Michel Marot (architecte)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Michel Marot
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Michel François Émile MarotVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Distinctions
Archives conservées par
Institut français d'architecture (325 AA, MAROT, 431 Ifa, MARMI)[1],[2]Voir et modifier les données sur Wikidata
Œuvres principales

Michel Marot (né à Troyes le et mort le [3] à Paris[4]) est un architecte français[5].

Biographie[modifier | modifier le code]

Entré en 1945 à l'École nationale supérieure des beaux-arts, il est diplômé en 1950. Après son diplôme, il part étudier à Harvard. Il obtint le Prix de Rome à son retour en 1954 pour le programme « Un centre de recherches africaines à Kano, dans le Nigéria britannique ». Il séjourne à la Villa Médicis de à .

Il est lauréat du prix de l'Équerre d'argent en 1963 pour son église de Fontaine-les-Grès. En bon prix de Rome, il est nommé Architecte en chef des bâtiments civils et palais nationaux et chargé à ce titre de l'Arc de triomphe ou encore des Archives nationales. Il a réalisé le plan du secteur sauvegardé de Troyes en 1964 ainsi que celui du Marais avec Louis Arretche. Il fonde en 1959 le cabinet MTA avec son associé Daniel Tremblot. Parmi ses œuvres les plus célèbres, on peut citer l'église Saint-Agnès dans l'Aube en 1956 ou encore la villa Arson à Nice en 1970. Il a été enseignant à l'École nationale supérieure des beaux-arts à partir de 1965 et chef d'atelier ainsi que président de la Société française des architectes[5].

L'église de Fontaine-les-Grès est inscrite au titre des monuments historiques depuis le .

La promotion 2010 des nouveaux membres du conseil régional de l'ordre des architectes de Champagne-Ardenne est baptisée du nom de l'architecte[réf. nécessaire].

Principales réalisations[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « https://archiwebture.citedelarchitecture.fr/fonds/FRAPN02_MAROT » (consulté le )
  2. « https://archiwebture.citedelarchitecture.fr/fonds/FRAPN02_MARMI » (consulté le )
  3. « matchID - Moteur de recherche des décès », sur deces.matchid.io (consulté le )
  4. Nina Campo, « Villa Arson », sur Villa Arson (consulté le )
  5. a et b Fiche biographique, bibliographie, présentation et inventaire des archives sur le site des archives de l'IFA
  6. Descriptif dans le Guide des églises de l'Aube, p. 36, par le Comité départemental du tourisme de l'Aube
  7. Présentation de l'église de Fontaine-les-Grès sur le site de la Direction régionale des affaires culturelles de Champagne-Ardenne
  8. Notice no PA00080809, base Mérimée, ministère français de la Culture
  9. Descriptif du bâtiment sur le site de la Villa Arson
  10. Mini-site sur le site de la DRAC PACA
  11. Historique sur le site de l'association de copropriétaires de la Marina
  12. Descriptif du projet dans le Diagnostic patrimonial du quartier des Halles, p. 62-67 sur le site de la mairie de Paris
  13. Notice sur le site Structurae

Liens externes[modifier | modifier le code]