Méthyldichlorarsine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Méthyldichlorarsine
Image illustrative de l’article Méthyldichlorarsine
Structure de la méthyldichlorarsine
Identification
Nom UICPA dichloro(méthyl)arsane
Synonymes

méthyldichloroarsine,
dichlorure de méthylarsine

No CAS 593-89-5
PubChem 61142
SMILES
InChI
Propriétés chimiques
Formule brute CH3AsCl2
Masse molaire[1] 160,862 ± 0,005 g/mol
C 7,47 %, H 1,88 %, As 46,58 %, Cl 44,08 %,
Propriétés physiques
fusion −42,5 °C[2]
ébullition 134,5 °C[2]
Solubilité se décompose dans l'eau
Masse volumique 1,838 g·cm-3[2] à 20 °C
Point d’éclair > 105 °C[2]
Précautions
SGH[2]
SGH06 : ToxiqueSGH09 : Danger pour le milieu aquatique
Danger
H301, H331, H410,

Unités du SI et CNTP, sauf indication contraire.

La méthyldichlorarsine, parfois abrégé MD, est un composé organo-arsénié de formule chimique CH3AsCl2. Il s'agit d'un liquide volatil incolore hautement toxique qui a été utilisé comme arme chimique par les Allemands à la fin de la Première Guerre mondiale. C'est le premier composé organo-arsénié à avoir été militarisé[3].

Certains symptômes d'une exposition à la méthyldichlorarsine évoquent ceux du sumac grimpant, mais on observe aussi une irritation des yeux et du nez, bien que l'apparition de phlyctènes (cloques) puisse être retardée de plusieurs heures[4]. Parmi les autres symptômes, on peut observer : brûlure chimique avec formation de vésicules, blépharospasme et photophobie, convulsions, douleur abdominale, toux et dyspnée avec lésions de l'appareil respiratoire qui peuvent apparaître trois à cinq jours après exposition à la substance ; une hémolyse est également possible. Elle n'est pas persistante, c'est-à-dire qu'elle se dissipe rapidement, mais n'en reste pas moins potentiellement mortelle[4].

Un masque à gaz avec du charbon actif peut offrir une certaine protection contre la méthyldichlorarsine, mais cette dernière est susceptible de traverser le caoutchouc, ce qui rend certaines protections inefficaces. L'hydroxyde de sodium et certains produits de blanchissage sont utilisés pour la décontamination de la méthyldichlorarsine.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Masse molaire calculée d’après « Atomic weights of the elements 2007 », sur www.chem.qmul.ac.uk.
  2. a b c d et e Entrée « Methylarsine dichloride » dans la base de données de produits chimiques GESTIS de la IFA (organisme allemand responsable de la sécurité et de la santé au travail) (allemand, anglais), accès le 24 avril 2018 (JavaScript nécessaire)
  3. (en) Geoffrey M. Fitzgerald et Timothy Vollmer, « CBRNE - Vesicants, Organic Arsenicals - L, ED, MD, PD, HL », sur https://emedicine.medscape.com/, (consulté le 24 avril 2018).
  4. a et b (en) John Cashman, Emergency response handbook for chemical and biological agents and weapons, Boca Raton, CRC Press, , 528 p. (ISBN 978-1-420-05266-4, lire en ligne), p. 216