des artistes comme Philippe Mayaux, Pascal Pinaud, Ghada Amer, Philippe Ramette, Natacha Lesueur, Jean-Luc Verna, ou encore Tatiana Trouvé...

Œuvres dans les musées[modifier | modifier le code]

Œuvres dans l'espace public[modifier | modifier le code]

  • Les trois mondes, 1986, sculpture en acier, palais des Congrès-Acropolis à Nice[2]
  • Dans le cadre de l'International Sculpture Symposium, création et installation de la sculpture Léger vent de travers (Light crosswind) au musée de Kaohsiung à Taïwan[16]
  • Une tapisserie, d'après Noël Dolla, pour l'escalier d'honneur de la préfecture du Limousin, 2001[17]

Vidéos[modifier | modifier le code]

  • 1984 - Love Song, transcription vidéo de 125 diapositives (1973-1975), 15 min 50 s, UMATIC, service cinéma de la Ville de Nice
  • 1994 - S/S, 5 minutes 43 min', 1994 Nice, avec Natacha Lesueur dans le rôle de la danseuse[18]
  • 1994 - 5 vidéos réalisées à Nice durant l'hiver 1994 lors d'un Work Shop avec les étudiants de L'E.P.I.A.R.D, caméra Brice Delsperger, moyens techniques Villa Arson, Nice
  • 1994 - Enola-Gay, 2 min 30 s
  • 1994 - C'est beau la vie, 2 min
  • 1994 - Enol.A.Bait Sham/Shame, 11 min 10 s
  • 1994 - Poême à Lou Géhrig, 9 min
  • 1994 - Par ici la monaie (de singe), 5 min 10 s
  • 1994 - Momie orange amère / Il y a deux façons de prendre le bus, on peut monter et s'asseoir dedans ou se coucher dessous, réalisation Noël Dolla, vidéo VHS 4 min 58 s, moyens techniques Villa Arson, Nice, 1994
  • 1994 - Mercedes Benz, réalisation Noël Dolla, vidéo VHS 4 min 01 s, Villa Arson, Nice, 1994
  • 1994 - Criquet con de ses os / Les processions c'est chiant, réalisation Noël Dolla, vidéo VHS 4 min 59 s, moyens techniques Villa Arson, Nice, 1994
  • 1994 - Marianne d'Ajaccio, réalisation Noël Dolla, vidéo VHS 4 min 54 s, moyens techniques Villa Arson, Nice, 1994
  • 1994 - Païrin ou San Andréa Ghost, réalisation Noël Dolla, vidéo VHS 3 min 34 s, moyens techniques Villa Arson, Nice, 1994
  • 1994 - L'orage, réalisation Noël Dolla, vidéo VHS, 1994[19]

Quelques expositions[modifier | modifier le code]

  • 1967 - sa première exposition, galerie de Ben à Nice, ou il présente Étendoir
  • 1972 - 72 - 12 ans d'art contemporain en France au Grand Palais à Paris
  • 1973 - Haricot, haric, ar, salon des réalités nouvelles, Paris
  • 1989 - Fondation Cartier, exposition Noël Dolla, Carte blanche au groupe E.L.A.N., (Allen Dool, Aldo Öllen, Della Nolo, O.Del Llano, Li-Pafoal, Lona-Odell)
  • 1996 - Peintures, 14/12/1967 - 25/12/1968, Galerie Nice Fine Arts, Nice
  • 1996 - Peindre la Girafe, Galerie Evelyne Canus, La Colle sur loup
  • 1996 - Le tableau d'école ou l'heure de Noël, Galerie M.D.J, Neuchâtel, Suisse
  • 1996 - Tableaux d'école et Leurres de Noël, Galerie Météo, Paris
  • 1998 - Cinq silences, Centre d'art contemporain de Vassivière
  • 1998 - Homère, Le Quartier, Centre d'art contemporain de Quimper
  • 1998 - Noël Dolla one-man show, Fondation Katinka Prini de Genova à Art Jonction, Nice
  • 1998 - Un leurre, Villa Steinbach art contemporain, Mulhouse
  • 1998 - Un outil parfait, Maison Levanneur, Centre national de l'estampe et de l'art imprimé, Chatou
  • 1998 - 15 Lès, création d'un panoramique, Musée du papier peint de Rixheim
  • 1999 - Vir heroicus sublimis Find us /Le grand Leurre, Mamac, Nice
  • 2001 - Tableaux d'école V, South Art, Nice.
  • 2001 -  Espace d'art contemporain Gustave Fayet, Serignan
  • 2001 - La larme militaire ou la ballade à dos d'âne, Galerie chez Valentin, Paris
  • 2003 - Non, 1967-2001, exposition monographique que lui a consacré le Mamco à Genève[20]
  • 2004 - Noel Dolla - Cold White et Blanchot, Galerie Les filles du Calvaire, Bruxelles, Belgique
  • 2004 - Of shore, exposition itinérante, Paris, Tours, St Etienne, Sète, Nice
  • 2006 - Noël Dolla, Noir, jaune, violet et rose quelque part, Le Dojo, Nice
  • 2007 - My Mother Flying between Dog Food and Fish Food, Galerie Soardi, Nice
  • 2009 - MacVal de Vitry-sur-Seine[21].
  • 2009 - Noël Dolla, Galerie des Multiples, Paris (avril-mai 2009)
  • 2009 - Léger vent de travers, commissaire Frank Lamy, Mac Val, Ivry
  • 2009 - Noël Dolla, Fondation Zappettini, Milan, Italie[22]
  • 2013 - Noël Dolla: Entrée libre mais non obligatoire / Noël Dolla: Entrance free but not Required, Villa Arson (Nice), du 30 juin au 21 octobre 2013. Catalogue Noël Dolla: Entrée libre mais non obligatoire / Noël Dolla: Entrance free but not Required; textes de Guy Scarpetta, Léa Gauthier, Eric Mangion, Fabrice Flahutez, Noït Benaï, Elodie Antoine, Paris, Black Jack Editions (L. Gauthier), (ISBN 978-2918063384)
  • 2016 - Gestes et matérialités en peinture - Georges Autard, Noël Dolla, Dominique Gauthier, Joris Brantuas, Château d'Assas, Le Vigan (Gard)
  • 2017 - Noël Dolla: Restructurations spatiales - Spatial restructurings (1969-2016), Galerie des Ponchettes (Nice), du 23 juin au 22 octobre 2017. Catalogue Noël Dolla: Restructurations spatiales - Spatial restructurings; textes de Fabrice Flahutez, Léa Gauthier, Rachel Stella, Paris, Black Jack Editions (L. Gauthier), (ISBN 978-2918063391)

Publications[modifier | modifier le code]

  • La parole dite par un œil, Paris, Éditions L'Harmattan, 1995[23]
  • Le trou du Louvre, Paris, Jannink, 1999[24],[25]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (fr) Elodie Antoine, Guy Scarpetta, Fabrice Flahutez, Eric Mangion, Noït Banaï, Entrée libre mais non obligatoire, Nice-Paris: Black Jack Editions, Villa Arson, 2015, p. 342.
  2. a et b (fr) « Les trois mondes de Noël Dolla - Entretien avec Alliage », sur www.tribunes.com
  3. (fr) « La peinture iconoclaste de Noël Dolla », sur www.connaissancedesarts.com
  4. (fr) « Noël Dolla », sur www.artpointfrance.org
  5. (fr) « Le groupe E.L.A.N. : un autoportrait schizophrène (p. 42) » [PDF], sur www.macval.fr
  6. (fr) « Léger vent de travers », sur www.paris-art.com
  7. (fr) « L'équipe pédagogique en 2010-2011 », sur www.villa-arson.org
  8. Notice no 00160011987, base Joconde, ministère français de la Culture
  9. Notice no 04880000272, base Joconde, ministère français de la Culture
  10. Notice no 08890000085, base Joconde, ministère français de la Culture
  11. Notice no 00160014209, base Joconde, ministère français de la Culture
  12. Notice no 08890000086, base Joconde, ministère français de la Culture
  13. (fr) « Enitram 9681241 », sur collection.fraclorraine.org
  14. Notice no 08890001086, base Joconde, ministère français de la Culture
  15. Notice no 08890001087, base Joconde, ministère français de la Culture
  16. (de) « Festival der Kunst, Kunst am Bahnhof, Kunst auf Baustellen, Kunst im Freien », sur taiwanheute.nat.gov.tw
  17. (fr) « Commandes publiques de tapisseries ou tapis d'Aubusson 12e législature », sur www.senat.fr
  18. (fr) <abbr%20class= "abbr%20"%20title="page(s)"%20>p. 50) « Natacha Lesueur » [PDF], sur www.macval.fr
  19. « Dossiers d'artistes », sur Documents d'artistes (consulté le 19 décembre 14)
  20. exposition au Mamco en 2003
  21. (fr) « Noël Dolla. Léger vent de travers », sur www.connaissancedesarts.com
  22. « Dossiers d'artistes », sur Documents d'artistes (consulté le 19 décembre 14)
  23. « La parole dite par un œil », sur www.worldcat.org
  24. (notice BnF no FRBNF37080491)
  25. « Le trou du Louvre », sur www.worldcat.org

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Fabrice Flahutez, Léa Gauthier, Rachel Stella, Noël Dolla: Restructurations spatiales - Spatial restructurings (1969-2016), Paris: Black Jack Editions, 2017 (ISBN 9782918063391)
  • Elodie Antoine, Guy Scarpetta, Fabrice Flahutez, Eric Mangion, Noït Banaï, Entrée libre mais non obligatoire, Nice-Paris: Black Jack Editions, Villa Arson, 2015 (ISBN 9782918063384)
  • Irina Gorlova, Mikhail, La peinture après la peinture. L'expéreince du monde, Moscou: Centre national d'art contemporain, 2010
  • Bernard Ceysson, Déborah Laks, Le moment Supports/Surfaces, Paris: Ceysson Editions d'art, IAC, 2010
  • Jean Pierre Verheggen, Dolla, Collection Fiction, Vitry: MAC-VAL, 2009
  • Elodie Antoine, Bernard Christian, Frank Lamy, al., Léger vent de travers, Vitry: MAC-VAL, 2009
  • Paul Ardenne, Eric de Chassey, Richard Leydier, La Force de l'art, Paris: RMN, 2007
  • Autour de Support / Surfaces, dessins et objets de la collection du Musée d'art moderne de Saint-Etienne Métropole, Musée de Valence, Editions Artha, 2002
  • Maurice Fréchuret, Les Années 70, Bordeaux: CAPC, 2002
  • Eric de Chassey, Saul Ostrow, Vir heroicus sublimis Find us / Le grand Leurre, Nice: MAMAC, 1999
  • Lorand Hegyl, Catherine Perret, L'abstraction humiliée, Museum Moderner Kunst Stiftung Ludwig Vienne, 1995
  • Supports / Surfaces 1966-1974, Saint-Etienne: Musée d'art moderne 1991
  • Nicolas Bourriaud, Noël Dolla: Supports/Surfaces & Œuvres récentes, Paris: Galerie Montaigne, 1991
  • (en) « DOLLA, Noël (born 1945), Painter, sculptor », notice du Dictionnaire Bénézit, extrait en ligne, e- (ISBN 9780199899913)
  • « DOLLA, Noël », notice du Delarge, lire en ligne
  • Akoun: répertoire biographique d'artistes de tous pays des XIXe et XXe siècles. CV-XIX-XX, page 460

Liens externes[modifier | modifier le code]