Moledet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Moledet (en Hébreu: מולדת, - « Terre natale ») est un petit parti politique de droite en Israël. Il défend l'« idée de transfert » et de l'expulsion de la population palestinienne en-dehors des territoires contestés[réf. nécessaire].

Histoire[modifier | modifier le code]

Ce parti est fondé en 1988 par Rehavam Zeevi et dirigé par lui jusqu'à son assassinat par le FPLP en 2001. Le rabbin Binyamin « Benny » Elon lui succède alors.

Ce mouvement fait partie de l'Union nationale depuis 1999. Union Nationale est une liste électorale commune de groupes situés très à droite sur l'échiquier politique israélien. Mais Moledet conserve son autonomie et sa personnalité au sein de cette alliance électorale.

Le parti reste mineur dans le paysage politique israélien et n'a jamais dépassé le nombre de 3 députés à la Knesset. Pourtant, il a fait partie de la coalition d'Ariel Sharon et Elon a pris part au gouvernement jusqu'à sa démission en 2004, pour marquer sa désapprobation du plan de désengagement des territoires occupés.

Idéologie[modifier | modifier le code]

Le parti est influencé par les idées sionistes religieuses, dans leur version radicale, mais ce n'est cependant pas un élément central dans son idéologie. Il peut donc aussi attirer des nationalistes laïques. Il a centré l'essentiel de sa plate-forme idéologique sur l'idée du « transfert » des palestiniens hors d'Eretz Israël (Israël dans ses frontières bibliques). En principe, ce « transfert » est censé être volontaire, mais le manque évident d'intérêt des palestiniens pour un départ explique qu'officieusement le « transfert » soit envisagé comme contraint.

Le Plan de paix Elon résume en partie le point de vue de Moledet sur le conflit israélo-palestinien.

Malgré la faiblesse relative de ses scores électoraux, Moledet a contribué a largement populariser la notion de « transfert » des populations arabes. Cette idée recueille régulièrement de bons scores dans les sondages israéliens (jusqu'à 50 %), bien qu'elle soit rejetée par presque toute la classe politique du pays.

Résultats électoraux[modifier | modifier le code]

Année  % Mandats Rang Gouvernement
1988 1,9
2 / 120
3e Opposition
1992 2,4
3 / 120
6e Opposition
1996 2,4
2 / 120
3e Opposition
1999 3,0
4 / 120
3e Opposition
2003 5,5
7 / 120
4e Opposition

Source : le site de la Knesset.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]