Marebbe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Marebbe
Marebbe
Noms
Nom allemand Enneberg
Nom ladin Mareo
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Drapeau de la région du Trentin-Haut-Adige Trentin-Haut-Adige 
Province Suedtirol CoA.svg Bolzano  
Code postal 39030
Code ISTAT 021047
Code cadastral E938
Préfixe tel. 0474
Démographie
Gentilé marebbani ou maroi
Population 3 059 hab. (31-04-2018[1])
Densité 19 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 42′ 00″ nord, 11° 56′ 00″ est
Altitude Min. 1 285 m
Max. 1 285 m
Superficie 16 100 ha = 161 km2
Divers
Saint patron San Vigilio
Fête patronale 26 juin
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Trentin-Haut-Adige

Voir sur la carte administrative de Trentin-Haut-Adige
City locator 14.svg
Marebbe

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Marebbe

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Marebbe
Liens
Site web http://www.comune.marebbe.bz.it/

Marebbe (en allemand, Enneberg ; en ladin, Mareo) est une commune italienne d'environ 3 000 habitants située dans la province autonome de Bolzano dans la région du Trentin-Haut-Adige dans le nord-est de l'Italie. C'est l'une des 18 municipalités qui composent le Ladinia. Il est situé dans les Dolomites et au pied du domaine skiable de Plan de Corones, à la frontière ouest du parc naturel Fanes - Sennes et Braies.

En hiver, grâce à un réseau dense d'installations de ski, il est possible de pratiquer le ski et le snowboard. En été, des chemins permettent de nombreuses promenades et randonnées dans le parc naturel Fanes - Sennes et Braies.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le toponyme ladinien est attesté sous le nom de Marubium en 1214 et en 1293 et provient d'un terme pré-romain marra (« tas de pierres ») avec le suffixe -ebe. Le nom allemand est attesté en 1039 comme Ennepergs[2], en 1177 comme Eneberg et en 1322 comme Enberges et signifie « au-delà (ennen) du mont (berg) »[3].

Géographie[modifier | modifier le code]

Hameaux[modifier | modifier le code]

San Vigilio di Marebbe[modifier | modifier le code]

Article détaillé : San Vigilio di Marebbe.

San Vigilio di Marebbe (en ladin, Al Plan de Marèo ; en allemand, St. Vigil in Enneberg), chef-lieu de la commune de Marebbe, est une station touristique peuplée principalement de ladins. C’est à la fois une station d’été (randonnée, alpinisme) et une station d’hiver (ski alpin).

Pieve di Marebbe[modifier | modifier le code]

Pieve di Marebbe (en ladin, La Plì de Marèo ; en allemand, Enneberg-Pfarre) est un petit hameau située à 4 km de San Vigilio, sur les pentes de Plan de Corones, à 1 281 m d'altitude. L'église qui donne son nom au hameau, mentionnée pour la première fois dans un document daté de 1018, est considérée comme la plus ancienne du val Badia[4].

Longega[modifier | modifier le code]

Longega (Zwischenwasser en allemand) est un petit hameau située à 1 015 m d' altitude, à l'intersection de la route qui traverse le val Badia et celle de San Vigilio.

Rina[modifier | modifier le code]

Rina (toponyme inchangé en ladin, Welschellen en allemand) se dresse en position panoramique à 1 392 m d' altitude, à 3 km de Longega.

Le "Viles"[modifier | modifier le code]

En plus des différents hameaux, la municipalité compte plusieurs agglomérations rurales, appelées "Viles". D'origine médiévale, ces petites villes sont constituées de maisons en bois et en maçonnerie disposées en rangées ou en cercles, avec des infrastructures communes sur la place centrale (fontaine, four à pain, mangeoire pour le bétail).

Tamersch - Pederü

Les deux petits hameaux au bout de la vallée du Tamersch, près du parc naturel Fannes - Sennes - Braies.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Badia, Braies, Brunico, Cortina d'Ampezzo, La Valle, Luson, San Lorenzo di Sebato, San Martino in Badia, Valdaora

Histoire[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture[modifier | modifier le code]


Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
9 mai 2005 2010 Fortunato Ferdigg Lista Civica  
2010 En cours Alberto Palfrader Lista Civica  
Les données manquantes sont à compléter.


Société[modifier | modifier le code]

Caractéristiques linguistiques[modifier | modifier le code]

Répartition par langue maternelle[5] :

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

Habitants recensés


Sport[modifier | modifier le code]

L'équipe de football locale, ASD Rina, joue dans le championnat provincial de troisième catégorie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
  2. (de) Bitschnau, Martin,, Tiroler Urkundenbuch / Abt. 2. Die Urkunden zur Geschichte des Inn-, Eisack- und Pustertals Bd. 1. Bis zum Jahr 1140., Universitätsverl. Wagner (ISBN 9783703004698 et 370300469X, OCLC 501323164, lire en ligne)
  3. (de) Kühebacher, Egon., Die Ortsnamen Südtirols und ihre Geschichte / 1, Die geschichtlich gewachsenen Namen der Gemeinden, Fraktionen und Weiler., Verlagsanst. Athesia, (ISBN 8870146340 et 9788870146349, OCLC 311636878, lire en ligne)
  4. (it) « Sito Ufficiale delle Dolomiti - Dolomiti on line - Dolomiti Official Site - dolomites - dolomiten », sur www.dolomiti.com (consulté le 14 septembre 2019)
  5. (de) SPA, « Landesinstitut für Statistik | Autonome Provinz Bozen - Südtirol », sur Landesinstitut für Statistik (consulté le 14 septembre 2019)