Monastère de Saint-Siméon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Monastère de Saint-Siméon
Image dans Infobox.
Présentation
Type
Partie de
Monuments de Nubie d'Abou Simbel à Philae (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Surface
27 800 m2Voir et modifier les données sur Wikidata
Patrimonialité
Partie d'un site du patrimoine mondial UNESCO (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Logo du patrimoine mondial Patrimoine mondial
Identifiant
Localisation
Adresse
Coordonnées

Le monastère de Saint-Siméon (Deir Amba Samaan), est l’un des plus importants monuments de l’époque chrétienne construit en Égypte. Il est situé au sommet du plateau face à l'île Éléphantine, à l’ouest des tombeaux des nomarques, à deux kilomètres de la rive occidentale du Nil.

Le monastère fut vraisemblablement abandonné au XIIe siècle.

Description[modifier | modifier le code]

Cet édifice, fondé au VIIIe siècle, est l’un des plus grands monastères d’Égypte.

C’est une construction fortifiée, entourée d’un puissant mur, haut de six à sept mètres, en pierre dans sa partie inférieure et en brique dans sa partie supérieure.

À l’intérieur de l’enceinte, le monastère se compose de trois terrasses irrégulières.

Sur la terrasse inférieure se trouve l’église à trois nefs ; les autres corps de bâtiments comportent des cellules.

Les autres salles consistent en cuisines, magasins, écuries, pressoir à olives et autres installations domestiques.