Mehdi Ben Bouchta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Mehdi Ben Bouchta
Illustration.
Fonctions
Président de la Chambre des représentants
Monarque Hassan II
Premier ministre Ahmed Osman
Gouvernement Gouvernement Osman II
Législature IIIe législature
Prédécesseur Abdelhadi Boutaleb
Successeur Dey Ould Sidi Baba
Biographie
Nom de naissance Mehdi Ben Bouchta
Date de naissance
Lieu de naissance Fès
Date de décès (à 68 ans)
Lieu de décès Rabat
Nationalité Marocaine
Parti politique Istiqlal (1963-1978)
RNI (1978)
Diplômé de Université Mohammed V
Institut d'études politiques de Grenoble
Profession Magistrat
Religion Islam

Mehdi Ben Bouchta
Présidents de la Chambre des représentants marocaine

Mehdi Ben Bouchta, né le à Fès et mort le à Rabat, est un magistrat et homme politique marocain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Mehdi Ben Bouchta suit toutes ses études primaires et secondaires dans sa ville natale de Fès. À l'âge de 18 ans, il s'inscrit à la faculté de droit de Rabat. Après avoir obtenu sa licence en droit, il s'inscrit à l'Institut sociologique de Grenoble en France.

Carrière de fonctionnaire[modifier | modifier le code]

Entre 1959 et 1963, Mehdi Ben Bouchta est magistrat au tribunal de première instance de Rabat. Il occupe ensuite de 1963 à 1965 la fonction de directeur de cabinet du Premier ministre Ahmed Bahnini puis celle de chargé de mission au Cabinet royal entre 1965 et 1966.

Carrière politique[modifier | modifier le code]

Au lendemain des coups d'État de Skhirat en 1970 et des Aviateurs en 1971, il est élu président de la Chambre des représentants en remplaçant Abdelhadi Boutaleb.

Dans les années 1970, il est nommé successivement sous-secrétaire d'État, secrétaire d'État, ministre de la Jeunesse et des Sports et ministre de l'Emploi et de la Formation professionnelle.

Autre fonction[modifier | modifier le code]

Il est également président de la Société marocaine de construction automobile (SOMACA) jusqu'en 1996.

En 1992, il est le premier président du conseil municipal de Harhoura; commune nouvellement créé après le découpage administratif de 1992.

Articles connexes[modifier | modifier le code]