Mélanie Renaud

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mélanie Renaud
Naissance
Activité principale Chanteuse
Genre musical Variété française, Pop rock, R&B, Soul
Années actives Depuis 1999
Labels YFB Prod, Sphère Musique

Mélanie Renaud est une chanteuse québécoise d'origine haïtienne basée à Montréal.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née en 1982 en Haïti, elle est adoptée à l'âge de huit mois par des parents Québécois.
Son père adoptif se nomme Serge, sa mère Nicole. Elle a une sœur biologique nommée Lucie qui a aussi été adoptée par la famille. Mélanie a aussi deux frères nommés Daniel et Michel[1].

Débutant comme choriste au sein de la formation hip-hop Rainmen, elle est remarquée du grand public pour la première fois en 1998 à l'âge de 16 ans, lors du Festival international de la chanson de Granby, où elle parvient en finale.

À 17 ans, elle a suivi durant six mois un cours en technique vocale à l'école ProChant[2] et elle met aussitôt en pratique son apprentissage en occupant un travail à temps partiel dans le domaine des télégrammes chantés.

Elle a ensuite à 18 ans l'occasion de collaborer avec Éric Lapointe, en particulier comme choriste sur son succès Mon ange.

En 2000 sort son premier album Ma Liberté, dont elle signe la plupart des textes.
En mars 2002, cet album remporte le prix de l'album francophone de l'année aux Canadian Independent Music Awards. Elle remporte aussi le prix Félix de la révélation de l'année au gala de l'ADISQ 2002. Ma Liberté se vend à près de 40 000 exemplaires.

On la retrouve sur scène au Théâtre Saint-Denis dans la pièce Les Dix Commandements dans le rôle de Séphora.
La production débute le 20 mars 2002 mais le rideau tombe en avance de l'échéance le 7 avril 2002 et on apprend qu'il n'y aura pas de supplément[3].

En 2003 Corneille est l'auteur et compositeur de la chanson Vivre pour soi pour la campagne Aimer Sans Violence qui est soutenue par le gouvernement du Québec. C'est Corneille qui choisit Mélanie pour chanter en duo avec lui[4].

Le 2 mars 2003, elle fait une apparition en tant qu'invitée à l'émission Star Académie et chante son succès J'm'en Veux en duo avec Wilfred LeBouthillier.

Son second album simplement intitulé Mélanie Renaud paraît le 5 mars 2005.

C'est au Centre Bell entre le 6 et 23 juillet 2005 qu'elle incarne Esméralda dans la comédie musicale de Notre-Dame de Paris. Durant une entrevue, on apprend que Luc Plamondon serait tombé sur le spectacle de la fête du Québec au moment où Mélanie chantait L’amour existe encore, une chanson qu'il a écrit. C'est à ce moment précis qu'il décide de lui offrir le rôle d'Esméralda. Il sera dira "La meilleure Esméralda à ce jour" en parlant de Mélanie.
À la demande de Luc Plamondon et du producteur français Charles Talar elle reprendra le personnage d'Esméralda pour la mouture française de Notre Dame de Paris qui sera jouée une quarantaine de fois au Palais des congrès de Paris, du 2 décembre au 1er janvier 2006[5].

Elle retourne dans son pays d’origine au début de 2006 pour la première fois depuis son adoption et reprend contact avec sa famille là-bas. Elle habite dans un couvent d'une tante religieuse durant son séjour et en profite pour visiter des orphelinats où il y avait des enfants handicapés. Elle rencontre ses frères, sa sœur et son grand-père durant ce voyage, mais écourte le séjour d'une semaine[6].
C’est durant ce voyage qu'elle est inspirée pour écrire Je reviens chez moi que l'on retrouvera dans son 3e album.

C'est durant la cérémonie de clôture des premiers Outgames mondiaux le 5 août 2006 que parmi les artistes on retrouve Mélanie qui obtient sa chance de jouer devant une foule au Stade olympique de Montréal. Quelque 32 000 personnes ont assisté au spectacle. Elle chantera pour la foule Don't have to be rich to be my girl de la chanson Kiss. Elle clôture le tout en trio avec Marie-Chantal Toupin et Marjo. Les trois ensemble ont chanté Le Temps[7].

Le 22 septembre 2006, Les Respectables soulignent leurs 15 ans ensemble au Centre Bell et sont accompagnées de plusieurs artistes invités à leur fête.
Mélanie les accompagne avec la chanson La seule chose que tu me dois. Cette chanson se retrouvera sur le disque compact Respectables 2006: Live Au Centre Bell, sorti le 21 novembre 2006[8].

Le 2 octobre 2007, l'album Les Boys - Les Hits de la série télé sort et Mélanie participe avec son interprétation de Tu ne sauras jamais du groupe Les B.B. qui se trouve sur la piste 2 du disque.

Son troisième album, Feux d'artifice, sort le 21 octobre 2008. C'est durant la sortie de cet album qu'Oxfam-Québec annonce que Mélanie devient leur ambassadrice pour Haïti[9].

C'est dans un article du 10 novembre 2008 qu'on apprendra que son second album est un échec ce qui met le doute dans son esprit au point de se demander si elle veut encore chanter. C'était pour elle une période difficile. Elle avoue même que certains dans son entourage professionnel qui étaient aussi pour elle des amis la quittent[10].

Le 23 août 2009, un concert en hommage au défunt Michael Jackson est organisé au Club Soda. Plusieurs artistes sont présents, ce qui inclut Mélanie qui interprète I'll be there[11].

Dans le numéro 57 de décembre à janvier 2009 du magazine Québécois Summum, on retrouve Mélanie en première page[12].

Le 24 avril 2012, l'album Elles chantent Cabrel sort. La première chanson de l'album Je t’aimais, je t’aime, je t’aimerai de Francis Cabrel est interprété par Mélanie.

Son quatrième album What's Going On sort le 18 septembre 2012. Il s'agit de son premier album complètement en anglais. L'album est réalisé par Guy St-Onge. Il contient des reprises de chansons aux sonorités soul.
L'idée de faire un album de reprises est venue durant un spectacle quelques années plus tôt, où Mélanie reçoit une ovation pour sa version de la chanson Why de Annie Lennox. Selon les mots de son gérant Nicolas Lemieux, "Son interprétation avait jeté tout le monde par terre"[13].
Dans un article du 20 septembre 2012, on retrouve une mention qui laisse entendre que son album précédent a plus ou moins bien marché et que c'est avec son 4e album qu'elle espère reconquérir le public. Elle admet dans cet article que 'Ce n’était pas moi et les gens l’ont vu', parlant de l'image R’n’B qu'elle projetait avec Feux d'artifice[14].
Après son lancement, le 22 septembre qui suit, Mélanie est parmi les invités à l'émission de Belle et Bum où elle chante trois des chansons de son album, Fever, I Heard It Through the Grapevine et I wish[15].

Son album de reprise marche bien. Elle indique aussi ses souhaits de sortir un album avec ses propres compositions. Dans ce but, elle a commencé à jouer du piano et possède une douzaine de chansons en banque, la majorité en français[16].

Le chanteur français Alain Barrière lance son album Mes duos d'amours le 8 octobre 2013 à l’Auberge Saint-Gabriel. Il inclut des duos avec plusieurs chanteuses du Québec, les citant comme étant "les plus belles voix féminines du Québec".
Mélanie figure parmi les chanteuses présentes au lancement[17]. Elle accompagne Alain Barrière sur la piste 10 du disque intitulée Pour la dernière fois.

Le 9 octobre 2016, Mélanie annonce sur Facebook son retour avec une nouvelle chanson écrite et composée par Dominique Bouffard intituler Je reste là! qui est disponible sur iTunes.

Le 3 novembre 2016, un album hommage de l'artiste Raymond Lévesque sort. Parmi 18 artistes Mélanie est présente avec la chanson Quand les hommes vivront d'amour qui est sur la piste 1 et qu'elle chante avec Luce Dufault et Nanette Workman[18].

Single[modifier | modifier le code]

  • 2016 : Je reste là

Discographie[modifier | modifier le code]

Participation/Duo[modifier | modifier le code]

  • 2016 : Chapeau Monsieur Lévesque ! (Hommage à Raymond Lévesque) : Quand les hommes vivront d'amour (avec Luce Dufault et Nanette Workman)
  • 2013 : Mes duos d'amour : Pour la dernière fois (avec Alain Barrière).
  • 2012 : Elles chantent Cabrel : Je t'aimais, je t'aime et je t'aimerai.
  • 2009 : Sur les elles de Gainsbourg : Ce grand méchant vous (avec Stéphane Lucas)
  • 2009 : Gala des prix SOBA vol. 2 : Je reviens chez nous.
  • 2008 : Noël au Québec 2 : Tout ce qu'on veut pour Noël... c'est de l'amour
  • 2007 : Quand le country dit bonjour, volume 2 : Il ne faut pas pleurer.
  • 2007 : Les Boys : Les hits de la série : Tu ne sauras jamais.
  • 2007 : Chansons à gogo : Des croissants de soleil.
  • 2006 : Live au Centre Bell : La seule chose que tu me dois (avec Les Respectables).
  • 2006 : Salut Joe ! : Il était une fois nous deux.
  • 2004 : Les étoiles de Noël : Minuit chrétien.
  • 2003 : Campagne Aimer sans violence : Vivre pour soi (avec Corneille).

Références[modifier | modifier le code]