Miassichtchev M-4

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
image illustrant un aéronef image illustrant le domaine militaire
Cet article est une ébauche concernant un aéronef et le domaine militaire.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Miassichtchev 3M
{{#if:
Miassichtchev 3M au musée central des forces aériennes de Monino.
Miassichtchev 3M au musée central des forces aériennes de Monino.

Constructeur Drapeau : URSS Miassichtchev
Rôle Bombardier stratégique
Statut Retiré du service
Premier vol 1953
Mise en service 1953
Nombre construits 93 (dont 2 prototypes)
Équipage
6-11
Motorisation
Moteur Mikouline AM-3A
Nombre 4
Type Turboréacteur
Poussée unitaire 85,75 kN
Dimensions
Myasishchev M-4.svg
Envergure 50,53[1] m
Longueur 48,70[1] m
Hauteur 14,10[1] m
Surface alaire 326,35[1] m2
Masses
À vide 79 700 kg
Maximale 181 500 kg
Performances
Vitesse maximale 1 000 km/h
Plafond 9 000 m
Rayon d'action 9 000 km
Charge alaire 425 kg/m2
Rapport poussée/poids 0.25
Armement
Interne 6-10 canons de 23 mm
Externe jusqu'à 40 000 kg de bombes et roquettes

Le Miassichtchev M-4 (en russe Молот, molot (marteau)), "Type 37"[2] pour l'USAF/DoD et « Bison » pour l'OTAN[3], est un bombardier stratégique soviétique quadriréacteurs conçu par le bureau d'études Miassichtchev de Vladimir Miassichtchev dans les années 1950. Le bureau d'études Miassichtchev a été créé pour construire un tel appareil.

Conception[modifier | modifier le code]

Le premier vol eut lieu peu de temps après celui du B-52 Stratofortress, le M-4 a d'abord impressionné les responsables soviétiques, cependant, il est vite devenu évident que le bombardier avait une portée insuffisante pour attaquer les États-Unis et revenir en l'Union soviétique. Seuls quelques appareils de la production initiale du M-4 ont été effectivement mis en service.

Le M-4 a été présenté au public pour la première fois le premier mai 1954 sur la place Rouge.

Pour remédier au problème, le bureau d'études Myasishchev a présenté le 3M, connu en Occident sous le nom « Bison-B », une version considérablement plus puissante que la précédente.

Ce nouveau modèle effectue son premier vol en 1955. Entre autres choses, deux des cinq batteries d'armes à feu d'origine ont été enlevées pour alléger l'avion.

Cette fois, ce n'était pas l'armée de l'air soviétique (VVS) qui voulait du 3M, mais plutôt de l'aviation navale (AV-MF). Bien qu'il ne put toujours pas bombarder Washington DC, le 3M avait une portée suffisante pour satisfaire au besoin d'une gamme des avions de reconnaissance maritime à long rayon d'action. En 1959, le 3M a pulvérisé de nombreux records du monde, cependant, on considérait en Occident (et on continuera à penser de la sorte jusqu'en 1961) que le 3M était le M-4 d'origine, ce qui signifiait que les capacités du M-4 avaient été largement surestimées par les services de renseignements occidentaux.

Au début des années 1960, le « Bison-C », avec radar de recherche spécialisé, a été mis en service. À ce moment-là, beaucoup des M-4 d'origine avaient été convertis en M-4-2-citerne pour le ravitaillement en vol. Plus tard, les 3M seront transformés de même en 3MS-2 et 3MN-2.

Ni le M-4, ni le 3M n'ont jamais eu à combattre, et aucun d'eux n'a été transformé pour l'attaque à basse altitude, comme de nombreux B-52 américains l'ont été, et pas un n'a jamais été exporté aux alliés de l'Union soviétique.

La production de l'avion Bison arrêté en 1963, à l'époque 93 avaient été construits. Le dernier appareil sorti, un avion ravitailleur M-4-2, a été retiré du service en 1994.

Les trois VM-T, avions gros porteurs transformés à partir des avions-citerne 3MN-2, capables d'emporter de grandes charges au-dessus du fuselage, ont deux grandes ailettes rectangulaires à l'extrémité de l'empennage horizontal.

Avec le retrait des bombardiers et avions-citernes Miassichtchev la grande majorité des cellules ont été détruites selon les termes du traité de limitation des armements.

On connaît quatre survivants:

  • 3MD '30 Red' (s/n6302831) au musée central de l'armée de l'air russe à Monino
  • M-4 '60 Red' (c/n0301804) dans le DA (aviation à long rayon d'action) au musée Dyagilevo AB, Riazan
  • M-4 '63 Red' (c/n 5301518) à la base aérienne d'Ukrainka, Amur Oblast
  • 3MS-2 '14 Red' (c/n 7300805) à la base aérienne d'Engels

Opérateurs[modifier | modifier le code]

Drapeau de l'URSS Union soviétique

Variantes[modifier | modifier le code]

  • Bison-A
  • Bison-B
  • Bison-C
  • Bison-D

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d Grant and Dailey 2007, p. 293.
  2. http://www.designation-systems.net/non-us/soviet.html#_DOD_Type
  3. "Non-US Bomber listings." designation-systems.net. Consulté le 19 mai 2010.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Développement lié

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]