Musée d'Art contemporain du Val-de-Marne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir MAC et VAL.
Musée d'Art contemporain du Val-de-Marne
Vitry - Musee d'art contemporain 00.jpg
Informations générales
Ouverture
Surface
13 000 m2, dont 4 000 m2 destinés aux expositions
Visiteurs par an
un peu plus de 70 000[1]
Site web
Collections
Collections
Localisation
Pays
Région
Commune
Adresse
Place de la Libération
Coordonnées

Le musée d'Art contemporain du Val-de-Marne (généralement abrégé en MAC VAL) est un musée d'art contemporain situé à Vitry-sur-Seine, dans le Val-de-Marne, en France. Inauguré en novembre 2005, son bâtiment a été conçu par l'architecte Jacques Ripault. Le MAC VAL est le seul musée à être exclusivement consacré à la scène artistique en France depuis les années 1950. Sa collection est issue du FDAC (Fonds départemental d'art contemporain) constitué par le Conseil départemental du Val-de-Marne à partir des années 1980. Le MAC VAL bénéficie du label « Musée de France » et fait partie du réseau Tram, réunissant des lieux d'art contemporain en Île-de-France.

Histoire[modifier | modifier le code]

Panneaux d'accueil du MAC VAL.

L'histoire du MAC VAL est directement liée à la politique de soutien aux artistes menée par le Département du Val-de-Marne. En 1982, un Fonds départemental d'Art contemporain (FDAC) est créé sous l'impulsion de Michel Germa, président du Conseil général du Val-de-Marne de 1976 à 2001. Il confie la direction artistique de la collection à Raoul-Jean Moulin, journaliste et critique d'art[2].

L'opération de 30,5 millions d'euros (HT) inscrite au contrat de plan 2000-2006 est financée par le département du Val-de-Marne avec la contribution du ministère de la Culture et du conseil régional d'Île-de-France. La surface de cet équipement, construit par le cabinet d'architectes Jacques Ripault et Denise Duhard est de 13 000 m2, dont 4 000 réservés aux expositions permanentes et temporaires[3],[2]. Le bâtiment est entouré d’un jardin public de 10 000 m2. Le musée propose des ateliers d'arts plastiques. Le bâtiment abrite également un auditorium et un cinéma d'art et d'essais.

Collections[modifier | modifier le code]

La collection d’art contemporain a été initiée en 1982 par Raoul-Jean Moulin et confiée à Alexia Fabre depuis 1998. Elle compte environ 2 500 œuvres d'artistes de la scène française des années 1950 à nos jours, couvrant différents mouvements : art cinétique, Supports/Surfaces, Nouveau Réalisme... L'exposition inaugurale en deux parties était dédiée dans un premier temps à Jacques Monory (novembre 2005-février 2006), puis à Claude Lévêque (mars-juin 2006). À raison d'une fois tous les 18 mois, les collections permanentes du musée sont présentées par rotation dans les espaces d'exposition.

Artistes représentés dans le fonds permanent du MAC VAL[modifier | modifier le code]

Liste non exhaustive

Événements marquants[modifier | modifier le code]

En 2009, puis en 2011, la Mairie de Paris invite Alexia Fabre, conservatrice en chef et Frank Lamy, chargé des expositions temporaires, à être les directeurs artistiques de Nuit Blanche.

En juin 2015, le musée accueille la première exposition consacrée au Grand Paris Express[4], le futur métro de la métropole parisienne. « Les passagers du Grand Paris Express »[5] présente en exclusivité les maquettes des futures gares de la ligne 15 Sud et plusieurs œuvres consacrées au voyage et aux territoires métropolitains.

Activités annexes du MAC VAL[modifier | modifier le code]

Centre de documentation[modifier | modifier le code]

Le centre de documentation, situé au premier étage du musée, présente un panorama de l'art des années 1950 à nos jours et plus particulièrement les artistes de la collection du MAC VAL ou qui ont participé à la programmation muséale.

Restaurants[modifier | modifier le code]

Dès l'ouverture, le MAC VAL dispose d'un restaurant, « Le Transversal », créé par Inaki Aizpitrate, Laurent Chareau, Benjamin Pelletier et Gilles Strassart. Ce projet touche à sa fin en juillet 2008[6]. Le restaurant actuel, « À la folie », est géré par le chef Hervé Riebbels.

Production audiovisuelle[modifier | modifier le code]

Le musée a été utilisé pour le tournage, en 2007, du clip de Zazie, Je suis un homme[7].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Espace MAC/VAL sur le site officiel du musée.
  2. a et b [PDF] Le Musée d'Art contemporain du Val-de-Marne/Vitry : l'art en France de 1950 à nos jours, Conseil général du département du Val-de-Marne, consulté le 25 mars 2019.
  3. Dominique Poiret, « Le MAC/VAL, cinq ans déjà ! », Libération, 22 octobre 2010.
  4. Voir sur societedugrandparis.fr.
  5. Site de l'exposition « Les passagers du Grand Paris Express ».
  6. « Transversal – Mac/Val – Vitry-sur-Seine », sur Gilles Stassart, (consulté le 25 mars 2019)
  7. Fiche de Je suis un homme sur le site des Victoires de la musique.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jacques Ripault et François Bon, Espaces de œuvres – Un musée en noir et blanc : le MAC / VAL, Archibook Sautereau éditeur, Paris, 2005.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :