Archéobotanique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L’archéobotanique est un ensemble de disciplines qui s’intéressent aux vestiges d’origine végétale.

Leurs objets d’étude consistent en pollens, charbons de bois, sections d’arbres, objets en bois, feuilles et bourgeons ou encore éléments microscopiques issus de la décomposition des végétaux dans le sol, comme les phytolithes.

Au-delà des dernières glaciations, on ne parle plus d’archéobotanique, mais de paléobotanique[1].

Sous-disciplines[modifier | modifier le code]

Inventaires[modifier | modifier le code]

En France, une nouvelle composante dite « Inventaires archéozoologiques et archéobotaniques de France » a été ajoutée en 2010 par le Muséum national d'histoire naturelle[2] à l'inventaire national du patrimoine naturel (INPN)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Joachim Mion, « Archéobotanique », sur archeologiesenchantier.ens.fr, .
  2. Présentation de la nouvelle base de données « Inventaires Archéozoologiques et Archéobotaniques de France » (I2AF), à l’occasion du nouveau site Internet de l’INPN, 14 janvier 2010, Dossier de presse, MNHN

Voir aussi[modifier | modifier le code]