Scena

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Scena
Scena.
Scena.
Noms
Nom allemand Schenna
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Flag of Trentino-South Tyrol.svg Trentin-Haut-Adige 
Province Suedtirol CoA.svg Bolzano  
Code postal 39017
Code ISTAT 021087
Code cadastral I519
Préfixe tel. 0473
Démographie
Gentilé scennesi
Population 2 844 hab. (31-12-2010[1])
Densité 59 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 41′ 00″ N 11° 11′ 00″ E / 46.68333, 11.1833346° 41′ 00″ Nord 11° 11′ 00″ Est / 46.68333, 11.18333
Altitude Min. 600 m – Max. 600 m
Superficie 4 800 ha = 48 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Trentin-Haut-Adige

Voir sur la carte administrative de Trentin-Haut-Adige
City locator 14.svg
Scena

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Scena

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Scena
Liens
Site web http://www.comune.scena.bz.it/

Scena (en allemand Schenna) est une commune italienne d'environ 2 800 habitants située près de Méran, dans la province autonome de Bolzano dans la région du Trentin-Haut-Adige dans le nord-est de l'Italie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Ifinger.
Chapelle de la Visitation, Videgg.
Mausolée.
Une fresque de l'église Notre-Dame de l'Assomption.
Église Saint-Georges.
Triptyque dans l’église Saint Georges.

La municipalité couvre une superficie de 48 kilomètres carrés et s'étend à partir de la limite de Merano (360 m) jusqu'aux sommets des Alpes de Sarntal, parmi lesquels le Hirzer (2781 m) et le Ifinger (2581 m). En plus du centre du village (600 m), la municipalité regroupe six districts (Verdins, St. Georgen, Schennaberg, Videgg, Untertall et Obertall), allant de 716 m à 1536 m.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom de Scena est documenté au XIIe siècle. Il vient probablement du mot latin « scaene » (scène comme structure). Des découvertes de monnaies suggèrent que la région autour de Scena a été habitée à l'époque romaine. Au XIIe siècle, le souverain autorise Petermann von Scena, l'un des plus puissants seigneurs de l'époque, de construire une château sur la colline de Scena. build Aujourd'hui, le château de Scena compte parmi les attractions les plus connues et les plus populaires de Scena. Le village appartenait jusqu'à la fin de la première Guerre mondiale à la juridiction de Merano et faisait partie administrativement du district de Merano.

Tourisme[modifier | modifier le code]

L'ancienne communauté rurale paysanne s'est muée à la fin du XXe siècle en l'un de haut-lieux touristiques les plus importants du Tyrol du Sud. Le nombre annuel de nuitées dépasse le million et Scena possède un nombre important d'hôtels des catégories à 3 et 4 étoiles. Scena offre en particulier aux randonneurs une grande variété de sentiers balisés et bien commentés à toutes les altitudes - depuis le Maiser Waalweg qui longe un canal d'irrigation jusque aux régions montagneuses du Ifinger et Hirzer. De nombreuses remontées mécaniques facilitent la montée vers les sentiers d'altitude et les promenades alpines; auberges de montagne, alpages et refuges y assurent l'accueil. Une des attractions touristiques est la région de randonnées Tall-Hirzer. Le Tall-Hirzer est accessible par le téléphérique Hirzerseilbahn et le télésiège Grube et comprend les hameaux Prenn, Oberkirn et Videgg. Il s'étend sur une variété d'alpages en activité. Le domaine de randonnées Tall-Hirzer est aussi directement accessible à partir de Verdins par le téléphérique Verdins-Tall.

Monuments et édifices culturels[modifier | modifier le code]

Scena possède, en plus du château et de divers bâtiments bourgeois et administratifs historiques, plusieurs églises romanes.

Château de Scena 

Le château de Scena a été édifié vers 1350 par Petermann von Schenna. Acheté en 1845 par l'archiduc Jean-Baptiste d'Autriche, il est toujours la propriété de ses descendants, les comtes de Méran, qui continuent à l'habiter et d'en assurer la gestion. Les collections artistiques, avec armes et mobilier, illustrent la culture et l'histoire du Tyrol. De nombreux portrait figurent des membres importants de la famille des Habsbourg. Le château abrite la plus grande collection privée ayant trait à Andreas-Hofer, et un poêle de faïence dans la salle des chevalier Renaissance.

Mausolée 

Le mausolée est un bâtiment néo-gothique de grès rouge et de granit. Construit entre 1860 et 1869, il sert de lieu de sépulture pour l'archiducJean-Baptiste d'Autriche et sa famille. On note une crypte souterraine au lourdes voûtes en ogive; la conception artistique de l’ensemble est par des artiste d'Innsbruck et de Vérone, l'autel vient d'un atelier de Vienne.

Saint-Georges 

L'église Saint-Georges est une église à nef en rotonde de style roman du XIIe siècle. Elle est décorée de fresques romanes et gothiques, notamment sur la vie et le martyre de saint Georges. L'autel et son triptyque sont attribués à l’atelier de Hans Schnatterpeck

Ancienne église paroissiale Notre-Dame de l’Assomption 

Un édifice à nef unique, à l'origine en style roman, construit vers 1200. Plusieurs remaniements ont eu lieu entre 1370 et 1402. Une rénovation en profondeur au début du XVIe siècle[2] a modifié l'aspect général. À cette occasion, on a notamment mis au jour des fresques datant d'environ 1400.

Nouvelle église paroissiale 

La construction a commencé en 1914 et, en raison de l'interruption pendant la guerre, n'a pu être terminée qu'en 1931. Le chœur est orné de statues des douze apôtres ; les quatorze stations du chemin de Croix sont sculptées par Johann Mury. Les vitraux viennent de l’atelier tyrolien d'Innsbruck. Le nouvel orgue a été construit en 1993 par Franz Zanin d'Udine et conçu artistiquement par Herbert Schönweger. Il se compose de 39 registres et a 2 744 tuyaux.

Saint-Martin 

Cette petite église romane du XIIe siècle est le plus ancien monument de Scena et sert maintenant de chapelle mortuaire. Le bâtiment a deux nefs avec chacune une abside ronde et deux piliers octogonaux centraux. Il a été construit en style carolingien.

Culture[modifier | modifier le code]

L'activité culturelle est orientée vers son aspect touristique. On retrouve ainsi des fêtes de saisons, des foires, et autres événements sociaux :

  • Les soirées d'été à Scena
  • Rallye Oldimer Südtirol Classic[3]
  • Marché de Scena
  • Tallner Sunntig
  • Festival d'automne des tireurs
  • Avents au château de Scena
  • Saint-Sylvestre à Scena

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs[4]
Période Identité Étiquette Qualité
9/5/2005 en cours Alois Kroll Südtiroler Volkspartei (SVP) maire

Distribution linguistique[modifier | modifier le code]

D'après le recensement de 2011, parmi la population, 98,18 % parlent allemand, 1,67 % italien et 0,15 % le ladin comme première langue[5].

Hameaux[modifier | modifier le code]

Montescena, Valle, Verdins

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Avelengo, Caines, Merano, Rifiano, San Leonardo in Passiria, Sarentino, Tirolo

Jumelages[modifier | modifier le code]

La ville est jumelée avec Stainz en Autriche.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Popolazione residente e bilancio demografico sur le site de l'ISTAT.
  2. Verein für Kultur und Heimatpflege Schenna, Die Sakralbauten auf dem Kirchhügel von Schenna, Méran, Medus Verlag,‎ , p. 10 et suivantes.
  3. Südtirol Classic.
  4. Alois Kroll page consulté le 6 février 2015.
  5. « Volkszählung 2011/Censimento della popolazione 2011 », astat info, Provincial Statistics Institute of the Autonomous Province of South Tyrol, vol. 38,‎ , p. 6–7 (lire en ligne).

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (de) Schenna sur l'Atlas de l'Institut für Geographie an der Universität Innsbruck.