Marisa Paredes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Paredes.
Marisa Paredes
Description de cette image, également commentée ci-après
Marisa Paredes en 2015 dans le cadre du festival du cinéma espagnol à Toulouse
Nom de naissance María Luisa Paredes Bartolomé
Naissance (71 ans)
Madrid, Espagne franquiste
Nationalité Drapeau de l'Espagne Espagnole
Profession Actrice
Films notables Prison de cristal
Talons aiguilles
La Fleur de mon secret
Tout sur ma mère
L'Échine du Diable

Marisa Paredes est une actrice espagnole, née le 3 avril 1946 à Madrid, notamment connue pour ses rôles pour Pedro Almodóvar.

Biographie[modifier | modifier le code]

Actrice de théâtre et de cinéma dès les années 1960, elle accède à la célébrité en tournant six fois pour Pedro Almodóvar entre 1983 et 2011 : elle incarne notamment Becky del Páramo dans Talons aiguilles, Leo Macías dans La Fleur de mon secret et Huma Rojo dans Tout sur ma mère, trois rôles de femmes à la carrière éblouissante (chanteuse, écrivaine et comédienne) mais qui n'arrivent pas à gérer leurs relations intimes, se montrant capricieuses et parfois dures avec leurs proches, fortes en façade mais incapable de s'abandonner à l'amour.

En Espagne, elle a également fait deux incursions marquantes dans le cinéma de genre[1] : elle est Griselda dans Prison de cristal d'Agustí Villaronga en 1986, et Carmen dans L'Échine du Diable de Guillermo del Toro en 2001.

De prestigieux réalisateurs étrangers ont fait appel à elle, comme le mexicain Arturo Ripstein pour Carmin profond et Pas de lettre pour le colonel, le chilien Raoul Ruiz pour Trois vies et une seule mort et Les Lignes de Wellington, l'italien Roberto Benigni pour La vie est belle ou encore le portugais Manoel de Oliveira pour Le Miroir magique.

Lauréate notamment de quatre Fotogramas de Plata et de trois Prix Sant Jordi, elle est à ce jour l'une des sept actrices à avoir reçu le Prix National de Cinéma du Ministère espagnol de la Culture, avec Carmen Maura, Rafaela Aparicio, María Luisa Ponte, Mercedes Sampietro, Maribel Verdú et Ángela Molina[2].

Elle a une fille avec le réalisateur Antonio Isasi-Isasmendi.

Filmographie[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Marisa Paredes en 2011, à une avant-première du film Les Yeux de sa mère.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]