Nande (peuple)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Nande (peuple)

Populations importantes par région
Autres

Les Nande sont une population bantoue d'Afrique centrale établie dans l'est de la République Démocratique du Congo dans les territoires de Beni et Lubero, dans la province du Nord-Kivu, également en Ouganda où ils sont appelés Konjo.

Les Nande, qui constituent dans les territoires de Beni et de Lubero, la population prédominante du point de vue numérique, sont originaires de Muhulungu sur la rive droite proche de la rivière Semliki, et de la côte Ouest du lac Édouard. De cette grotte d’Isonga, Muhiyi, premier explorateur Nande du Nord-Kivu, visita Vitungwe où il installera son «Ekikali» (ou quartier général), Isale, Malio, Kasongwere.

Ethnonymie[modifier | modifier le code]

Selon les sources et le contexte, on observe plusieurs variantes : Bakira, Banande, Kinande, Kinandi, Kira, Munande, Nandes, Nandi, Nandis, Ndande, Ngandi, Orundande, Wanande, Yira[1].

Langues[modifier | modifier le code]

Leur langue est le nande (ou kinande), une langue bantoue dont le nombre de locuteurs en RDC était estimé à 903 000 en 1991[2], mais beaucoup parlent la langue véhiculaire de la région, le swahili.

Économie[modifier | modifier le code]

Commerce[modifier | modifier le code]

Chez la population nande on pratique beaucoup le commerce[3]. Le peuple nande avant tout agriculteur et éleveur de petit bétail, l'élevage de bovin étant une particularité de certaines grandes familles seulement. Historiquement, les Nande ont pratiqué le commerce du sel du lac Katwe en Ouganda.

Culture[modifier | modifier le code]

Le terme isumba désigne à la fois des sociétés secrètes et les statuettes en argile utilisées dans le cadre des rites d'initiation. Ces sociétés fermées étaient réservées aux hommes, qui devaient reconnaître chaque figurine et les disposer dans un ordre précis[4].

Les statuettes ci-dessous proviennent des environs de Lubero dans le Nord-Kivu (auj. en République démocratique du Congo). Elles sont conservées au Musée royal de l'Afrique centrale, en Belgique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Source RAMEAU, BnF [1]
  2. (en) Fiche langue[nnb]dans la base de données linguistique Ethnologue.
  3. « - Ethnie Nande ou Ba Nande (Peuple du Nord-Kivu) », sur www.congo-autrement.com (consulté le )
  4. (en) Julien Volper, « An Approach to Nande Isumba Figures », inTribal Art, 2010, Vol. XIV-3, no 56, p. 106-115

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Lieven Bergmans, « Chaises et escabeaux chez les Wanande », L’Afrique ardente, Bruxelles, 1955, p. 10-13
  • (de)(en) Marc Leo Felix, « Nande », in , Maniema, an essay on the distribution of the symbols and myths as depicted in the masks of Greater Maniema, Fred Jahn, Munich, 1989, p. 292-297
  • Kambale Kavutirwaki, Contes folkloriques nande, Musée royal de l'Afrique centrale, Tervuren, 1975, 2 vol.
  • P. Lieven, « Us et coutumes chez les Wanandes dans la région de Lubero. I, La fabrication des cruches et des pots », L’Afrique ardente, Bruxelles, 1954, 82, p. 9-13
  • Minga Shanga, Makutu Nym et al., Traditions verbales et rituelles chez les Lele, Kuba, Ding, Lulua, Luba, Komo et Yira (Rép. du Zaïre), Ceeba, Bandundu, République du Zaire, 1984, 180 p.
  • (de) Friedhelm Streiffeler, Endogene Entwicklungsvorstellungen in Zaire : eine vergleichende Untersuchung bei den Komo und Yira (Nande), Breitenbach, Sarrebruck, 1993, 332 p. (ISBN 3881565965)*
  • (en) Julien Volper, « An Approach to Nande Isumba Figures », inTribal Art, 2010, Vol. XIV-3, no 56, p. 106-115

Discographie[modifier | modifier le code]

  • (en) On the Edge of the Ituri Forest, Northeastern Belgian Congo : Budu, Mbuti, Mangbele, Nande, Bira, Sharp Wood Productions, 1998 (enregistrement 1952)
  • Zaïre : Entre les lacs et la forêt. La musique des Nande, VDE-Gallo, 1991 (enregistrement 1986-1988)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :