Lys de Florence

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Lys de Florence
Image illustrative de l'article Lys de Florence
Détails
Adoption XIe siècle et 1266 pour le vermeil sur fond argent
Écu D'argent, à la fleur de lys vermeil florencée de gueules.
Autres éléments Boutons entre ses fleurons
Usage Héraldique de Florence

Le lys de Florence (il Giglio en italien) est le blason depuis le XIe siècle, à base de fleur de lis de gueules (rouge en héraldique) sur écu à champ argent (blanc en héraldique), de la ville de Florence (Firenze en italien, Florentia, la Ville de la fleur en latin), chef-lieu de la Toscane en Italie. L'emblème n'est donc pas un lys mais en réalité un iris horticole. En effet, les iris étant abondants le long de la Lys, il est parfois appelé fleur de Lys[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Selon la tradition, en 59 av. J.-C., durant la période de la Rome antique, la cité de Florence est fondée en Toscane au bord de l'Arno sur des terres abondamment fleuries de lis (des iris en réalité, histoire de Florence).

En 1266 à la suite de la bataille de Montaperti entre Guelfes et Gibelins, le lion et la fleur de lis de gueules sur champ argent des Guelfes (partisans des papes) deviennent les emblèmes de Florence lorsque ceux-ci prennent définitivement le pouvoir de la cité aux Gibelins (partisans de la maison de Hohenstaufen du Saint-Empire romain germanique avec pour animal-emblème une aigle impériale et la fleur de lis argent sur fond rouge).

Palazzo Vecchio : emblèmes avec lis blanc sur fond rouge des Gibelins et emblèmes avec lis rouge sur fond blanc des Guelfes.

Description héraldique[modifier | modifier le code]

Champ argent au lys de gueules florencé (le lys qui a des boutons entre ses fleurons est dit fleuri ou florencé).

Symbolique[modifier | modifier le code]

Sous des formes diverses, le lys est avant tout un symbole phallique, marquant la puissance. La fleur de lis est traditionnellement considérée comme « plante royale » et « reine des fleurs ». Mais le lys blanc est aussi un symbole marial, marquant la pureté d'ordre divin de la Vierge Marie, cette dernière étant considérée comme protectrice des rois et comme principale médiatrice entre Dieu et l'humanité.

Le lis de Florence est distinct des lis de l'emblème des rois de France (Lys de l'emblème des Rois de France, armorial des Capétiens).

Représentation[modifier | modifier le code]

Le Marzocco (lion avec écusson et lis de Florence) symbolise le pouvoir populaire des Florentins (les Lions Médicis symbolisant la puissance et la richesse de la famille de Médicis).

Au XIIIe siècle le duomo ou cathédrale Santa Maria del Fiore (Sainte Marie de la Fleur) de la piazza del Duomo, est nommé ainsi en rapport au lis, symbole marial de Florence.

À partir du XIVe siècle ce symbole est représenté sur l’emblème de la famille de Médicis du grand-duché de Toscane (fondée par le duc Cosme Ier de Médicis) et sur les premiers florins d'or durant le règne des Médicis sur la République florentine, le duché de Florence et le grand-duché de Toscane. Les lys passent par la suite sur les armoiries de nombreuses familles italiennes telle que la maison Farnèse avec un ou six lys d'or sur fond d'azur.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La Venise Verte, par Jacques Sigot et J-Pierre Rault, éditions CMD 1997

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]