Bruno Spengler

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Spengler.
Bruno Spengler
Photographie d'un homme brun, vu de face, en blanc avec une casquette jaune, répondant à des questions.

Bruno Spengler en 2010, sur le Norisring, en championnat DTM.

Surnom The Secret Canadian
(Le Canadien secret)
Date de naissance (32 ans)
Lieu de naissance Schiltigheim (France)
Nationalité Drapeau du Canada Canadien
Années d'activité Depuis 2001
Qualité Pilote automobile
Équipe Drapeau : Allemagne Persson Motorsport (2005)
Drapeau : Allemagne HWA AG (2006-2011)
Drapeau : Allemagne Schnitzer Motorsport (2012-2014)
Drapeau : Allemagne Team MTEK (2015-)
Nombre de courses 115
Pole positions 17
Meilleurs tours en course 14
Podiums 41
Victoires 14
Champion du monde DTM 2012
Site web brunospengler.com

Bruno Spengler, né le à Schiltigheim, est un pilote automobile canadien. Il évolue en Deutsche Tourenwagen Masters, championnat de voitures de tourisme allemand, depuis 2005. Il remporte quatorze courses durant sa carrière dans le championnat, et est sacré champion de l'édition 2012.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né au C.M.C.O. à Schiltigheim en banlieue de Strasbourg en France d'un père canadien et d'une mère française, Bruno Spengler part au Canada à l'âge de trois ans, mais débute le sport automobile par le karting en 1995, au karting Club de Bischheim en France. Dès sa première saison, il remporte le championnat d'Alsace dans la catégorie Minime avant de s'imposer l'année suivante dans la catégorie Cadet. Il gagne également la coupe de karting de Montréal. En 2000, il boucle sa carrière de pilote de karting en remportant un titre de Champion de France Élite FA et en terminant 7e de la Coupe du monde.

Il passe au sport automobile en 2001, dans le championnat de France de Formule Renault. Avec une victoire, une pôle et la 5e place du classement général, il est sacré meilleur débutant. Il participe en parallèle à l'Eurocup Formula Renault 2.0, et se classe 9e avec une victoire. En 2002, Spengler reste en Formule Renault, mais cette fois dans le championnat d'Allemagne, qu'il termine 2e derrière Christian Klien. Il remporte également le championnat d'Amérique du Nord de la spécialité.

Repéré par Mercedes, Spengler passe en 2003 dans le championnat de Formule 3 Euroseries, grâce au soutien de la firme à l'étoile qui le place chez ASM. Mais à la suite d'un grave accident (vertèbre cassée) survenu lors d'essais hivernaux, sa première saison chez ASM est en grande partie gâchée puisqu'il est contraint de faire l'impasse sur les trois premières manches du championnat. Avec trois podiums, il termine tout de même 10e du championnat. Spengler entend bien prendre sa revanche sur le sort lors de la saison 2004 (qu'il dispute au sein de l'écurie Mücke Motorsport), mais faute d'un matériel compétitif, son championnat vire rapidement au chemin de croix et il ne se classe que 11e.

Spengler en 2006 à Brands Hatch.

Toujours grâce à ses liens avec Mercedes, Spengler parvient à obtenir pour la saison 2005 une place en DTM dans le Team Persson, au volant d'une Mercedes Classe C de l'année précédente. Il ne termine que 16e du championnat, mais compte tenu de son handicap de matériel, ses performances (notamment en qualifications puisqu'il décroche une pole position et se hisse à cinq reprises dans les 10 premiers) sont loin de passer inaperçues, ce qui incite les dirigeants de Mercedes à lui offrir pour 2006 une place dans l'écurie HWA, championne en titre avec Gary Paffett. Spengler se montre rapidement à la hauteur des espoirs placés en lui et avec 4 victoires (ce qui fait de lui le pilote le plus victorieux de la saison), termine vice-champion, derrière Bernd Schneider et devant Tom Kristensen.

Toujours chez HWA en 2007, il ne gagne qu'une seule épreuve, au Norisring, mais sa grande régularité lui permet de terminer vice-champion pour la deuxième année consécutive, cette fois derrière Mattias Ekström.

Pour la saison 2012, Spengler quitte Mercedes pour BMW Team Schnitzer[1], accompagnant ainsi le retour du constructeur bavarois en DTM. Une saison compétitive lui permet de se présenter à la dernière course de la saison, disputée à Hockenheim, avec trois victoires et seulement trois points de retard sur le meneur au classement, Gary Paffett sur Mercedes. Spengler s'empara de la tête rapidement et maintiendra Paffett à distance pour filer vers la victoire, sa quatrième en 2012. Spengler termine avec quatre points d'avance sur Paffett, remportant ainsi le Championnat DTM des pilotes et contribuant aux victoires de BMW Team Schnitzer au Championnat DTM des équipes et de BMW au Championnat DTM des constructeurs[2],[3].

Résultats en compétition automobile[modifier | modifier le code]

Photographie d'un homme brun, en blanc, en gros plan, de face, regardant légèrement en bas.
Bruno Spengler, en 2006, au Nürburgring, lieu de son premier coup du chapeau.

Résultats en DTM[modifier | modifier le code]

Tableau synthétique des résultats de Bruno Spengler en DTM
Saison Écurie Voiture Courses Victoires Pole positions Podiums Meilleurs tours Points inscrits Classement
2005 Drapeau : Allemagne Mercedes Persson Motorsport AMG-Mercedes C-Klasse 05 11 0 0 0 0 5 15e
2006 Drapeau : Allemagne Mercedes HWA AG AMG-Mercedes C-Klasse 06 10 4 2 5 4 63 2e
2007 Drapeau : Allemagne Mercedes HWA AG Mercedes C-Class 07 10 1 3 4 3 47 2e
2008 Drapeau : Allemagne Mercedes HWA AG Mercedes C-Class 08 11 0 1 2 1 38 5e
2009 Drapeau : Allemagne Mercedes HWA AG Mercedes C-Class 09 10 0 1 3 0 41 4e
2010 Drapeau : Allemagne Mercedes HWA AG Mercedes C-Class 08 11 2 0 8 12 66 3e
2011 Drapeau : Allemagne Mercedes HWA AG Mercedes C-Class 09 10 2 4 5 2 51 3e
2012 Drapeau : Allemagne BMW Team Schnitzer BMW M3 DTM 10 4 3 6 2 149 Champion
2013 Drapeau : Allemagne BMW Team Schnitzer BMW M3 DTM 10 1 2 3 0 82 3e
2014 Drapeau : Allemagne BMW Team Schnitzer BMW M4 DTM 10 0 0 2 0 42 11e
2015 Drapeau : Allemagne BMW Team Schnitzer BMW M4 DTM 16 0 1 6 0 119 4e*
  • (*) : saison en cours

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Bruno Spengler to drive for BMW in the DTM from 2012 », Deutsche Tourenwagen Masters, ITR e.V.,‎ (lire en ligne)
  2. « Spengler champion! », sur radio-canada.ca,‎ (consulté le 22 octobre 2012)
  3. (en) Johan Meissner, « "Sensational" triple title for BMW and Bruno Spengler », Touring Car Times,‎ (consulté le 23 juin 2013)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :