Mitraillette (cuisine)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Mitraillette
Image illustrative de l’article Mitraillette (cuisine)
Deux mitraillettes garnies, de sauce riche et de sauce Brazil, Liège (Belgique)

Autre(s) nom(s) Routier, spécial
Lieu d’origine Logo de la Ville de Charleroi Charleroi
Date Entre-deux-guerres
Place dans le service Plat principal
Ingrédients Baguette, viande, frites et sauce

La mitraillette, appelée routier en province de Liège ou encore spécial dans la région du Centre, est une préparation culinaire belge populaire très répandue dans les friteries et les snacks de Belgique.

Elle est constituée d'une demi-baguette contenant une viande cuite, servie chaude (ou parfois froide), des frites et de la sauce.

Origine[modifier | modifier le code]

L'origine de la mitraillette remonterait à l'entre-deux-guerres et elle proviendrait de la ville de Charleroi où elle était initialement composée d'une « tartine remplie de frites et de beurre »[1].

Présentation générale[modifier | modifier le code]

Une mitraillette traditionnelle est composée de[2] :

  • une demi-baguette, ou des dérivés ;
  • une viande chaude (parfois froide) ;
  • des frites ;
  • une sauce.

Il est également possible d'ajouter des crudités (laitue, tomate, oignons, parfois grillés, carottes, chou râpé), des tranches d'œufs dur et du fromage, de type cheddar moyen ou doux, ainsi que de la feta.

Vendue dans un simple papier, parfois dans un ravier, la mitraillette se mange sur place ou à emporter.

Les sauces[modifier | modifier le code]

Il est possible de choisir plusieurs types de sauce (par exemple, on dira : une « mitraillette Mexicano sauce américaine »), et celle-ci est généralement placée dans le pain et au-dessus des frites. Elle est parfois servie dans un petit pot qui accompagne la mitraillette (on parle alors de « sauce à part »).

Dans la région de Bruxelles, il est très répandu de commander une mitraillette avec deux sauces différentes à l’intérieur du pain.[réf. souhaitée]

Les viandes[modifier | modifier le code]

  • Mexicanos
  • Boudin blanc/noir
  • Bouffe-feu (longue croquette rouge chili porc)
  • Boulette (nature, à l'ail ou maison)
  • Brochette ardennaise
  • Brochette de bœuf
  • Brochette de dinde
  • Brochette provençale
  • Cervelas (classique ou au cheval)
  • Chixfingers (doigts de poulets)
  • Dinde
  • Filet américain
  • Fricadelle (ou Fricandelle) (normale ou XXL)
  • Grizly (brochette de viande)
  • Kebab
  • Krokandelle
  • Loempia
  • Lucifer (poulicroc piquant)
  • Macho
  • Merguez
  • Mulki
  • Pain de viande
  • Pita
  • Poulet effiloché
  • Poulicroc (normal ou XXL)
  • Ragoezi
  • Steak
  • Taco
  • Tzigane
  • Viandelle (normale, épicée ou XXL, vendue sous le nom de Krokidelle)

La plupart de ces viandes (ici désignées sous leurs appellations commerciales) sont fournies par quelques fabricants (Mora, Beckers, etc.) ; rares sont les friteries à proposer leurs propres préparations.[réf. souhaitée]

Apport nutritionnel[modifier | modifier le code]

La mitraillette est un plat très riche. L'apport nutritionnel dépend du type de baguette, de la quantité et de la qualité des frites, de l'huile de cuisson, de la viande, des crudités, du type de sauce et de la quantité de sel. Ce tableau, établi à partir d'une mitraillette moyenne, est un exemple.

Tableau indicatif
  Demi baguette 200 g de frites Viande (hamburger) 10 g de salade 10 g d'oignons 20 g de ketchup Total
Calories 192 kcal 624 kcal 255 kcal 1,8 kcal 0,46 kcal 22 kcal 1 095 kcal
Protides 4,20 g 6,00 g 13,00 g 0,012 g 0,015 g 0,3 g 23,5 g
Lipides 0,8 g 40,00 g 10,00 g 0,00 g 0,00 g 0,1 g 50,9 g
Glucides 29,5 g 114,00 g 30,00 g 0,03 g 0,1 g 5,00 g 178,6 g

Restauration rapide[modifier | modifier le code]

En 2010, la chaîne de restauration rapide Quick lance temporairement, uniquement en Belgique, un hamburger garni de frites (allumettes) à l'intérieur, appelé « Suprême Allumettes »[3].

En décembre 2020, l'ancien Top Chef finaliste, Jean-Philippe Watteyne, a ouvert un restaurant mitraillette éphémère (pop-up) à Mons[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Quelle est l'origine de la mitraillette, ce fleuron de la gastronomie belge? », sur RTBF Info, (consulté le )
  2. (en) « Here's to Belgium's monks (and witches) » [archive du ], Washington Post, (consulté le ).
  3. « Quick réinvente la “ mitraillette ” | Saveurs.be », sur saveurs.sudinfo.be (consulté le )
  4. « Un ancien candidat de Top Chef ouvre le premier restaurant de mitraillettes au monde » [« Former 'Top Chef' Contestant Opens World's first Mitraillette Restaurant »], sur So Soir, (consulté le ).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]