Anne Girouard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Anne Girouard
Description de cette image, également commentée ci-après
Anne Girouard
Nom de naissance Anne Girouard
Naissance (46 ans)
La Garenne-Colombes (France)
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Actrice
Séries notables Kaamelott
No Limit
L'Art du crime

Anne Girouard est une comédienne française née le à La Garenne-Colombes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Anne Girouard est née le 18 mars 1976 à la Garenne-Colombes[1],[2].

Elle passe un baccalauréat littéraire, puis une licence de philosophie. Elle commence alors des études de théâtre, au conservatoire de Versailles, à l'École supérieure d'art dramatique de Paris et enfin à l’École nationale supérieure des arts et techniques du théâtre (ENSATT ) à Lyon[3].

Elle commence par jouer à théâtre dans Les Deux Timides ou L'éveil du Printemps. Elle joue régulièrement avec la metteuse en scène Anne-Laure Liégeois (Macbeth de William Shakespeare, Édouard II de Christopher Marlowe, Dom Juan de Molière, La Duchesse de Malfi de John Webster, L’Augmentation de Georges Perec, Débrayage de Rémi De Vos, Le marché de Jacques Jouet ... Elle travaille également avec Brigitte Jaques-Wajemann et Nathalie Grauwin, , Pierre Bénézit, Paul Golub, Philippe Faure, Vincent Debost et Arlette Téphany[4].

Au cinéma, elle débute avec le Démon de Midi en 2005, tourne en 2007 dans le film L'Auberge rouge, fait une apparition dans Enfin veuve en 2008 ainsi que dans Bis en 2015.

À la télévision elle interprète la Reine Guenièvre dans la série Kaamelott d'Alexandre Astier de 2004 à 2009 et elle joue dans le feuilleton Marie Besnard, l'empoisonneuse et celui de Juliette Libérati, la sœur de Vincent Libérati (joué par Vincent Elbaz) dans la série No Limit, diffusée en 2012[5].Elle fait des apparitions dans d'autres films et séries populaires, comme Alex Hugo et Candice Renoir[2].

Elle est interviewée par Christophe Chabert dans l'acte I « Les mœurs et les femmes » du film documentaire Aux Sources de Kaamelott réalisé entre 2006 et 2010 pour accompagner l'intégrale « Les Six Livres » des DVD de la série télévisée. Elle lit à cette occasion sur la scène du théâtre Trévise un extrait des Premiers Faits du roi Arthur[6].

En 2021 elle reprend le rôle de la reine Guenièvre dans le film Kaamelott : Premier Volet d’Alexandre Astier[7],[8],[9].

Elle est mariée et a deux enfants[10].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Longs métrages[modifier | modifier le code]

Courts métrages[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Séries télévisées[modifier | modifier le code]

Téléfilms[modifier | modifier le code]

Doublage[modifier | modifier le code]

Séries d'animation[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Extrait d'acte de naissance NA / 1976 / 106 ; née le 18 mars 1976 à 23h45 au 67 avenue Foch à La Garenne-Colombes.
  2. a et b « Anne Girouard », sur Wiki Kaamelott Officiel (consulté le )
  3. « Anne Girouard, comédienne | Opéra de Rennes », sur www.opera-rennes.fr (consulté le )
  4. a et b https://www.opera-rennes.fr/sites/default/files/2021-06/Programme%20de%20salle%20La%20Chauve-souris%20sur%20%C3%A9crans.pdf
  5. Par Le 29 janvier 2015 à 07h00, « Ils ne se lâchent plus », sur leparisien.fr, (consulté le )
  6. « Aux Sources de Kaamelott », sur imdb.com
  7. a et b « Casting de Kaamelott : Premier volet », sur SensCritique (consulté le ).
  8. a et b Jean-François Albeda, « Anne Girouard, reine Guenièvre de «Kaamelott», joue l’Arlésienne au Sion Festival », Le Nouvelliste,‎ (lire en ligne)
  9. « Rencontre avec Anne Girouard – «Kaamelott» n’est ni misogyne ni sexiste!» », sur Tribune de Genève (consulté le )
  10. Florent Pétoin, « La reine de Bretagne bientôt à Limoges », www.lepopulaire.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  11. « FIN DE JOURNEE (vost) - Vidéo Dailymotion », sur Dailymotion, (consulté le )
  12. Par Mathilde Dur et Le 1 octobre 2019 à 15h32, « «Cancer sans déc’», une comédie sur le cancer du sein, a été tournée à Pantin », sur leparisien.fr, (consulté le )
  13. a b c d e f g h i j k l m et n « UBBA », sur www.ubba.eu (consulté le )
  14. AlloCine, « Tout le monde ment » (consulté le )
  15. « “De Gaulle à la plage” : l’intégrale de la série animée en répétition “général” sur Arte.tv », sur Télérama, (consulté le )
  16. « Le Festin - compagnie Anne-Laure Liégeois », sur www.lefestin.org (consulté le )
  17. « Le Festin - compagnie Anne-Laure Liégeois », sur www.lefestin.org (consulté le )
  18. « Le Festin - compagnie Anne-Laure Liégeois », sur www.lefestin.org (consulté le )
  19. « Le Festin - compagnie Anne-Laure Liégeois », sur www.lefestin.org (consulté le )
  20. « Un Tartuffe de combat », sur L'Humanité, (consulté le )
  21. « Le Festin - compagnie Anne-Laure Liégeois », sur www.lefestin.org (consulté le )
  22. « Le Festin - compagnie Anne-Laure Liégeois », sur www.lefestin.org (consulté le )
  23. « Le Festin - compagnie Anne-Laure Liégeois », sur www.lefestin.org (consulté le )
  24. « Mesdames de la Halle de Jacques Offenbach par Jean Lacornerie », sur Sceneweb, (consulté le )
  25. « Neva : le texte coup de poing de Guillermo Calderón », sur Sceneweb, (consulté le )
  26. « Les vidéos - Dans les bras de Courteline - Georges Courteline, Georges Courteline, Georges Courteline, Georges Courteline, - mise en scène Nathalie Grauwin, - theatre-contemporain.net », theatre-contemporain.net (consulté le )
  27. « UBBA », sur www.ubba.eu (consulté le )
  28. « PENSER QU'ON NE PENSE À RIEN C'EST DÉJÀ PENSER QUELQUE CHOSE - Théâtre de Belleville | THEATREonline.com », sur www.theatreonline.com (consulté le )
  29. « Heureusement qu'on ne meurt pas d'am / Ensemble Agora / Natalie Dessay », sur nouveau-site-agora (consulté le )
  30. « Ensemble Agora - Heureusement qu'on ne meurt pas d'amour » (consulté le )
  31. « Le Festin - compagnie Anne-Laure Liégeois », sur www.lefestin.org (consulté le )
  32. « Le Festin - compagnie Anne-Laure Liégeois », sur www.lefestin.org (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :