Musées de la ville de Paris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Musées de la Ville de Paris)

Les musées de la Ville de Paris sont les musées, ateliers, maisons d'artistes et sites archéologiques appartenant à la mairie de Paris. Ils sont au nombre de dix-sept, dont quatorze gérés par l'établissement public Paris Musées. L'un d'entre eux, Hauteville House, est en effet une annexe de la maison de Victor Hugo et ne se situe pas à Paris mais à Saint-Pierre-Port, sur l'île de Guernesey ; tandis que le musée de la Sculpture en plein air, présenté dans un jardin public, et le musée des Égouts appartiennent aux domaines des directions municipales chargées de leur entretien. Un dix-huitième musée, le Pavillon des Arts, qui servait de lieu d'exposition, a fermé en 2006.

Leur accès est gratuit, pour les collections permanentes seulement, hormis les catacombes de Paris, la crypte archéologique de Notre-Dame et le musée des Égouts de Paris.

Par ailleurs, huit autres musées et lieux d'expositions : le musée de Montmartre, la Maison européenne de la photographie, la Halle Saint-Pierre, le Pavillon de l'Arsenal, la Gaîté-Lyrique, le Forum des images, l'Institut des cultures d'Islam ou le Pavillon de l'eau, gérés par des associations ou opérateurs étroitement liés à la municipalité, sont hébergés sur des propriétés de la Ville de Paris. Enfin, certaines mairies d'arrondissement disposent de lieux d'animation et d'expositions, comme le Pavillon Carré de Baudouin (20e), l'Espace des Blancs-Manteaux (4e) ou à l'hôtel de ville même la salle Saint-Jean.

Présentation[modifier | modifier le code]

Les origines de l'administration des beaux-arts de la Ville de Paris remontent au début du XIXe siècle. C'est le baron Gaspard de Chabrol (1773-1843), nommé préfet de la Seine en 1812 par Napoléon Ier, en exerçant aussi le rôle de maire de Paris, et qui a conservé ce poste après la Restauration, jusqu'en 1830, qui a créé un bureau des cultes et beaux-arts en 1815. Le préfet Chabrol confie la direction de ce bureau à Georges Pierre Larribe, jusqu'en 1830 également, avec le titre de chef de division et conservateur des objets d'art de la Ville de Paris et du département de la Seine. Une commission des beaux-arts est aussi créée pour assurer le choix des peintres et des sculpteurs. Ce service disparait en 1830 et cette fonction est alors assurée par un des bureaux du secrétariat général de la préfecture, qui a pour chef Alphée Buffet, puis Augustin Varcollier (1795-1882). Victor Baltard devient en 1840 le premier inspecteur des beaux-arts, pendant trente ans. Sous le Second Empire, le service des beaux-arts est reconstitué et dépend du cabinet du préfet[1].

Avant la guerre de 1870, les collections de la Ville étaient disséminées dans divers bâtiments municipaux annexes et une partie fut détruite dans l'incendie de l'hôtel de ville lors de la Commune de Paris. Après 1871, le Service des beaux-arts concentre ses collections dans les combles de l'hôtel Carnavalet, qui est en 1880 le premier musée de la ville de Paris ouvert au public, et dans un magasin du boulevard Morland, plus spécialement affecté aux œuvres de sculpture. Rapidement la Conservation de la bibliothèque Carnavalet demanda à récupérer certaines pièces des combles de l'hôtel Carnavalet, mais les difficultés budgétaires de la ville bloquèrent tout investissement nécessaire à la construction d'un bâtiment permettant de conserver et d'exposer les collections. Ce n'est que le que le conseil municipal adopta un crédit de 45 000 francs pour construire un tel bâtiment, sur un terrain municipal situé rue La Fontaine et rue Gros, le musée d'Auteuil. C'est alors le deuxième musée de la Ville de Paris[2],[3]. Après la construction du Petit Palais en 1900, où est installé le musée des beaux-arts de la Ville de Paris, le bâtiment d'Auteuil devient le dépôt des réserves de la ville et celui-ci est détruit après 1978, lorsqu'un nouveau dépôt de la réserve des œuvres d'art de la Ville de Paris est établi à Ivry.

Après la création de la mairie de Paris, en 1975, des services parallèles se sont créés pour gérer les œuvres civiles, d'une part, et les œuvres religieuses, d'autre part. Elles ont fusionné en 1997 dans le service de la Conservation des œuvres d'art religieuses et civiles de la Ville de Paris (COARC)[4].

Historiquement, le premier des musées de la Ville de Paris est le musée Carnavalet, qui a été créé en 1880. Par la suite, de nombreux dons immobiliers ou de collections ont permis la création d'autres musées. Le dernier, le musée du Général Leclerc de Hauteclocque et de la Libération de Paris - musée Jean-Moulin, date de 1994.

L'ensemble des collections de la Ville de Paris est le deuxième de France en importance après celui de l'État. Les expositions des musées de la Ville de Paris sont produites, et leurs catalogues édités par le délégataire de service public Paris Musées.

Liste[modifier | modifier le code]

Musée Date Lieu Thème
Musée d'Art moderne de Paris 1961 16e arrondissement Art moderne
Maison de Balzac 1949 16e arrondissement (Passy) Honoré de Balzac
Musée Bourdelle 1949 15e arrondissement Œuvre d'Antoine Bourdelle
Musée Carnavalet 1880 3e arrondissement (Marais) Histoire de Paris
Catacombes de Paris 1810 14e arrondissement Lieu archéologique
Crypte archéologique de l'île de la Cité 1980 4e arrondissement (Île de la Cité) Lieu archéologique
Musée Cernuschi 1898 8e arrondissement Arts de l'Asie
Musée Cognacq-Jay 1929 3e arrondissement (Hôtel de Donon) Art du XVIIIe siècle
Palais Galliera, musée de la Mode de la Ville de Paris 1977 16e arrondissement (Palais Galliera) Histoire de la mode
Musée de la Libération de Paris – musée du général-Leclerc – musée Jean-Moulin 2019 14e arrondissement (Place Denfert-Rochereau) Seconde Guerre mondiale
Petit Palais - musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris 1902 8e arrondissement Musée des beaux-arts
Musée de la Vie romantique 1983 9e arrondissement Artistes du XIXe siècle
Maison de Victor Hugo
Hauteville House
1903
1927
4e arrondissement (place des Vosges)
Saint-Pierre-Port, Guernesey
Victor Hugo
Musée Zadkine 1982 6e arrondissement Œuvre d'Ossip Zadkine
Musée des Égouts 1889 ? 7e arrondissement (Pont de l'Alma, face au 93 quai d'Orsay) Histoire des égouts
Musée de la Sculpture en plein air 1980 5e arrondissement (Jardin Tino-Rossi) Sculpture contemporaine
Pavillon des Arts 1983 1er arrondissement (les Halles) Fermé définitivement en 2006

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • [Inventaire 1889] Préfecture du département de la Seine. Direction des travaux, « Musée des collections artistiques de la Ville de Paris », dans Inventaire général des œuvres d'art appartenant à la Ville de Paris dressé par le service des beaux-arts, t. 2 Édifices civils, Paris, Imprimerie centrale des chemins de fer A. Chaix et Cie, (lire en ligne), p. 121-346
  • Georges Brunel, « La formation des musées de la Ville de Paris et le développement de l’administration des Beaux-Arts », dans Chantal Georgel (dir.), Choisir Paris : les grandes donations aux musées de la Ville de Paris, Paris, Publications de l’Institut national d’histoire, collection Actes de colloques, Paris, 2015, (ISBN 978-2-917902-63-9) (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]