Musée départemental Stéphane-Mallarmé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mallarmé.
Musée départemental Stéphane-Mallarmé
Maison de Stéphane Mallarmée vue d'ensemble 1.JPG
Informations générales
Ouverture
Bâtiment
Protection
Localisation
Pays
Région
Commune
Adresse
4, promenade Stéphane Mallarmé
Vulaines-sur-Seine
Coordonnées
Localisation sur la carte de Seine-et-Marne
voir sur la carte de Seine-et-Marne
Red pog.svg
Localisation sur la carte d’Île-de-France
voir sur la carte d’Île-de-France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg

Le musée départemental Stéphane-Mallarmé est un musée du conseil général de Seine-et-Marne, situé dans la maison de villégiature du poète Stéphane Mallarmé à Vulaines-sur-Seine, (quartier de Valvins), dans le département de Seine-et-Marne.

Historique[modifier | modifier le code]

Stéphane Mallarmé découvre cette ancienne auberge en 1874 et y séjourne régulièrement jusqu'à sa mort survenue le 9 septembre 1898.

En 1902, la maison est achetée par Geneviève Mallarmé, la fille du poète, et Edmond Bonniot, son mari, qui y rassemblent de nombreux souvenirs de Mallarmé provenant de son appartement parisien rue de Rome. Inscrite comme monument historique en 1946, la maison est achetée par le conseil général de Seine-et-Marne en 1985 qui la transforme en musée, inauguré en 1992.

En 2011, le musée reçoit le label de « Maison des illustres » par le ministère de la Culture et de la Communication.

Présentation[modifier | modifier le code]

S'attachant à restituer l'atmosphère du lieu et à préserver la mémoire du poète, le musée conserve de nombreux meubles, objets familiers, et œuvres offertes à Mallarmé par ses amis proches : Manet, Gauguin, Whistler...

Le musée abrite également un grand jardin situé derrière la maison. Il a été reconstitué par la paysagiste Florence Dollfus qui s'est fondée sur des photographies anciennes, sur l'organisation traditionnelle des jardins de bords de Seine à la fin du XIXe siècle, et sur la correspondance du poète. Jacinthes, tulipes, rosiers, iris, pommiers, poiriers, noyers peuvent, entre autres, y être admirés.

Expositions[modifier | modifier le code]

  • 19 septembre au 21 décembre 2009 : « L'éventail dans le monde de Stéphane Mallarmé »
  • 9 janvier au 2 mai 2010 : « Mallarmé fait son cinéma : lanternes magiques et projections lumineuses »
  • 15 mai au 27 septembre 2010 : « L'École de Mallarmé - Raoul Marek »
  • 5 mars au 6 juin 2011 : « Femmes de Mallarmé[2] »
  • 17 septembre 2011 au 19 mars 2012 : « Anne Slacik, peintures 2010-2011 »
  • 6 avril au 25 juin 2012 : " Mallarmé de A à Z "
  • 7 juillet au 3 septembre 2012 : " Bracaval et les éditions Le Pré Nian "
  • 15 septembre 2012 au 25 mars 2013 : " Le Phénomène futur ", exposition en collaboration avec l'Ecole Nationale Supérieure des Arts Appliqués et des Métiers d'Art - Olivier de Serres (Paris)

Note[modifier | modifier le code]

  1. « Maison de Mallarmé », notice no PA00087333, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. Présentation de l'exposition sur le site du conseil général de Seine-et-Marne.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Le musée est l'un des cinq musées départementaux de Seine-et-Marne, avec :

Site externe[modifier | modifier le code]