Jean-Luc Verna

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Jean-Luc Verna
Jean-Luc Verna - 2014.jpg
Jean-Luc Verna en 2014 lors d'un concert du groupe I Apologize au festival « Less Playboy is More Cowboy » de Poitiers
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (56 ans)
NiceVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités

Jean-Luc Verna, né le à Nice, est un artiste français, vivant et travaillant à Paris. Il est à la fois actif dans les arts plastiques (dessinateur, sculpteur, photographe) et scéniques (chorégraphe, performeur, comédien et musicien).

Biographie[modifier | modifier le code]

Issu d’un foyer conservateur, Jean-Luc Verna décide à l’adolescence de s’en extraire pour aller vers une vie plus alternative. Il décide ensuite de faire de l’art « son unique drogue » et entre alors à la Villa Arson à Nice avant d’y être professeur de dessin durant 20 ans.[1] Il y suit notamment l'enseignement de Noël Dolla. Si le dessin constitue « la colonne vertébrale de son œuvre[2] », Jean-Luc Verna est un artiste polymorphe, sa pratique incluant également la photographie, la sculpture, ou encore la performance, et formant un ensemble cohérent « autour du corps, de son propre corps, piercé et maquillé[3]. »

Il enseigne aujourd’hui à l’École Nationale Supérieure d’Arts de Paris-Cergy[4].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Son travail mêle l'histoire de l'art à la musique rock et underground. Siouxsie Sioux, sa muse[5], a changé sa vie le jour où il la vit pour la première fois à la télévision dans l'émission Mégahertz d'Alain Maneval alors qu’il était adolescent.

Se définissant lui-même comme un artiste pluridisciplinaire, la pratique de Jean-Luc Verna touche autant le domaine des arts plastiques que celui des arts vivants et de l’art vidéo. Cette diversité fait écho à la notion d’œuvre d’art totale et dans cette démarche, Jean-Luc Verna investit jusqu’à son propre corps, qu’il tatoue, perce et maquille. Celui-ci devient alors un support de création en lien direct avec sa pratique du dessin[6].

Expositions[modifier | modifier le code]

Personnelles[modifier | modifier le code]

  • 2021 : Vous n'êtes pas un peu beaucoup maquillé ? ― Non, Air de Paris, Romainville
  • 2020 : Fondation pour l'art contemporain Claudine et Jean-Marc Salomon, Annecy
  • 2019 : Vous n'êtes pas un peu beaucoup maquillé ? — Non, Iconoscope, Montpellier
  • 2018 : Jean-Luc Verna, Museum de Toulouse[7]
  • 2016 : Retrospective, MacVal, Vitry-sur-Seine
  • 2013 : Vous n'êtes pas un peu beaucoup maquillé ? — Non, Faux Mouvement, Metz
  • 2011 : Vous n'êtes pas un peu beaucoup maquillé ? — Non, Air de Paris, Paris
  • 2007 : Vous n'êtes pas un peu beaucoup maquillé ? — Non, Air de Paris, Paris
  • 1998 : Vous n'êtes pas un peu beaucoup maquillé ? — Non, Air de Paris, Paris
  • 1995 : Vous n'êtes pas un peu beaucoup maquillé ? — Non, Air de Paris, Nice

Collectives[modifier | modifier le code]

  • 2021
    • Les Flammes. L'art vivant de la céramique, Musée d'Art moderne de Paris, Paris
  • 2020
    • ...DES PHOTOGRAPHES...DES ARTISTES ET LE CARDIGAN PRESSION, la Galerie du jour Agnès b., Hong Kong
  • 2019
    • More, Air de Paris, Romainville
    • ...DES PHOTOGRAPHES...DES ARTISTES ET LE CARDIGAN PRESSION, la Galerie du jour Agnès b., Paris
    • Sur les ailes du Désir, Le 19 CRAC, Montbéliard
    • Go Down the Mountain, Association 3 Arches, Ariège
    • Corps-à-cœur / Art contemporain et pratiques relationnelles 2.0, Artothèque de la Ville de Strasbourg, Strasbourg
    • Hommage à Léonard et à la Renaissance, Château du Rivau, Centre-Val de Loire
    • Vivace et Troppo - Le verre à l'état libre, École nationale supérieure d'art de Bourges, ENSA Bourges, Bourges
    • Entrée des artistes, Air de Paris, Romainville
    • DREAM BABY DREAM, Haus Mödrath Raüme Für Kunst, Kerpen
  • 2018
  • 2017 :
  • 2016 :
    • Outiller le dessin, Drawing Room 016, [MO.CO.] Panacée La Panacée, Montpellier
    • Ornement, crime et délices, CIAM Centre d'Initiatives Artistiques du Mirail, Toulouse
    • Dogs from hell, Galerie Patricia Dorfmann, Paris
    • The Velvet Underground, Philharmonie de Paris, Paris
    • Là-haut, La Graineterie, Centre d'art de Houilles, Houilles
    • Happy ending, frac champagne-ardenne, Reims
  • 2015 :
  • 2014 :
    • Lupanar, FORMA Art Contemporain & cabinet d'expertise, Lausanne
    • Nouvelles Vagues, L'Arthothèque Espace d'Art Contemporain, Caen
    • Véritables préludes flasques (pour un chien) 4/4, Mémoires d'un amnésique-!, Maison Populaire, Montreuil*
    • Par Amour/Paramour, MOCA, Toronto
    • Marqués par une image, L'Abbaye, Annecy-le-Vieux
    • Disons Dijon, Entrepôt 9, Galerie Barnoud, Quetigny
    • Codex (cur. Pierre Leguillon), CCA Wattis Institute for Contemporary Arts, San Francisco
    • Lionel Scoccimaro, Jean-Luc Verna, Entrepôt 9, Dijon
    • 1984-1999 La Décennie, Centre Pompidou-Metz, Metz*
    • Par une nuit d'hiver, Domaine Départemental de la Garenne Lemot, Gétigné-Clisson
  • 2013 :
  • 2012
    • Lost in L.A., Los Angeles Municipal Art Gallery, Barnsdall Art Park
    • Fruits de la passion, Les 10 ans du PAC, Centre Pompidou, Paris
    • Paramor, Frac des Pays de la Loire, Carquefou, France
    • Un nouveau festival, Centre Pompidou, Paris
    • Amour Anarchie, Axenéo7, Gatineau, Québec
  • 2011
    • Codex, Institut curatorial de la Head–Genève, Genève
    • Invitation to the Voyage, Algus Greenspon, New-York
    • I Sent My Love A Red, Red Rose, Team gallery, New York
  • 2010
  • 2009
    • Nouvelles acquisitions, Musée d'art moderne de la ville de Paris, Paris
    • Le sort probable de l'homme qui avait avalé le fantôme, La Conciergerie, Centre Georges-Pompidou, Paris
    • Spellbound, curated by Edouard Merino, Art & Rapy, Monaco
    • 'Collection Florence & Daniel Guerlain, Salon du dessin, Palais de la Bourse, Paris
  • 2008
    • Ne pas jouer avec des choses mortes, Villa Arson, Nice
    • Spleen : les Fleurs du Mal, Cueto Projects, New York
    • Chambres à Part II, La Réserve Paris
    • Prix Le-Meurice pour lʼart contemporain, Hôtel Le Meurice, Paris
    • Collection Florence et Daniel Guerlain, Ambassade de France, New York
  • 2007
  • 2006
    • Rose Poussière (cur. Olivier Zahm) in La Force de lʼart, Grand Palais, Paris
    • Midnight walkers, Le Crédac, Ivry-sur-Seine
  • 2005
    • Antidote, La Galerie des Galeries, Galeries Lafayette, Paris
    • OK/OKAY, Swiss Institute and Grey Art Gallery, New York
  • 2003
  • 2001
    • …If a double-decker bus, Air de Paris, Paris
  • 2002
    • Lire avec art, Villa Bernasconi, Lancy, Suisse (cur. Claude-Hubert Tatot)
    • 3e Biennale de Montréal, Canada
  • 2000
  • 1998
    • Bonne Année !, Air de Paris, Paris
  • 1995
  • 1994
  • 1993
    • L'Art dans la peau, Tattoo Collection, CRDC, Nantes
  • 1992
  • 1991
    • Performance érotique à la soirée George Brecht, Forum Casino, Nice
  • 1989
  • 1986-1987
    • Série de performances rock-peinture-vidéo en hôpitaux psychiatriques

Musique[modifier | modifier le code]

Groupe I Apologize[8][modifier | modifier le code]

Membres du groupe : Gautier Tassart, Pascal Marius et Jean-Luc Verna / 1re formation

Gautier Tassart, Julien Tiberi et Jean-Luc Verna / 2e formation

Gautier Tassart, Julien Tiberi, Xavier Boussiron et Jean-Luc Verna / 3e formation

Sélection de concerts[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

  • I Apologize, picture disc vinyle, Optical Sound, 2012

Groupe Beauty and the Beat[modifier | modifier le code]

Membres du groupe : Arnaud Maguet et Jean-Luc Verna

Sélection de concerts[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Beauty and the Beat, Muster to Custer, double vinyle 7" + poster - 45 t, Les Disques en Rotin Réunis

Jean-Luc Verna et ses Dum Dum Boys[modifier | modifier le code]

Membres : Le Groupe des Dum Dum Boys et Jean-Luc Verna

Sélection de concerts[modifier | modifier le code]

All Tomorrow's Party, soirée de clôture de l'exposition Andy Warhol, concert avec Dum Dum Boys, Grimaldi Forum, Monaco (7 août 2003)

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Jean-Luc Verna et ses Dum-Dum boys, vinyle 12" - E.P. - 45 T, Les Disques en Rotin Réunis
  • Greetings from Nowhereland, King Kameha & Kouriakin feat. : John Badonna, Bruce Bégout, Luc Interieur, Memphis Mao, Billy Muge, Ami Sioux, Jean-Luc Verna & WarmBaby, Vinyl, Tiramisu / Les Disques en rotin réunis , 2006

Clips[modifier | modifier le code]

Groupe Le Grand tunnel Mou[modifier | modifier le code]

Le Grand Tunnel Mou est le premier groupe de Jean-Luc Verna, fondé en 1982 avec Louis-Frédéric Apostoly[2]

Filmographie[modifier | modifier le code]

En 2014, Jean-Luc Verna joue dans le film BOYS LIKE US de Patric Chiha.

Acteur dans plusieurs vidéos de Brice Dellsperger, 1997-2008

Spectacle[modifier | modifier le code]

Interprète[modifier | modifier le code]

Chorégraphe[modifier | modifier le code]

  • Chorégraphie pour la compagnie Kwatrokki, 2003
  • Chorégraphe de Uccello, uccellacci & The Birds, 2017

Clips[modifier | modifier le code]

  • Vidéo clip Christine, de Jean-Luc Verna et ses Dum Dum Boys, réalisé par Mrzyk & Moriceau, 2005
  • Vidéo clip Funky Town de Jean-Luc Verna et ses Dum Dum Boys, réalisé par Brice Dellsperger, 2007

Catalogues[modifier | modifier le code]

  • Dream Baby Dream, Haus Mödrath, Räume Für Kunst, Verlag Kettler, Bönen, 2020
  • Cahiers Bataille 4, Editions Les Cahiers, Meurcourt, Février 2019, p. 161-168
  • Jonathan Demers, L'Aigle noir, Collection Laurent Dumas, Morceaux choisis, volume 1, Octobre 2018, p. 342-355
  • Aspirations - Retour sur trois expositions à Narbonne, L'Aspirateur - Lieu d'Art Contemporain, édition Institut Supérieur des Beaux-Arts de Besançon, Novembre 2018, p. 313-317
  • Autofictions - Prix de dessin de la Fondation d'art contemporain de Daniel et Florence Guerlain, published by DISTANZ Verlag, Berlin, 2018 p. 98
  • Bruit blanc, Topographie de l'art, La Manufacture de l'image, Paris, 2018, p. 44-47
  • Le guide Hazan de l'art contemporain, Éditions Hazan, Paris, 2017, p. 210-211
  • Jean-Luc Verna "Vous n'êtes pas un peu beaucoup maquillé? ― Non", édition Musée d'art contemporain du Val-de-Marne MacVal, novembre 2016
  • Cat. Donation Florence & Daniel Guerlain ― Centre Pompidou, édition Kunsten, 2016
  • Cat. Pinault Collection n°5, Octobre 2015-Mars 2016, Paris, 2015
  • Paramour, Coll. Le cabinet de dessins, Editions Marguerite Waknine, Angoulême, 2014
  • Prélude #1, Morceaux choisis d'une collection par Laurent Dumas, éd. Connaissance des Arts, Paris, septembre 2014
  • Medhi Brit et Sandrine Meats, Interviewer la performance, Manuella Editions, Paris, 2014
  • Jean-Luc Verna, Monographie, Flammarion, Paris, 2013
  • Projet pour l'art contemporain : 10 ans d'acquisitions, Société des Amis du Musée National d'Art Moderne, Centre Pompidou, Somogy Editions d'art, Paris, 2012, p. 66-67
  • À la vie délibérée, une histoire de la performance sur la Côte d'Azur de 1951 à 2011, Nice, La Strada et Villa Arson, 2012, p. 113
  • Traits pour traits (collection de dessins du Frac Haute-Normandie), frac Haute-Normandie, 2009, p. 69
  • Pascal Beausse, Le corps au scalpel, Qu'est-ce que l'art aujourd'hui?, Paris Beaux Arts éd., 2009, p. 192-211
  • The Judith Rothschild Foundation Contemporary Drawings Collection : catalogue raisonné, New-York, Museum of Modern Art, 2009
  • Jonas Storsve, Collection art graphique, Paris, Centre Pompidou, 2008, p. 530
  • Ne pas jouer avec des choses mortes, Dijon, Presse du réel, 2008, p. 124-125, 226
  • Evence Verdier, French Connection, Paris, Black Jack éd., 2008, p. 696-703
  • Stéphanie Moisdon, Antidote 0102, Paris, Groupe Galeries Lafayette, 2006
  • Claude-Hubert Tatot, Jean-Luc Verna, "Vous n'êtes pas un peu beaucoup maquillé? ― Non", Vénissieux, La Passe du vent, 2006
  • Pierre Molinier, jeux de miroirs, Bordeaux, Musée des Beaux-Arts / Le Festin, 2005
  • Yves Adrien et Eric Troncy, Jean-Luc Verna, "Vous n'êtes pas un peu beaucoup maquillé? ― Non", Clermont-Ferrand, Un, deux... quatre éd., 2003
  • Coollustre, Dijon, Les Presses du réel, 2003
  • Élisabeth Lebovici, Dictionnaire des cultures gays et lesbiennes, Paris, Larousse, 2003
  • Edward Lucie-Smith, Art Tomorrow, Paris, Pierre Terrail, 2002
  • Jean-Marc Réol et Didier Bisson, Jean-Luc Verna, Villa Arson, Nice, 1998
  • Éric Troncy, 6 Galeries au Japon, Paris, Air de Paris / AFAA, 1995
  • Jean-Luc Verna, Ateliers 94, ARC, Paris, 1994

Articles de presse (Sélection)[modifier | modifier le code]

  • Éric Troncy, Numéro n°12, Avril 2000
  • Marie-Pierre Bonniol, Jean-Luc Verna Supasta!, Revue & Corrigée n°44, Juin 2000
  • Natacha Wollinski, Peintures sur soi, Beaux arts magazine n°203, Avril 2001
  • Emmanuelle Lequeux, Poussière d'étoile, Aden / Le Monde, 3/9 Janvier 2001
  • Stéphanie Cohen, Shooting Star, Vogue, Décembre 2001
  • Claude-Hubert Tatot, La Paramour présente Siouxsie au Palais du Té, une superproduction de Jean-Luc Verna, www.plumart.com, Décembre 2001
  • Claude-Hubert Tatot, 360°, Décembre 2001
  • Anaïd Demir, God Save the Queen, Jalouse n°49, Avril 2002
  • Sandrine Lacroix, Et vice-verna, Zéro Deux, 2002
  • Élisabeth Lebovici, Le bestiaire allumé de Verna, Libération, 2 Novembre 2002
  • Pascal Beausse, Jean-Luc Verna, Le Parvis, Flash Art International n°227, Novembre 2002
  • Didier Arnaudet, Jean-Luc Verna, Art Press n°286, Janvier 2003
  • Jean-Luc Verna : voies de fait, Dictionnaire des cultures gays et lesbiennes, p. 168
  • D. Bernadas, Extreme Bodies Subversive Self-Creation, Gus n°16, Septembre 2003, p. 46-50
  • Anaïd Demir, Interview, Le journal des arts n°181, 21 Novembre / 4 Décembre 2003, p. 15
  • Judith Quentel, Semaine n°7, Mai 2004
  • Alain Berland, Décalqué(e), Particules n°12, Décembre / Janvier 2006
  • Valéry-Rose Pfeifer, Tout ce qu'il faut savoir de Jean-Luc Verna, Elle, 20 Février 2006, p. 114
  • Marie Canet, Art 21 n°10, Janvier / Février 2007, p.76-77
  • Véronique Bouruet-Aubertot, Le renouveau du dessin contemporain, Connaissance des arts n°647, Mars 2007, p. 114.117
  • Julie Boukobza, Verna démaquillé, L'Officiel n°914, Avril 2007
  • Bérénice Bailly, La poésie gothique de Verna, Le Monde, 11 Mai 2007, p. 27

Collections publiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Jean-Luc Verna - Air de Paris », sur www.airdeparis.com (consulté le )
  2. a b et c « Dossier pédagogique », Arts de la scène et art contemporain, sur le site du Centre Pompidou.
  3. Communiqué de presse du Centre Georges-Pompidou.
  4. « Jean‐Luc Verna | Cnap », sur www.cnap.fr (consulté le )
  5. « Sous le maquillage : rencontre avec Jean-Luc Verna », Inferno Magazine, 10 décembre 2012.
  6. « Jean-Luc Verna », sur Fondation Salomon, (consulté le )
  7. « Jean-Luc Verna au Muséum de Toulouse : dessins d’oiseaux », Paris Art,‎ (lire en ligne, consulté le )
  8. « Jean-Luc Verna, étoile plastique, chante la lumière noire d' I Apologize au Centre Pompidou - Toutelaculture » (consulté le )
  9. Clip sur youtube.com.
  10. Clip sur dailymotion.com.
  11. Voir sur le site du MAC/VAL.
  12. Voir sur le site du MoMA.

Liens externes[modifier | modifier le code]