Institut français d'architecture

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Institut français d'architecture est un organisme créé en 1981 pour assurer la promotion de l'architecture contemporaine française, longtemps localisé rue de Tournon à Paris, l'Ifa a été l'un des trois départements de la Cité de l'architecture et du patrimoine au Palais de Chaillot à sa création.

L'Ifa est tout à la fois lieu de réflexion, d'exposition et de mémoire de l'architecture des XXe et XXIe siècles. Il est avant tout un producteur de programmes consacrés à la diffusion de la création architecturale vivante en France et à l'étranger vers un large éventail de publics.

Il s'est aussi vu confier, par la direction des archives de France, la mission de « centre intermédiaire de traitement » auprès des archives nationales. Pour assurer cette mission, a été créé un service dénommé « Centre d'archives d'architecture du XXe siècle » (rue de Tolbiac dans le 13e arrondissement de Paris), ouvert au public depuis 1989. Ce centre conserve à ce jour plus de 400 fonds d'archives d'agences d'architectes (mais aussi d'urbanistes, ingénieurs, décorateurs...), français pour la plupart (liste exhaustive des fonds, présentations et inventaires illustrés, mis en ligne en 2007, sur le site ArchiWebture).

Présidents[modifier | modifier le code]

Directeurs[modifier | modifier le code]

  • Francis Dollfus : 1980-1982
  • Florence Contenay : 1982-1988
  • Luciana Ravanel : 1988-1998
  • Jean-Louis Cohen : 1998-2004
  • Francis Rambert : 2005 - 2016

Histoire[modifier | modifier le code]

La décision de créer un institut national pour l'architecture a été prise et annoncée en novembre 1977 par le président de la République, après le vote de la loi no 77-2 du 3 janvier 1977 sur l'architecture. C'est au début de l'été 1980, que le premier directeur de l'association [1] a été nommé et l'ouverture au public s'est faite à l'automne 1981. En tant qu'organisme de formation, de confrontation des connaissances et de diffusion culturelle, il doit être un lieu de rencontre et de réflexion ouvert à tous ceux qui contribuent à faire l'architecture. Ses missions, telles que définies dans le rapport sur les orientations de l'Institut Français d'architecture - Programme d'action de 1981-1982 sont :

  • Améliorer les connaissances sur l'architecture
  • Promouvoir le débat et la critique architecturale
  • Préserver et mettre en valeur le patrimoine documentaire
  • Faire entrer l'architecture dans le champ culturel des Français

L'Ifa s'installe dans une partie de l'Hôtel de Brancas[2] (XVIe siècle) au numéro 6 de la rue de Tournon à Paris, à quelques pas du Sénat, les travaux d'aménagement sont confiés à l'architecte Gilles Bouchez[3]. On y trouve: une surface d'exposition au 6bis, une petite cafétéria donnant sur le jardin, une bibliothèque sur la cour, des salles de réunions et de conférences et les bureaux.

Au début des années 1980, l'Institut s'organise en plusieurs laboratoires et services sous la direction de 3 départements:

  • Le département Échanges et Formations (dirigé par Jean-Pierre Epron)
  • Le département Archives, Histoire et Documentation (dirigé par Maurice Culot)
  • Le département Actualité et Diffusion (dirigé par François Chaslin)

Cette organisation évoluera au fil du temps, les archives ouvriront une antenne rue de Tolbiac en 1989; Patrice Goulet prendra la suite de François Chaslin à la tête du service des expositions... Les Galeries d'expositions seront réaménagées en 1993.

En 1998 l'Institut français d'architecture portera la mission de préfiguration de la Cité de l'architecture et du patrimoine sous la direction de Jean-Louis Cohen. L'Ifa quittera la rue de Tournon en 2003 pour s'installer provisoirement au Palais de la Porte Dorée avant de devenir l'un des départements de la Cité de l'architecture en 2004 (jusqu'en 2016) et de rejoindre le Palais de Chaillot en 2006.

Les expositions présentées à l'Ifa[modifier | modifier le code]

  • Architecture en France, modernité/postmodernité (nouvelles tendances de l'architecture française), présentée du 17.11.81 au 06.02.82
  • Vittorio Gregotti, l'architecture et le territoire, présentée du 16.02.82 au 03.04.82
  • Carl Zehnder, architectures idéales, présentée du 16.02.82 au 10.04.82
  • Projets des architectes Gangnet et Léon (dans le cadre de la galerie d'actualité), présentée du 16.02.82 au 06.03.82
  • Institut du Monde Arabe, résultat du concours, présentée du 23.02.82 au 20.03.82
  • Hommage à Ricardo Rodino (dans le cadre de la galerie d'actualité), présentée du 09.03.82 au 20.03.82
  • La Courneuve, concours de la cité des 4000, les sept projets de restructuration du concours de janvier 1982, présentée du 23.03.82 au 24.04.82
  • Roubaix Alma Gare, lutte urbaine et architecture, présentée du 15.04.82 au 15.05.82
  • Urbain Vitry 1802-1863, un architecte toulousain, présentée du 15.04.82 au 19.05.82
  • Chambéry, concours de la maison de la culture, présentée du 04.05.82 au 29.05.82
  • PAN XII, du logement aux équipements de quartier, présentée du 18.05.82 au05.06.82
  • La Villa Laurentine et l'invention de la villa romaine, présentée du 25.05.82 au 18.09.82
  • Une nouvelle architecture à la conquête des hôpitaux de Paris, présentée du 08.06.82 au 19.06.82
  • Kisho Kurokawa une architecture de symbiose, présentée du 29.06.82 au 18.09.82
  • What to see in Paris ? œuvres récentes à voir, présentée du 29.06.82 au 18.09.82
  • La Construction Moderne, stratégies constructives, présentée du 28.09.82 au 20.11.82
  • Hommage à Jean Renaudie et Un hôpital d'Architecture Studio (dans le cadre de la galerie d'actualité), présentées du 28.09.82 au 16.10.82
  • Tadao Ando, minimalisme, présentée du 28.09.82 au 20.11.82

Les publications de l'Ifa[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. association loi 1901 sous la tutelle du ministère de l'environnement et du cadre de vie, puis de l'équipement puis de la culture
  2. [1]
  3. article(eng) page 196 à 199 dans progressive Architecture nov. 1982

Liens externes[modifier | modifier le code]