Marie-Pierre Vieu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marie-Pierre Vieu
Illustration.
Fonctions
Députée européenne
En fonction depuis le
(11 mois et 6 jours)
Circonscription Sud-Ouest
Législature 8e
Groupe politique GUE/NGL
Prédécesseur Jean-Luc Mélenchon
Conseillère régionale de Midi-Pyrénées
Biographie
Date de naissance (51 ans)
Lieu de naissance Tarbes (Hautes-Pyrénées)
Nationalité Française
Parti politique PCF
Diplômée de Université Paris-Nanterre
Profession Éditrice
Site web mpvieu.canalblog.com

Marie-Pierre Vieu, née le à Tarbes (Hautes-Pyrénées) , est une femme politique française, membre du Parti communiste français (PCF).

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines et formation[modifier | modifier le code]

Marie-Pierre Vieu est issue d'une famille de cheminots[1], de tradition communiste et syndicaliste[2]. Elle étudie à l'université Paris-Nanterre où elle obtient un DEA ès lettres[3].

Profession[modifier | modifier le code]

À partir de 2008, elle dirige la maison d'édition Arcane 17[3]. Elle publie des romans et des essais sur le PCF et ses cadres[2].

Activités militantes[modifier | modifier le code]

Elle est membre du Parti communiste français à 19 ans et présidente nationale de l'Union nationale des étudiants de France dite Solidarité étudiante (UNEF-SE) de 1994 à 1997. Elle entre ensuite à la direction du PCF[2].

Mandats[modifier | modifier le code]

Marie-Pierre Vieu est conseillère municipale d'opposition à Tarbes et conseillère régionale de Midi-Pyrénées de 2004 à 2015[2].

Lors des élections législatives de 2007, elle rassemble 8,01 % des suffrages au premier tour dans la 3e circonscription des Hautes-Pyrénées[4]. De nouveau candidate en 2012, elle remporte cette fois 12,63 %[5]. En 2017, elle ne rassemble plus que 4,81 % des voix[6].

Le , Marie-Pierre Vieu devient députée européenne, étant la suivante de liste de Jean-Luc Mélenchon, élu dans la 4e circonscription des Bouches-du-Rhône[7],[8], alors que ce dernier aurait préféré que Manuel Bompard lui succédât[2].

Au Parlement européen, elle est, depuis le , membre suppléante de la Commission des budgets et de la délégation pour les relations avec les pays de la Communauté andine. Le , elle intègre la Commission des transports et du tourisme. Elle est également membre de la délégation à l'Assemblée parlementaire euro-latino-américaine[9].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • avec Christian Picquet et Sylvia Zappi, Le Trostsko et la Coco : entretiens par Sylvia Zappi, Paris, Arcane 17, coll. « Écrits politiques : reconstruisons la gauche » (no 1), , 131 p. (ISBN 978-2-918721-04-8)
  • Pour une gauche décomplexée : lettre ouverte à Éric, Sandrine, Jordi, Maryse, Julien, Jeff et tous les artisans du Front de gauche, Paris, Arcane 17, coll. « Franc-tireur », , 88 p. (ISBN 978-2-918721-21-5)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]