Mattias Ekström

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mattias Ekström
Ekström en 2017.
Ekström en 2017.
Biographie
Date de naissance (38 ans)
lieu de naissance Falun, Suède
Nationalité Drapeau : Suède Suédois
Site web mattiasekstrom.com
Carrière professionnelle sur circuit
Années d'activité Depuis 2001
Équipe Audi Sport Team Abt Sportsline
EKS RX
Numéro 7
Statistiques
Dép. Poles Vic. Pod.
DTM 177 22 21 71
World RX 25 ' 6 11
Palmarès
1er 2e 3e
DTM 2 3 3
World RX 1 - -

Mattias Ekström, né le à Falun, est un pilote automobile suédois. Sacré champion DTM en 2004 et 2007, il est couronné champion du monde de rallycross FIA en 2016..

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts en compétition au niveau national (1995-2000)[modifier | modifier le code]

Mattias Ekström fait ses débuts en compétition automobile en 1995 dans le tournoi Renault 5 Junior de Suède. Il termine vice-champion, avant d'être sacré l'année suivante.

En 1997, il passe au Championnat de Suède des voitures de tourisme. Il termine vice-champion avec quatre victoires pour sa première saison. La saison suivante, il ambitionne logiquement le titre, mais ne parvient à ne décrocher que quatre podiums pour aucune victoire. Lors de la saison 1999, il remporte le titre national, après avoir raflé quatre victoires et mis en valeur sa régularité aux avants-postes (dix podiums en seize courses). Tenant du titre, l’année suivante, il doit laisser son titre pour dix points au Norvégien Tommy Rustad.

Premiers pas et premiers résultats en DTM (2001-2003)[modifier | modifier le code]

En 2001, il intègre le Deutsche Tourenwagen Masters avec Abt Sportsline Junior[1]. Pour sa première saison dans la discipline, il termine huitième avec un podium. En 2002, il passe chez l'équipe principale Abt Sportsline, remporte sa première victoire, éclipsée alors par le sacre de Laurent Aïello, et termine troisième du championnat[2]. Toutefois, lors de la saison suivante, il ne remporte aucune course et termine quatrième.

Consécration en DTM (2004-2007)[modifier | modifier le code]

Voiture bleu foncé au toit gris, vue de face, sur un circuit automobile
Mattias Ekström sur son Audi, l'année de son deuxième titre en DTM.

Lors de la saison 2004, Mattias Ekström remporte son premier titre DTM, après avoir remporté quatre courses, et avoir été sur huit podiums, en l'espace d'onze courses[3]. L'année suivante, il termine vice-champion de la discipline, seulement battu par le Britannique Gary Paffett[4].

La saison 2006 est bien plus compliquée que les précédentes pour le Suédois : il ne décroche qu'une seule victoire, sur le circuit de Brands Hatch, le permettant de terminer huitième du championnat[5].

En 2007, Ekström décroche une seule victoire, mais sa régularité sur les podiums (sept podiums en dix courses) le permettent de décrocher pour trois points son deuxième titre en DTM, devant Bruno Spengler. Il déclare que « ce titre a plus de valeur que celui obtenu en 2004 », du fait du suspense présent jusque dans le dernier tour du championnat[6].

Années sans titre DTM (2008-)[modifier | modifier le code]

Voiture noire avec le sponsor Red Bull, vue de face, sur une surface bleue.
Ekström sur l'Hockenheimring en 2014 au parc fermé.

Champion sortant, Mattias Ekström termine troisième de la saison 2008 derrière Timo Scheider, malgré avoir raflé trois victoires. L'année 2009 est difficile pour le Suédois, qui, malgré une cinquième place finale au championnat, ne remporte aucune victoire. Comme l'année précédente, Mattias Ekström termine la saison 2010 à la cinquième place, mais remporte une course.

L'année 2011 marque le retour d'Ekström aux avants-postes. Il arrache le titre de vice-champion pour un point et remporte trois victoires. Néanmoins, il reste à vingt longueurs du nouveau champion Martin Tomczyk. Il retrouve les difficultés durant les saisons 2012 et 2013, lors de lesquelles il ne décroche aucune victoire, pour quatre podiums.

Lors de la saison 2014, il réalise des débuts moyens pour monter en puissance tout au long du championnat, et pour finalement obtenir ses deux victoires de la saison lors des deux dernières courses, lui permettant de terminer à la deuxième place du championnat, derrière Marco Wittmann.

Résultats dans les autres compétitions[modifier | modifier le code]

Il remporte à trois reprises la prestigieuse Race of Champions, lors des éditions 2006 (victoire en finale contre Sébastien Loeb), 2007 (en finale contre Michael Schumacher) et 2009 (en finale contre Michael Schumacher). Avec Tom Kristensen, il a remporté la Coupe des Nations en 2005, pour la Scandinavie.

Voiture GT grise, vue de trois-quarts, en pleine ligne droite.
L'Audi R8 LMS de Mattias Ekström lors d'une manche de VLN en 2011.

Il a par ailleurs participé, sur des voitures privées, à huit rallyes du Championnat du monde des rallyes entre 1999 et 2006 notamment au volant de la Skoda Fabia WRC du team Red Bull en Suède et en Allemagne, sans parvenir à marquer de points. Son meilleur résultat est une dixième place lors du Rallye de Suède 2005.

En 2010, il a participé à quelques courses de NASCAR au volant d'une Toyota Camry dont son meilleur résultat fut une 20e place (sur 43 concurrents) sur le circuit routier de Sonoma. À noter qu'il mena 7 tours sur les 110 que comptait l'épreuve. Il a aussi participé à une course de V8 Supercars en 2013, dans laquelle il termine dixième.

En endurance, il a remporté les 24 Heures du Nürburgring en 2001, puis les 24 Heures de Spa dix ans plus tard, sur une Audi R8 LMS

L'Audi S1 EKS de Mattias Ekstrom en 2016

Championnat du monde de rallycross (2014-)[modifier | modifier le code]

En 2014, sentant le potentiel du nouveau championnat du monde de rallycross [7], il crée sa propre équipe de rallycross EKS RX et participe à la deuxième moitié de la saison. Dès 2015 et sa première saison entière, il affiche des performances de premier plan et s'impose en Suède. Il est leader du championnat 2016 à trois courses du terme avec 4 victoires face à des pilotes comme Petter Solberg et Sébastien Loeb. Le 22 septembre 2016, à cause d'une concordance des dates en DTM et en World RX du 16 octobre 2016, il annonce l'accord d'Audi Sport de privilégier le rallycross au DTM afin d'y maintenir ses chances de titre[8]. Le 16 octobre 2016, il devient champion du monde de rallycross FIA 2016 à une course de la fin du championnat [9].

Résultats en compétition automobile[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Photographie d'une voiture rouge sur laquelle deux pilotes se tiennent debout.
Mattias Ekström célèbre sa deuxième victoire dans la Race of Champions, lors de l'édition 2007, après sa victoire contre Michael Schumacher.

DTM[modifier | modifier le code]

Résultats synthétiques de Mattias Ekström en DTM
Année Voiture Équipe Courses disputées Victoires Pole positions Podiums Records du tour Points inscrits Classement
2001 Audi TT-R Abt Sportsline Junior 9 0 0 1 0 38 8e
2002 Audi TT-R Abt Sportsline 10 1 2 6 2 50 3e
2003 Audi TT-R Abt Sportsline 10 0 2 5 0 46 4e
2004 Audi A4 DTM 04 Abt Sportsline 11 4 4 8 2 74 Champion
2005 Audi A4 DTM 05 Abt Sportsline 11 3 1 7 1 71 2e
2006 Audi A4 DTM 2006 Audi Sport Team Abt Sportsline 10 1 0 1 0 21 8e
2007 Audi A4 DTM 2007 Abt Sportsline 10 1 1 7 2 50 Champion
2008 Audi A4 DTM 2008 Audi Sport Team Abt Sportsline 11 3 2 5 0 56 3e
2009 Audi A4 DTM 2009 Abt Sportsline 10 0 3 5 2 41 5e
2010 Audi A4 DTM 2009 Abt Sportsline 11 1 2 3 2 35 5e
2011 Audi A4 DTM 2009 Abt Sportsline 10 3 2 5 1 52 2e
2012 Audi A5 DTM Abt Sportsline 10 0 1 3 0 81 6e
2013 Audi RS5 DTM Abt Sportsline 10 0 0 1 0 68 7e
2014 Audi RS5 DTM Audi Sport Team Abt Sportsline 10 2 0 5 1 106 2e
2015 Audi RS5 DTM Audi Sport Team Abt Sportsline 18 2 1 6 1 147 3e
2016 Audi RS5 DTM Audi Sport Team Abt Sportsline 16 1 0 3 2 107 7e

Championnat du monde de rallycross[modifier | modifier le code]

Mattias Ekstrom après son titre de champion du monde de rallycross 2016
Résultats synthétiques de Mattias Ekström en championnat du monde de rallycross
Année Equipe Voiture 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 WRX Points
2014 EKS RX Audi S1 POR GBR NOR
20
FIN SUE
1
BEL CAN FRA ALL
2
ITA TUR ARG 11e 55
2015 EKS RX Audi S1 POR
7
HOC BEL
6
GBR
2
ALL
15
SUE
1
CAN
6
NOR
12
FRA
5
BAR
7
TUR
4
ITA ARG
2
6e 201
2016 EKS RX Audi S1 POR
7
HOC
1
BEL
1
GBR
1
NOR
3
SUE
6
CAN
8
FRA
7
BAR
1
LET
2
ALL
5
ARG
5
Champion 272

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Abt goes on youth drive for its Audi TTs », sur autosport.com,‎ (consulté le 23 novembre 2014)
  2. (en) « Zandvoort main: Aiello is champion », sur autosport.com,‎ (consulté le 23 novembre 2014)
  3. (en) « Race: Ekstrom clinches title », sur autosport.com,‎ (consulté le 23 novembre 2014)
  4. (en) Charles Bradley, « Paffett crowned DTM champion », sur autosport.com,‎ (consulté le 23 novembre 2014)
  5. (en) Tim Redmayne, « Ekstrom inherits victory at Brands », sur autosport.com,‎ (consulté le 23 novembre 2014)
  6. (en) Michele Lostia et Matt Beer, « Ekstrom: 2007 title means more », sur autosport.com,‎ (consulté le 23 novembre 2014)
  7. « FIA World Rallycross Championship », sur www.fiaworldrallycross.com (consulté le 24 juillet 2016)
  8. « World RX - Mattias Ekström défendra ses chances à Estering »,‎ (consulté le 23 septembre 2016)
  9. « Premier titre mondial pour Mattias Ekstrom », sur fr.motorsport.com

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :