Khoïkhoï (langue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Nama (langue))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne une langue. Pour le peuple homonyme, voir Khoïkhoï.
Khoïkhoï
Khoekhoegowab
Pays Namibie, Botswana, Afrique du Sud
Nombre de locuteurs 250 000, dont 200 000 en Namibie[1]
Classification par famille
Statut officiel
Langue officielle langue nationale en Namibie
Codes de langue
ISO 639-3 naq
Étendue langue individuelle
Type langue vivante
IETF naq
WALS kho

Le khoïkhoï est une langue khoïsan parlée en Namibie, au Botswana et en Afrique du Sud par les peuples Khoïkhoï et Damara. Elle est également appelée nama, d'après le nom des Namas, le plus nombreux des peuples khoïkhoï. Anciennement, elle était connue sous le nom de hottentot, maintenant considéré comme péjoratif.

Le khoïkhoï se classe dans le groupe khoï des langues khoïsan, caractérisées par la présence de nombreuses consonnes à clic.

Le premier linguiste à avoir étudié la langue khoïkhoï a été le missionnaire rhénan Franz Heinrich Kleinschmidt (1812–1864).


Prononciation[modifier | modifier le code]

Voyelles[modifier | modifier le code]

Il y a 5 voyelles : /i e a o u/ et les nasales /ĩ ã ũ/. /u/ est très arrondie, /o/ est un peu arrondie. /a/ est la seule voyelle avec un allophone notable, elle est prononcée [ə] devant /i/ ou /u/.

Ton[modifier | modifier le code]

Il y a entre 3 et 4 tons /á, ā, à/ ou /a̋, á, à, ȁ/, qui peuvent apparaître sur chaque more (voyelles et consonnes nasales finales). Le ton haut est plus haut quand il sur des voyelles hautes (/í ú/) ou sur des nasales (/ń ḿ/) que quand il est sur des voyelles moyennes et basses (/é á ó/).

Les tons se peuvent se combiner en un nombre limiter de "mélodies" qui ont des formes en sandhi dans certains environnements syntaxique. Les plus importantes mélodies, dans la forme parlée et dans la forme sandhi, sont les suivantes :

Parlé Sandhi Traduction Mélodie
ǃ̃ˀȍm̀s ǃ̃ˀòm̏s touchée bas
ǃ̃ˀȍḿs une mamelle, pis bas montant
ǃ̃ˀòm̀s faire sortir d'un trou moyen
ǃ̃ˀòm̋s ǃ̃ˀòm̀s un arbre écimée haut montant
ǃ̃ˀóm̀s ǃ̃ˀóm̏s coagulée bas tombant
ǃ̃ˀőḿs ǃ̃ˀóm̀s un poing haut tombant

Accent de hauteur (stress)[modifier | modifier le code]

Dans une phrase, un mot (pomme, arbre, voiture,...) reçoit plus de stress qu'un mot grammatical (le, rouge, grand, je, oui,...). Dans un mot, c'est la première syllabe qui reçoit le plus de stress. Les syllabes suivantes reçoivent de moins en moins de stress et sont prononcées de plus en plus vite.

Consonnes[modifier | modifier le code]

Il y a 31 consonnes dont 20 clics.

Non-clics[modifier | modifier le code]

Bilabiale Alvéolaire Vélaire Glottale
Nasale m n
Occlusive p ~ β t ~ ɾ k ʔ
Affriquée t͜sʰ k͜xʰ
Fricative s x h

Entre deux voyelles, /p/ et prononcé [β] et /t/ est prononcé [ɾ]. Les séries d'affriquées sont très aspirées et peuvent être considérées comme des occlusives aspirées comme en Korana.

Beach (1938)[2] a rapporté que le Khoekhoe a eu comporté la vélaire latérale éjective affriquée, [kʟ̝̊ʼ], un allophone commun de /kxʼ/ dans les langues à clics. Ce son existe toujours en Korana.

Clics[modifier | modifier le code]

Chaque clics consiste en une combinaison de deux articulations : un des 4 clics et une des 5 autres parties . De ces combinaisons en résultent 20 phonèmes.

Accompagnement Clics affriqués Clics non-affriqués Orthographe
standardisée
(avec "ǃ")
Clics
dentaux
Clics
latéraux
Clics
alvéolaires
Clics
palataux
Ténue ǀ ǁ ǃ ǂ {ǃg}
Aspirée ǀʰ ǁʰ ǃʰ ǂʰ {ǃkh}
Nasal ᵑǀ ᵑǁ ᵑǃ ᵑǂ {ǃn}
Sourde nasale aspirée ᵑ̊ǀʰ ᵑ̊ǁʰ ᵑ̊ǃʰ ᵑ̊ǂʰ {ǃh}
Glottalisée ᵑ̊ǀˀ ᵑ̊ǁˀ ᵑ̊ǃˀ ᵑ̊ǂˀ {ǃ}

Les clics aspirées sont plus léger, mais est plus "rauque" que les clics nasaux aspirées, un peu comme le ch écossais, comme dans loch.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Fiche langue (code «naq») dans la base de données linguistique Ethnologue.
  2. D. Beach, 1938. The Phonetics of the Hottentot Language. Cambridge.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]