Marie Besnard, l'empoisonneuse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Besnard.
Marie Besnard, l'empoisonneuse
Réalisation Christian Faure
Scénario Olga Vincent
Daniel Riche
Acteurs principaux
Sociétés de production Ramona Productions
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau de la Belgique Belgique
Genre Film dramatique, biographique
Durée 200 minutes (2 parties)
Sortie 2006

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Marie Besnard, l'empoisonneuse est un téléfilm franco-belge en deux parties reprenant l'affaire Marie Besnard, réalisé par Christian Faure et diffusé pour la première fois sur TF1 les 25 septembre et .

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 1947, à Loudun, Marie et Léon Besnard fêtent, avec leurs amis, leurs dix-huit ans de mariage. Marie surprend des gestes déplacés entre Léon et sa meilleure amie, Louise. Peu après, Léon tombe malade et meurt. Louise confie à un ami, que Léon était persuadé d'avoir été empoisonné par son épouse. À Paris, Simone Roulier, une journaliste stagiaire, décide de couvrir l'affaire.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

  • Titres : Marie Besnard, l'empoisonneuse
    • 1re partie : La rumeur
    • 2e partie : La justice
  • Réalisateur : Christian Faure
  • Scénariste : Olga Vincent, Daniel Riche
  • Dialogues : Anne Giafferi
  • Société de production : Ramona Productions
  • Producteur : Jean-Pierre Alessandri et Olga Vincent
  • Musique du film : Charles Court et Carolin Petit
  • Directeur de la photographie : Willy Stassen
  • Montage : Jean-Daniel Fernandez-Qundez
  • Distribution des rôles : Annick Dufrene
  • Création des décors : Sebastian Birchler
  • Création des costumes : Sandrine Bernard
  • Pays d'origine : France/ Belgique
  • Genre : Film dramatique, biographique
  • Durée : 200 minutes
    • 1re partie : 100 minutes
    • 2e partie : 100 minutes

Distribution[modifier | modifier le code]

Tournage[modifier | modifier le code]

La ville de Dourdan en Essonne a servi de décor pour le tournage des scènes du téléfilm qui se déroulaient à Loudun dans le scénario. Les scènes d'emprisonnement ont été tournées dans la prison de Fontainebleau, qui est aujourd'hui un musée.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Muriel Robin reçoit l'Emmy Awards du meilleur rôle féminin », sur Libération, (consulté le 26 avril 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]