Julie Manet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Julie Manet
Image dans Infobox.
Julie Manet en 1894, photographie anonyme.
Paris, musée Marmottan Monet.
Naissance
Décès
(à 88 ans)
Paris 16e
Sépulture
Nom de naissance
Eugénie Julie Manet
Nationalité
française
Activité
Père
Mère
Conjoint
Enfant
Julien Rouart (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Julie Manet, née à Paris le et morte dans la même ville le , est une artiste peintre et une collectionneuse française d'œuvres d'art.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née le à 11 heures du matin au 9 avenue d'Eylau[1], Julie Manet est le seul enfant de Berthe Morisot et d'Eugène Manet, le frère cadet d'Édouard Manet.

Elle posa tout le long de sa vie pour sa mère et pour d'autres peintres impressionnistes. En 1896, elle est photographiée avec Stéphane Mallarmé, son tuteur depuis 1892, année de décès de son père.

Le , 3 ans après leur rencontre au Louvre, elle épouse Ernest Rouart[2], peintre et fils du peintre Henri Rouart. Le mariage, célébré à la mairie du 16e arrondissement, est une double cérémonie au cours de laquelle sa cousine Jeannie Gobillard épouse Paul Valéry. De son mariage avec Rouart elle a trois enfants : Julien (né en 1901), Clément (né en 1906) et Denis (né en 1908).

Elle a écrit un Journal qui donne un aperçu de la vie des peintres français de son temps (notamment Renoir, Degas, Monet et Sisley) ainsi que de l'affaire Dreyfus et de la visite du tsar de Russie Nicolas II en 1896.

Avec son mari, elle s'engage à défendre et à faire reconnaître les œuvres des impressionnistes. Au cours des années 1930, le couple va promouvoir ceux-ci en célébrant les centenaires des peintres impressionnistes à travers des expositions monographiques. Ils vont être aidées par leur proximité avec Paul Jamot, conservateur honoraire du Louvre.

Elle consacra sa vie à valoriser la peinture impressionniste, mais surtout à faire reconnaître l'art de sa mère, Berthe Morisot. Selon Marianne Mathieu, directrice scientifique du Musée Marmottan Monet, "Berthe Morisot n'est entré dans l'histoire en tant que peintre que grâce à l'intervention et l'abnégation de Julie".

En 1961, Julie Manet, après avoir commencé durant la Grande Guerre, parvient à publier le tout premier catalogue raisonné des œuvres de Berthe Morisot. Son fils, Denis Rouart, historien d'art et conservateur du musée des beaux-arts de Nancy, préface l'ouvrage.[3]

Tombe de Julie Rouart née Manet.

Elle meurt en 1966 au 40, rue de Villejust (actuelle rue Paul-Valéry), dans l'immeuble que sa mère a fait construire, dont elle a hérité et que Paul Valéry a aussi habité[4]. Elle est enterrée à Paris au cimetière de Passy (2e division) à côté de son mari Ernest Rouart.

Famille[modifier | modifier le code]

L'écrivain Jean-Marie Rouart est son petit neveu[5].

Publication[modifier | modifier le code]

  • Journal, 1893-1899 : sa jeunesse parmi les peintres impressionnistes et les hommes de lettres, Paris, Librairie C. Klincksieck, 1979, 292 p.
    • (en) Growing Up with the Impressionists : The Diary of Julie Manet (trad. Rosalind de Boland Roberts, Jane Roberts), Londres, Sotheby's Publication, (ISBN 978-0-85667-340-5, LCCN 87060457)

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mairie du 16e arrondissement de Paris, « Acte de naissance n° 872 du 17/11/1878 photo 5/28 V4E 4682 », sur AD Paris (consulté le ) : « Eugénie Julie Manet née le 14/11 à 11h du matin fille de Eugène Manet 40 a, propriétaire et Berthe Marie Pauline Morisot 37 a, témoins Edouard Manet 46 a, artiste peintre, Gustave Manet 43 a, avocat. Mentions marginales du mariage et du décès »
  2. Mairie du 16e arrondissement de Paris, « Acte de mariage n° 434 du 29/05/1900 photo 31/31 V4E 10066 », sur AD Paris (consulté le ) : « Ernest Henri Rouart né à Paris le 24 août 1874, artiste peintre x Eugénie Julie Manet née à Paris le 14 novembre 1878, sans profession »
  3. Isabelle MANCA-KUNERT, « Julie Manet L'impressionnisme en héritage », L'oeil,‎ , p. 68-72 (lire en ligne)
  4. Archives de Paris 16e, acte de décès N° 1533, dressé le 23 novembre 1966, vue 3/28.
  5. Jean-Marie Rouart, « L’enfant des Impressionnistes », émission Au cœur de l'histoire, Europe 1, 22 mars 2012.
  6. Jean-Luc Chalumeau, « Le dernier été d'Édouard Manet », visuelimage.com, 17 novembre 2016.
  7. Ambroise Vollard, Pierre-Auguste Renoir (1841-1919) : Sa vie et son œuvre, 2015 (1re édition en 1920).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Philippe Huisman, « Julie Manet », Connaissance des arts, n° 183, , p. 74-81
  • (en) Bernard Denvir, The Chronicle of Impressionism : An Intimate Diary of the Lives and World of the Great Artists. Londres, Thames & Hudson, 2000
  • (en) Jeffrey Meyers, Impressionist Quartet: The Intimate Genius of Manet and Morisot, Degas and Cassatt. Orlando, Harcourt, 2005
  • (en) Belinda Thomson, Impressionism : Origins, Practices, Reception, coll. « The World of Art Library ». Londres, Thames & Hudson, 2000

Liens externes[modifier | modifier le code]