Armorial des Plantagenêts

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'armorial des Plantagenêt présente les armoiries (figures et blasonnements) portées des familles anglo-normandes Plantagenêt, dont la première dynastie royale armigère en Angleterre.

Les armoiries de cette noble puis royale famille, blasonnées de gueules, à trois léopards d'or (armés et lampassés d'azur), signifient les armes de la maison royale d'Angleterre, dites « les armes d'Angleterre » qui furent d'abord adoptées par le roi Richard Cœur de Lion (1189–1199), fils du roi Henri II d'Angleterre (1154–1189), héritier du comte Geoffrey Plantagenêt (1129–1151), issus des comtes d'Anjou (depuis 929).

Les branches cadettes, descendues de la maison royale anglaise, portent des différentes armes d'Angleterre brisées.

Origines de la maison d'Anjou[modifier | modifier le code]

Armoiries Écu Nom et blasonnement
Arms of Geoffrey of Anjou.svg





Cap of Maintenance.svg
Arms of William the Conqueror (1066-1087).svg






Arms of Geoffrey of Anjou.svgArms of William the Conqueror (1066-1087).svg
Geoffroy V d'Anjou (1113 † 1151), dit le Bel ou Plantagenêt, comte d'Anjou et du Maine (1129–1151), puis duc de Normandie (1144–1150).

Geoffroy le Plantagenêt, comte d'Anjou puis duc de Normandie, surnommé Plantagenêt à cause du brin de genêt qu'il avait l'habitude de porter à son chapeau, est le fils de Foulque V († 1143), comte d'Anjou et roi de Jérusalem, issu d'une vieille famille franque, les Ingelgeriens, et de la comtesse Érembourg († 1126), héritière du Maine. Son fils Henri II d'Angleterre est le fondateur de la dynastie Plantagenêt, rois d'Angleterre.

Le , à l'âge de 15 ans, il épouse la princesse Mathilde plus tard connue Mathilde l'Emperesse, fille d'Henri Ier d'Angleterre dit Beauclerc, lui-même fils cadet de Guillaume le Conquérant, et veuve de l'empereur Henri V du Saint-Empire.


  • D'azur à six lions d'or, trois, deux et un (Anjou)[1] ;


Le comte Foulque V se maria en 1129 avec la princesse Mélisende († 1161), puis reine et régente de Jérusalem, fille du roi Baudouin II de Jérusalem et de Morfia de Malatya.
Il règne en tant qu'époux de Mélisende de Jérusalem, dont :

Old Duke.png
Arms of William the Conqueror (1066-1087).svg
Arms of William the Conqueror (1066-1087).svg Henri II (1133 † 1189), aussi connu Henri fitzEmpress ((la) Rex Angliae, Dux Normanniae et Aquitainiae et Comes Andegaviae), roi d'Angleterre et seigneur d'Irlande, duc d'Aquitaine et de Normandie, comte d'Anjou et du Maine.


  • De gueules à deux léopards d'or, armés, lampassés d'azur.[3] ;

Blason porté du roi Henri : plus reconnu pour Guillaume le Conquérant, duc de Normandie (même que du duché).

Cap of Maintenance.svg
Royal Arms of England (1154-1189).svg
Royal Arms of England (1154-1189).svg Henri le Jeune (1153 † 1183), aussi dit Jeune roi, fils aîné d'Henri II et Aliénor d'Aquitaine, en tant que prince héritier il porte du blason :


  • De gueules au lion d'or (armé et lampassé d'azur).


Le prince Henri, depuis 1170, reste seul "roi titulaire" d'Angleterre.

Coat of Arms of England (-1340).svg Royal Arms of England (1189-1198).svg

Royal Arms of England (1198-1340).svg

Richard Cœur de Lion (1157 † 1199), dit cœur de Lion ((la) Rex Angliae, Dux Normanniae et Aquitainiae et Comes Andegaviae), deuxième fils d'Henri II et Eleanor d'Aquitaine, de 1189 à 1199 roi d'Angleterre et seigneur d'Irlande, duc d'Aquitaine et de Normandie, comte d'Anjou et du Maine.


  • De gueules à deux léopards d'or armés et lampassés d'azur (Normandie)[4]:173.
  • De gueules à deux lions affrontés d'or (Prince héritier d'Angleterre)[5].
  • De gueules à trois léopards d'or armés et lampassés d'azur (Angleterre)[6],[7].


Ce blason, plus tard connu sous la désignation de "trois lions [sic] d'Angleterre", fut introduit en héraldique par le roi Richard Ier.

Geoffroy II de Bretagne.jpg

Arms of William the Conqueror (1066-1087).svgBlason famille fr de l'Espinasse.svg Geoffroy, prince d'Angleterre, puis de jure duc de Bretagne (1158 † 1186), troisième fils d'Henri II et d'Eleanor d'Aquitaine.


  • Parti, de gueules à deux léopards d'or, et fascé d'argent et de sable.

Blason de famille son épouse Constance, duchesse de Bretagne († 1201) Blason famille fr de l'Espinasse.svg .


Cap of Maintenance.svg
Blason Arthur III de Bretagne (1393-1425) comte de Richemont.svg
Royal Arms of England (1154-1189).svg

Blason Pierre Ier de Bretagne.svg
Arthur, prince d'Angleterre et duc de Bretagne (1185 † 1203), fils posthume du duc de jure Geoffroy et Constance, duchesse de Bretagne († 1201).


  • De gueules au lion d'or (armé et lampassé d'azur).


Après 1196, en tant que duc de Bretagne :


  • D’hermine, au lambel à trois pendants de gueules, chacun chargé de trois léopards d'or.
Coat of Arms of England (-1340).svg Arms of William the Conqueror (1066-1087).svg

Royal Arms of England (1198-1340).svg

Jean sans Terre (1166 † 1216), jeune fils d'Henri II fitzEmpress ((la) Rex Angliae, Dominus Hiberniae, et Dux Aquitaniae), seigneur d'Irlande, roi d'Angleterre.


  • De gueules à deux léopards d'or armés et lampassés d'azur (Normandie)[8].


Après 1199, les armoiries de son frère :


Blasons royaux Plantagenêt[modifier | modifier le code]

Armoiries Écu Nom et blasonnement
Coat of Arms of England (-1340).svg

Royal Arms of England (1198-1340).svg
Les premiers Plantagenêt, rois d'Angleterre (1190 – 1340), ducs de Normandie et d'Aquitaine, comtes d'Anjou et du Maine.
De gueules à trois léopards d'or armés et lampassés d'azur (Angleterre)[6],[5],[7],[5].

Coat of Arms of Edward III of England (1327-1377).svg


Royal Arms of England (1340-1367).svg
Édouard III (1312 † 1377), depuis 1340 dit roi d'Angleterre et de France, seigneur d'Irlande ((la) Rex Angliae et Franciae et Dominus Hiberniae), duc d'Aquitaine et de Normandie, comte d'Anjou et du Maine.


Écartelé, d'azur semé de lys d'or (France ancien), et de gueules à trois léopards d'or (Angleterre)[6],[5],[7],[5].



Voir : Ordre de la Jarretière


Aussi : Couronne de France ; querelles dynastiques françaises

Coat of Arms of Richard II of England (1377-1399).svg

Royal Arms of England (1395-1399).svg
Richard II (1367 † 1399), fils du "prince noir" Édouard de Galles, dit prince Richard de Bordeaux puis ((la) Rex Angliae et Franciae, Dominus Hiberniae et Princeps Cestriæ), roi d'Angleterre et seigneur d'Irlande, duc d'Aquitaine et de Normandie, comte d'Anjou et du Maine :


Parti, au 1 d'azur à la croix fleuronnée d'or accompagnée de cinq merlettes du même (Armoiries mythiques d'Édouard le Confesseur), au 2 écartelé en 1 et 4 d'azur semé de lys d'or en 2 et 3 de gueules à trois léopards d'or (Angleterre).

Blasons des rois de la maison de Lancastre[modifier | modifier le code]

Armoiries Écu Nom et blasonnement
Coat of Arms of Henry IV of England (1399-1413).svg Coat of Arms of Henry IV & V of England (1413-1422).svg Royal Arms of England (1340-1367).svg







Royal Arms of England (1399-1603).svg
Henri IV (1367 † 1413), fils de Jean de Gand, duc de Lancastre et petit-fils d'Édouard III, ((la) Rex Angliae et Franciae et Dominus Hiberniae) roi d'Angleterre et seigneur d'Irlande, duc d'Aquitaine et de Normandie, comte d'Anjou et du Maine.


Écartelé, d'azur semé de lys d'or (France ancien), et de gueules à trois léopards d'or (Angleterre).[6],[5],[7],[9].

Depuis 1400 :

Écartelé, d'azur à trois fleurs de lys d'or (France moderne) et et de gueules à trois léopards d'or (Angleterre)[6],[5],[7],[9].


Armoiries portées ensuite par :

Coat of Arms of Henry VI of England (1422-1471).svg
Royal Arms of England (1470-1471).svg Henri VI (1421 † 1471), fils d'Henri V, roi d'Angleterre et de France, seigneur d'Irlande, duc d'Aquitaine et de Normandie, comte d'Anjou et du Maine.


Parti, au 1 d'azur à trois fleurs de lys d'or (France moderne), au 2 écartelé d'azur à trois fleurs de lys d'or (France moderne) et de gueules à trois léopards d'or (Angleterre).[6],[5],[7],[9].

Blasons des rois de la maison d'York[modifier | modifier le code]

Armoiries Écu Nom et blasonnement
Coat of Arms of Edward IV of England (1461-1483).svg
Royal Arms of England (1399-1603).svg
Arms of Elizabeth of York (Princess).svg
Édouard IV (1442 † 1483), arrière-petit-fils d'Édouard III d'Angleterre, fils du prince Richard, duc d'York, puis roi d'Angleterre, seigneur d'Irlande, etc.
  • Écartelé, d'azur semé de lys d'or, et de gueules à trois léopards d'or armés lampassés d'azur

Blason plus connu : écartelé, de France (ancien), et d'Angleterre (moderne)[6],[5],[7],[9].

Blason composé : en tant que duc d'York, comte de March, comte de Cambridge, comte d'Ulster etc jusqu'en 1461.


Voir aussi : Couronne de France, Ordre de la Jarretière

Coat of Arms of Edward V of England (1483).svg
Royal Arms of England (1399-1603).svg Édouard V (1470 † 1483), fils aîné d'Édouard IV, roi d'Angleterre, seigneur d'Irlande, etc.


  • Écartelé, d'azur semé de lys d'or (France ancien), et de gueules à trois léopards d'or (Angleterre moderne)[6],[5],[7],[9].
Coat of Arms of Richard III of England (1483-1485).svg
Royal Arms of England (1399-1603).svg Richard III (1452 † 1485), frère du roi Édouard IV, duc de Gloucester puis roi d'Angleterre, seigneur d'Irlande, etc.


  • Écartelé, d'azur semé de lys d'or (France ancien), et de gueules à trois léopards d'or (Angleterre moderne)[6],[5],[7],[9].


NB : fondateur du Collège des Hérauts en 1484.

Reines consorts d'Angleterre[modifier | modifier le code]

Armoiries Écu Nom et blasonnement
Coats of arms of alienor of aquitaine.svg
Arms of Aquitaine and Guyenne.svg
Aliénor d'Aquitaine (1122 † 1204), reine consort (1154–1189) conjointe du roi Henri II d'Angleterre, duchesse d'Aquitaine suite la mort en 1137 de son père, Guillaume X le Toulousain, comte de Poitiers et Gascogne puis duc d'Aquitaine.


  • De gueules au léopard d'or. [5],[2]:21


NB : la duchesse Aliénor d'Aquitaine épouse d'abord Louis VII le Jeune roi de France, dont elle divorce en 1152 puis épouse le futur roi Henri II d'Angleterre.

Blason pays fr FranceAncien (écu losange).svg Arms of William the Conqueror (1066-1087).svgFrance Ancient.svg Marguerite de France (1158 † 1197), reine consort (1172–1183) d'Henri le Jeune, "roi titulaire" d'Angleterre, fille du roi Louis VII de France.

La princesse Marguerite se remarie en secondes noces, en 1186, avec le roi Béla III d'Hongrie : les deux meurent lors de la Troisième croisade.


Armoiries Bérangère Navarre.svg
Arms of Berengaria of Navarre.svg
Bérangère de Navarre (1165 † 1230), reine consort (1191–1199) conjointe du roi Richard I d'Angleterre, fille du roi Sanche de Navarre et Castille.


  • D'azur à la croix pomettée d'argent.[2]:26


Puis la reine-douairière Bérangère fut nommée en tant qu'abbesse de l'Épau.

Armoiries Isabelle d'Angoulême.svg
Arms of Isabella of Angoulême.svg
Isabelle d'Angoulême (v. 1188 † 1246), reine consort (1200–1216) conjointe du roi Jean sans-Terre, héritière du comte Aymar d'Angoulême, et petite-fille du roi Louis VI de France.



NB : en 1216, Isabelle, reine-douairière d'Angleterre, se marie en secondes noces avec Hugues de Lusignan, comte de La Marche de jure d'Angoulême.

Coats of arms of Eleanor of Provence.svg
Arms of Eleanor of Provence.svg
Éléonore de Provence (1223 † 1291), reine consort (1236–1272) conjointe du roi Henri III d'Angleterre, fille du comte Ramón de Provence par la comtesse Béatrice de Savoie.


NB : ses sœurs issues du comte de Provence comprennent :
Marguerite est reine consort du roi Louis IX, puis saint-Louis ;
Sancie, consort du comte Richard de Cornouailles, roi des Romains ; et,
Béatrice, consort du comte Charles d'Anjou, roi de Sicile.

Arms of Eleanor of Castile, Queen of England (Attributed).svg
Arms of Castille (English heraldry).svg


Éléonore de Castille (1241 † 1290), reine consort (depuis 1272) conjointe du roi Édouard I d'Angleterre, fille du roi Ferdinand III de Castille.
  • Écartelé, au 1 et 4 de gueules au château d'or ouvert et ajouré d'azur (Castille) et, au 2 et 3 d'argent au lion de gueules armé et lampassé d'azur (León)[5],[2]:35.

Depuis 1272 :

  • Parti, au 1 de gueules à trois léopards d'or (Angleterre), au 2 coupé de gueules au château d'or ouvert et ajouré d'azur (Castille) et d'argent au lion de gueules armé et lampassé d'azur (León).
Blason pays fr FranceAncien (écu losange).svg
Arms of Margaret of France.svg
Marguerite de France (1279 † 1318), reine consort (1299–1307) conjointe du roi Édouard I d'Angleterre, fille du roi Philippe III de France.



Blason pays fr FranceAncien (écu losange).svg


Arms of Isabella of France.svg
Isabelle de France (1292 † 1358), reine consort (1308–1327) conjointe du roi Édouard II d'Angleterre, fille du roi Philippe IV le Bel de France. Bien que son mari ait une réputation d'homosexuel entre des mignons, elle réussi à lui donner quatre enfants.

Depuis 1327 :

  • Écartelé, au 1 de gueules à trois léopards d'or (Angleterre), au 2 d'azur à la bande d'argent côtoyée de deux doubles cotices potencées et contre-potencées d'or (Champagne), au 3 d'azur semé de lys d'or (France ancien), au 4 de gueules aux chaînes d'or posées en orle, en croix et en sautoir, chargées en cœur d'une émeraude (Navarre)[5],[2]:52

Arms of Philippa of Hainault (1340-1369).svg


Arms of Philippa of Hainault (1330-1340).svg
Philippa d'Hainaut (1311 † 1369), reine consort (depuis 1328) conjointe du roi Édouard III d'Angleterre, fille du comte Guillaume le Bon d'Hainaut et d'Hollande et princesse Jeanne de Valois, elle-même petite-fille du roi Philippe III de France, nièce de Philippe IV de France et sœur de Philippe VI de France.
  • Écartelé au 1 et 4 contre-écartelé en i et iv d'azur semé de lys d'or (France ancien), en ii et iii de gueules à trois léopards d'or (Angleterre), au 2 et 3 contre-écartelé en i et iv d'or, au lion de sable (Flandre), en ii et iii d'or, au lion de gueules, armé et lampassé d'azur (Hollande)[5],[2]:55

Depuis 1340 :

  • Écartelé, au 1 et 4 de gueules à trois léopards d'or (Angleterre) et au 2 et 3 contre-écartelé en i et iv d'or, au lion de sable, armé et lampassé de gueules (Flandre) et en ii et iii d'or, au lion de gueules, armé et lampassé d'azur (Hollande)[5],[2]:55

Anne of Bohemia Arms.svg


Arms of Anne of Bohemia.svg
Anne de Bohême (1366 † 1394), reine consort (depuis 1382) conjointe du roi Richard II, membre de la maison de Luxembourg, également connue comme la « bonne reine Anne », elle est fille de Charles IV, empereur du Saint-Empire et sa reine consort Élisabeth de Poméranie.
  • Parti, au 1 écartelé en 1 et 4 d'azur semé de lys d'or (France ancien), en 2 et 3, de gueules à trois léopards d'or (Angleterre), au 2 écartelé (Luxembourg) en 1 et 4 d'or, à l'aigle monocéphale de sable, membrée, becquée et liée de gueules (Saint-Empire), en 2 et 3 de gueules, au lion d'argent à la queue fourchée passée en sautoir, couronné, armé et lampassé d'or (Bohême)[5],[2]:62
Blason pays fr FranceAncien (écu losange).svg
Arms of Isabella of Valois.svg
Isabelle de France (1389 † 1409), reine consort (1396–1399) conjointe du roi Richard II, puis du duc Charles d'Orléans, fille du roi Charles VI de France.


  • Tiercé en pal au 1 d'azur, à la croix fleuronnée d'or, accompagnée de cinq merlettes du même (Angleterre ancien), au 2 écartelé en 1 et 4 d'azur semé de lys d'or, en 2 et 3 de gueules à trois léopards d'or (France et Angleterre) au 3 d'azur semé de lys d'or (France ancien) [5],[2]:63
Armoiries Evreux Navarre.png
Arms of Joan of Navarre.svg
Jeanne de Navarre (1370 † 1437), reine consort (1403–1413) conjointe du roi Henri IV d'Angleterre, puis du duc Jean de Bretagne, fille du roi Charles II le Mauvais de Navarre.
  • Parti, au 1 écartelé en 1 et 4 d'azur à trois lys d'or (France modern), en 2 et 3 de gueules à trois léopards d'or (Angleterre), au 2 écartelé en 1 et 4 de gueules aux chaînes d'or posées en orle, en croix et en sautoir, chargées en cœur d'une émeraude (Navarre), en 2 et 3 d'azur semé de lys d'or à la bande componée d'argent et de gueules (Évreux) [5],[2]:89
Losange des Bourbon.svg
Arms of Catherine of Valois.svg
Catherine de Valois (1401 † 1437), reine consort (1420–1422) conjointe du roi Henri V d'Angleterre, fille du roi Charles VI de France. Veuve en 1422, elle se remarie secrètement avec sir Owen Tudor ; elle est ainsi la grand-mère du roi Henri VII.




Arms of Margaret of Anjou.svg


Armoiries Anjou Jérusalem.svg
Marguerite d'Anjou (1430 † 1482), reine consort (1445–1461) conjointe du roi Henri VI d'Angleterre, fille de René, roi de Naples, elle épouse en 1445 le roi Henri VI. Son mari est déposé en 1461 et elle part vivre en France chez Louis XI.
  • Parti, au 1 coupé mi-parti, en I d'azur à trois fleurs de lys d'or (France moderne), au II écartelé, en 1 et 4 d'azur à trois fleurs de lys d'or (France moderne), en 2 et 3 de gueules à trois léopards d'or (Angleterre), au 2 coupé et tiercé en pal, en I fascé de gueules et d'argent (Hongrie), en II d'azur semé de lys d'or brochant du lambel de gueules (Anjou ancien/Provence), en III d'argent à la croix potencée d'or, cantonnée de quatre croisettes du même (Jérusalem), en IV d'azur semé de lys d'or et à la bordure de gueules (Anjou intermediare), en V d'azur semé de croisettes d'or aux deux bars du même (Bar) et en VI d'or à la bande de gueules chargé de trois alérions d'argent (Lorraine)[5],[6]:99





Arms of Elizabeth Woodville.svg
Élisabeth Woodville (1437 † 1492), reine consort (1464–70 et 1471–83) conjointe du roi Édouard IV, fille de sir Richard Woodville puis comte Rivers. Elle proclame son fils Édouard V en tant que roi d'Angleterre. Néanmoins, le frère cadet de l'ex roi Édouard IV le futur Richard III arracha le jeune Édouard V ainsi que son frère le prince Richard, duc d'York et Norfolk avec elle pour les jeter dans la Tour, où ils ont tous été assassinés.
  • Parti, au 1 écartelé, en 1 et 4 d'azur à trois fleurs de lys d'or (France moderne), en 2 et 3 de gueules à trois léopards d'or (Angleterre), au 2 (famille matrilinéaire) coupé et tiercé en pal, au I d'argent au lion de gueules à la queue fourchue passée en sautoir couronné d'or (Ligny), au II écartelé en i et iv de gueules chargé d'une étoile de seize rayons d'argent en ii et iii d'azur semé de lys d'or (Baux), au III burelé d'argent et d'azur de dix pièces au lion de gueules, armé, lampassé et couronné d'or (Luxembourg), au IV bandé d'argent et de gueules de six pièces au chef d'argent chargé d'une rose de gueules, boutonnée d'or, soutenue d'une fasce du même (Ursins), au V de gueules à trois pals de vair au chef d’or brochant du lambel à cinq points d'azur (Châtillon-Saint-Pol), et au VI d'argent à la fasce de gueules conjointe au canton du même (Woodville).[5],[2]:117




Arms of Anne Neville (Variant).svg






Arms of Anne Neville.svg
Anne Neville (1456 † 1485), reine consort (depuis 1483) du roi Richard III et fille de Richard, comte de Warwick (1428 † 1471), épouse en premières noces du prince Édouard de Galles, fils aîné du roi Henri IV. Veuve, elle se marie en secondes noces avec le prince Richard, duc de Gloucester, le 12 juillet 1472, devenant reine suite l'accession de son mari en tant que roi d'Angleterre.
  • Parti, au 1 grand-écartelé en 1 et 4 d'azur à trois fleurs de lys d'or (France moderne), en 2 et 3 de gueules à trois léopards d'or (Angleterre), au 2 tiercé en pal en I de gueules à la fasce d'argent diaprée entre six croix recroisettées d'or (Beauchamp), en II échiqueté d'argent et d'azur au chevron d'hermine (Newburgh), en III d'argent, à la fasce de trois fusées de gueules (Montagu), en IV d'or à l'aigle de sinople (Monthermer), en V de gueules au sautoir d'argent au lambel à tois pendants d'argent (Neville), en VI d'or à trois chevrons de gueules (Clare), en VII contre-écartelé en 1 et 4 d'argent et en 2 et 3 de gueules fretté d'or au bâton de sable brochant (Despenser).' [5],[2]:116

Blason simple :

  • Parti, au 1 contre-écartelé en 1 et 4 d'azur à trois fleurs de lys d'or (France moderne), en 2 et 3 de gueules à trois léopards d'or (Angleterre), au 2 de gueules au sautoir d'argent (Neville). [5],[2]:122

Voir aussi : maison de Neville dont, de nos jours, les marquis d'Abergavenny.

Armoiries Plantagenêt des princes de Galles[modifier | modifier le code]

Armoiries Écu Nom et blasonnement
Cap of Maintenance.svg
Royal Arms of England (1198-1340).svg
Arms of Edward, Prince of Wales (1301-1307).svg Édouard de Caernarvon (1284 † 1327), prince de Galles (1301–1307), puis roi Édouard II d'Angleterre.


  • De gueules à trois léopards d'or, armés, lampassés d'azur, au lambel à trois pendants d'azur brochant[6],[5],[7],[9].
Coat of Arms of the Prince of Wales (France ancient).svg Arms of the Prince of Wales (Ancient).svg


Arms of the Prince of Wales (Shield of Peace).svg
Édouard, prince de Galles (1330 † 1376), plus connu « le prince Noir », premier chevalier de la Jarretière.


  • Écartelé au 1 et 4 d'azur semé de lys d'or (France ancien), au 2 et 3 de gueules à trois léopards d'or, armés, lampassés d'azur (Angleterre) au lambel à trois pendants d'argent brochant[6],[5],[7],[9].


Il se marie, en 1361, avec sa cousine « la jolie fille de Kent », dont :

Coat of Arms of the Prince of Wales (France modern).svg Arms of the Prince of Wales (Modern).svg Maison royales de Lancastre et d'York
  • Écartelé en 1 et 4 d'azur à trois fleurs de lys d'or, en 2 et 3 de gueules à trois léopards d'or, armés, lampassés d'azur ; aussi (blasonné simplement) :
    Écartelé, en 1 et 4 de France (moderne), en 2 et 3 d'Angleterre, au lambel à trois pendants d'argent brochant[6],[5],[7],[9].

Descendance du roi Jean[modifier | modifier le code]

Armoiries Écu Nom et blasonnement
Cap of Maintenance.svg
Arms of Edward, Prince of Wales (1301-1307).svg
Arms of Edward, Prince of Wales (1301-1307).svg Prince Henri (1207 † 1272), futur roi Henri III d'Angleterre, en tant qu'héritier apparent.


  • De gueules aux trois léopards d'or, armés, lampassés d'azur, au lambel à trois pendants d'azur brochant[6],[5],[7],[9].


Cap of Maintenance.svg
Arms of Richard of Cornwall, Earl of Cornwall.svg
Armoiries empereur Richard Ier.svg


Richard of Cornwall-Romans Arms.svg
Prince Richard (1209 † 1272), comte de Cornouailles, puis roi des Romains.

Armes aussi portées par :

En tant que roi des Romains depuis 1256 :

  • D'or à l'aigle monocéphale de sable, membrée, becquée et liée de gueules sur le tout d'argent au lion de gueules armé, lampassé et couronné d'or et à la bordure de sable besanté d'or[11].

Descendance du roi Henri III[modifier | modifier le code]

Armoiries Écu Nom et blasonnement
Arms of Edward, Prince of Wales (1301-1307).svg Prince Édouard d'Angleterre (1237 † 1307), connu « Longshanks », héritier du roi Henri III d'Angleterre, futur roi Édouard I.


  • De gueules aux trois léopards d'or au lambel à trois pendants d'azur brochant.
Arms of Edmund Crouchback, Earl of Leicester and Lancaster.svg Prince Edmond d'Angleterre (1245 † 1296), plus connu « Crouchback » (après les Croisades), comte de Lancastre en 1276 et de Leicester en 1267, fondateur de la maison de Lancastre.
  • De gueules à trois léopards d'or, au lambel à trois pendants d'azur brochant chaque pendant chargé de trois fleurs de lys d'or.[12],[5],[7].

Descendance d'Edmond de Lancastre[modifier | modifier le code]

Armoiries Écu Nom et blasonnement
Arms of Edmund Crouchback, Earl of Leicester and Lancaster.svg Thomas Plantagenêt (1278 † 1322), 2e comte de Lancastre.


  • De gueules à trois léopards d'or, au lambel à trois pendants d'azur brochant chaque pendant chargé de trois fleurs de lys d'or.[12],[5],[7].
Arms of Henry, 3rd Earl of Leicester and Lancaster.svg Henry Plantagenêt (1281 † 1345), appelé baron Lancastre en 1299, fils cadet d'Edmond Crouchback, comte de Lancastre.


  • De gueules, à trois léopards d'or à la cotice d'azur brochant[12],[5],[7]
Coat of Arms of Henry of Grosmont, 4th Earl of Lancaster, KG.png Arms of Edmund Crouchback, Earl of Leicester and Lancaster.svg Henri Plantagenêt (1299 † 1361), 3e comte puis 1er duc de Lancastre en 1351, et chevalier fondateur de la Jarretière depuis 1348.


  • De gueules à trois léopards d'or au lambel à trois pendants d'azur brochant chaque pendant chargé de trois fleurs de lys d'or.[12],[5],[7].

Descendance du roi Édouard I[modifier | modifier le code]

Armoiries Écu Nom et blasonnement
Arms of Alphonso, Earl of Chester.svg Alphonse, comte de Chester (1273 † 1284), fils aîné du roi Édouard I et d'Éléonore de Castille.
  • De gueules à trois léopards d'or, au lambel à cinq pendants d'azur brochant.[8]
Arms of Thomas of Brotherton, 1st Earl of Norfolk.svg Thomas de Brotherton (1300 † 1338), comte de Norfolk, fils du roi Édouard I, ancêtre des FitzAlan-Howard, actuels ducs de Norfolk
  • De gueules, à trois léopards d'or, au lambel à trois pendants d'argent[5].

Le comte-maréchal se marie avec Alice de Hales (ou Halys) : Arms of Alice de Hales.svg .

Arms of Edmund of Woodstock, 1st Earl of Kent.svg Edmond de Woodstock (1301 † 1330), comte de Kent, fils du roi Édouard I.
  • De gueules à trois léopards d'or à la bordure d'argent[5].
Armoiries ensuite portées des Holland, issus de sa fille Jeanne de Kent, ensuite comtes de Kent.

Il se marie avec Marguerite, suo jure 3e baronne Wake Arms of Margaret Wake, Baroness Wake of Liddell.svg .

Descendance du prince Thomas de Brotherton (maison Norfolk)[modifier | modifier le code]

Armoiries Écu Nom et blasonnement
Arms of Thomas of Brotherton, 1st Earl of Norfolk.svg Édouard de Norfolk (v. 1320 † 1334), fils unique de Thomas de Brotherton, comte de Norfolk, 5e fils du roi Édouard I d'Angleterre.


  • De gueules, à trois léopards d'or au lambel à trois pendants d'argent.
Armoiries de Warsberg 2.svgArms of Thomas of Brotherton, 1st Earl of Norfolk.svg Marguerite de Brotherton (1320 † 1399), fille aînée et héritière éventuelle de Thomas de Brotherton, dont la mort en 1338 succède comme suo jure comtesse de Norfolk, puis en 1397 avancée en tant que duchesse de Norfolk à vie.
  • Parti, de sable au lion d'argent couronné d'or (Segrave) et de gueules, à trois léopards d'or au lambel à trois pendants d'argent (Plantagenêt de Norfolk).

En 1337, elle épouse en premières noces Jean, 4e baron Segrave (1315 † 1353).

Coat of Arms of Sir John Mowbray, 5th Earl of Norfolk, KG.png Blason famille Mowbray, duc de Norfolk.svg

Thomas de Mowbray Ist Duke of Norfolk.svg
Sir Thomas de Mowbray KG (1366 † 1399), petit-fils de Marguerite, duchesse de Norfolk, fils de Jean, 4e baron Mowbray, et d'Élisabeth, suo jure baronne Segrave ; comte-maréchal, il est aussi 6e baron Mowbray puis 1er comte de Nottingham ensuite 1er duc de Norfolk, et épouse lady Élisabeth FitzAlan.
Coat of Arms of Sir John Howard, 1st Duke of Norfolk, KG.png
Howard arms (original).svg
Sir John Howard KG (1430 † 1485), fils de Sir Robert Howard (1385–1436) et de lady Marguerite de Mowbray, petite fille du premier duc de Norfolk.

Confident du roi Richard III, il est nommé en 1483 duc de Norfolk (3e cr.) puis comte-maréchal, ensuite commandant de l'aile droite yorkiste à Bosworth, où il trouve la mort.


  • Écartelé, au 1 et 4 de gueules à la bande d'argent de six croix recroisetées et fichées du même (Howard), au 2 de gueules à trois léopards d'or au lambel à trois pendants d'argent (Plantagenêt de Norfolk), et au 3 de gueules au lion d'argent (Mowbray).
Coat of arms of Sir Thomas Howard, 2nd Duke of Norfolk, KG.png Howard arms (augmented).svg


Maréchal d'armes Normandie.svg
Sir Thomas Howard KG (1443 † 1524), fils unique et héritier de John Howard, 1er duc de Norfolk, titré comte de Surrey de 148385 et 14891514 puis restauré en tant que 2e duc de Norfolk.
  • Écartelé, au 1 de gueules à la bande d'argent chargé en chef d'un écusson d'or au demi-lion percé par une flèche de gueules au double-trescheur fleuronné et contre-fleuronné du même accompagné de six croix recroisetées d'argent (Howard), au 2 de gueules à trois léopards d'or lampassés et armés d'azur au lambel à trois pendants d'argent (Plantagenêt de Norfolk), au 3 échiqueté d'or et d'azur (Warenne), au 4 de gueules au lion d'argent (Mowbray).

Comte-maréchal d'Angleterre depuis 1509, suite la victoire de Flodden en 1513 sa famille est accordée d'augmentation d'honneur héraldique héreditaire, aussi bien que certaines domaines royales avec rentes à vie.



St Philip Howard.jpg
Arms of the Duke of Norfolk.svg

Coat of Arms of the Duke of Norfolk, the Earl Marshal.svg

St. Philippe Howard (1557 † 1595), fils de Thomas Howard, 4e duc de Norfolk, qui succède en 1580 comme 20e comte d'Arundel, canonisé en 1970 par le pape Paul VI en tant qu'un des Quarante Martyrs de l'Angleterre et du Galles ; après son héritage en 1580 au titre féodal de comte d'Arundel, les Howard remplacent le trimestre héraldique des Mowbray avec ça des FitzAlan, puis s'appellent FitzAlan-Howard :
  • Écartelé, au 1 de gueules à la bande d'argent chargé en chef d'un écusson d'or au demi-lion percé par une flèche de gueules au double-trescheur fleuronné et contre-fleuronné du même accompagné de six croix recroisetées d'argent (Howard), au 2 de gueules à trois léopards d'or lampassés et armés d'azur au lambel à trois pendants d'argent (Plantagenêt de Norfolk), au 3 échiqueté d'or et d'azur (Warenne), au 4 de gueules au lion d'or (FitzAlan).

St. Philippe Howard, connu à son époque en tant que comte d'Arundel, est grand-père du 5e duc de Norfolk.

Coat of arms of Sir Thomas Howard, 1st Earl of Suffolk, KG.png
Howard arms (augmented).svg

Earl of Suffolk COA.svg
Sir Thomas Howard KG (1561 † 1626), 1er comte de Suffolk (cr. 1603), amiral (RN), ancêtre des comtes de Berkshire.
  • Écartelé, au 1 de gueules à la bande d'argent accompagné de six croix recroisetées du même et chargé en chef d'un écusson d'or au demi-lion percé par une flèche de gueules au double-trescheur fleuronné et contre-fleuronné du même (Howard), au 2 de gueules à trois léopards d'or lampassés et armés d'azur au lambel à trois pendants d'argent (Plantagenêt de Norfolk), au 3 échiqueté d'or et d'azur (Warenne), au 4 de gueules au lion d'or (FitzAlan), à un croissant brochant en cœur de l'écartelé.

Voir aussi : barons Howard de Walden (cr. 1597).




Baron Howard de Walden coa.png

Rangkronen-Fig. 18.svgCoronet of a British Baron.svgBlason de la Famille Czernin.svgBlason du 8th Lord Howard de Walden.svg
L'hon. Hazel Scott-Ellis (née en 1935), comtesse Czernin de uxoris en 1957, titrée suo jure 10e baronne Howard de Walden depuis 2004 suite la termination d'abeyance en sa faveur du titre familial de pair.
  • Parti de gueules plein et fascé d'azur et d'argent (Czernin), en surtout d'un écusson écartelé, au 1 d'herminais à la croix de sable chargée de cinq croissants d'argent (Ellis), au 2 de gueules à la bande d'argent chargée de trois trèfles de sinople (Hervey), au 3 de gueules à deux léopards d'argent couronnés d'or (Felton), au 4 de gueules à la bande d'argent accompagné de six croix recroisetées du même et chargé en chef d'un écusson d'or au demi-lion percé par une flèche de gueules au double-trescheur fleuronné et contre-fleuronné du même (Howard).

Voir aussi : Grafen Czernin von und zu Chudenitz (cr. 1623).

Coronet of a British Earl.svg
Earl of Carlisle COA.svg

COA Earl of Carlisle.jpg
Charles Howard (1628 † 1685), 1er comte de Carlisle, aussi vicomte Howard, baron Dacre (cr. 1661), homme d'État et diplomate britannique.
  • Écartelé, au 1 de gueules à la bande d'argent chargé en chef d'un écusson d'or au demi-lion percé par une flèche de gueules au double-trescheur fleuronné et contre-fleuronné du même accompagné de six croix recroisetées d'argent (Howard), au 2 de gueules à trois léopards d'or lampassés et armés d'azur au lambel à trois pendants d'argent (Plantagenêt de Norfolk), au 3 échiqueté d'or et d'azur (Warenne), au 4 de gueules au lion d'argent (Mowbray), au 5 de gueules à trois coquilles d'argent (Dacre), au 6 fascé d'argent et d'azur à trois couronnes de roses de gueules brochant sur le tout (Greystoke).

Voir aussi : baron Howard d'Henderskelfe (à vie) ; château Howard.

Coat of arms of Sir William Howard, 1st Baron Howard of Effingham, KG.png
Coronet of a British Baron.svg
Howard arms (augmented).svg
William Howard (1510 † 1573), 1er baron Howard d'Effingham, amiral (RN), fils du 2e duc de Norfolk par sa seconde épouse, Agnès, sœur de sir Philip Tilney.
  • Écartelé, au 1 de gueules à la bande d'argent chargé en chef d'un écusson d'or au demi-lion percé par une flèche de gueules au double-trescheur fleuronné et contre-fleuronné du même accompagné de six croix recroisetées d'argent (Howard), au 2 de gueules à trois léopards d'or lampassés et armés d'azur au lambel à trois pendants d'argent (Plantagenêt de Norfolk), au 3 échiqueté d'or et d'azur (Warenne), au 4 de gueules au lion d'or (FitzAlan) à une étoile brochant en cœur de l'écartelé.

Les barons Howard soient comtes de Nottingham de 1597 à 1681 jusqu'à la mort du 3e comte dont le titre de baron Howard d'Effingham fut réussi par son cousin.

Coronet of a British Earl.svg
Howard arms (augmented).svg

Howard arms (augmented).svg
Francis Howard (1683 † 1743), 7e baron Howard d'Effingham, militaire au rang de colonel-général, depuis 1731 comte d'Effingham.


  • De gueules à la bande d'argent chargé en chef d'un écusson d'or au demi-lion percé par une flèche de gueules au double-trescheur fleuronné et contre-fleuronné du même accompagné de six croix recroisetées d'argent.
Coronet of a British Viscount.svg
Earl of Suffolk COA.svg

Earl of Suffolk COA.svg
Lord Edmund FitzAlan-Howard KG (1855 † 1947), 1er vicomte FitzAlan de Derwent (cr. 1921), politique puis dernier lord-lieutenant d'Irlande.
  • Écartelé, au 1 de gueules à la bande d'argent chargé en chef d'un écusson d'or au demi-lion percé par une flèche de gueules au double-trescheur fleuronné et contre-fleuronné du même accompagné de six croix recroisetées d'argent (Howard), au 2 de gueules à trois léopards d'or lampassés et armés d'azur au lambel à trois pendants d'argent (Plantagenêt de Norfolk), au 3 échiqueté d'or et d'azur (Warenne), au 4 de gueules au lion d'or (FitzAlan) à un croissant brochant en cœur de l'écartelé.
Coronet of a British Baron.svg
Arms of the Duke of Norfolk.svg

Coat of Arms of the Duke of Norfolk, the Earl Marshal.svg
Lord Edward Howard MP (1818 † 1883), 1er baron Howard de Glossop, titre créé en 1869 pour le politicien libéral, deuxième fils du 13e duc de Norfolk KG.
  • Écartelé, au 1 de gueules à la bande d'argent chargé en chef d'un écusson d'or au demi-lion percé par une flèche de gueules au double-trescheur fleuronné et contre-fleuronné du même accompagné de six croix recroisetées d'argent (Howard), au 2 de gueules à trois léopards d'or lampassés et armés d'azur au lambel à trois pendants d'argent (Plantagenêt de Norfolk), au 3 échiqueté d'or et d'azur (Warenne), au 4 de gueules au lion d'or (FitzAlan).

Le titre de baron Howard de Glossop se fusionne dans celui de duc de Norfolk depuis 1975.

Coronet of a British Baron.svg
Arms of the Duke of Norfolk.svg


Arms of the Duke of Norfolk.svg
Sir Esmé Howard GCB GCMG (1863 † 1939), 1er baron Howard de Penrith (cr. 1930), diplomate britannique.
  • Écartelé, au 1 de gueules à la bande d'argent chargé en chef d'un écusson d'or au demi-lion percé par une flèche de gueules au double-trescheur fleuronné et contre-fleuronné du même accompagné de six croix recroisetées d'argent (Howard), au 2 de gueules à trois léopards d'or lampassés et armés d'azur au lambel à trois pendants d'argent (Plantagenêt de Norfolk), au 3 échiqueté d'or et d'azur (Warenne), au 4 de gueules au lion d'or (FitzAlan).

Cette branche de la famille descend du lord Henry Howard-Molyneux-Howard.

Coronet of a British Baron.svg
Earl of Carlisle COA.svg

Earl of Carlisle COA.svg
Greville Howard (né en 1941), baron Howard de Rising à vie, cadet des comtes de Carlisle, homme d'affaires, parlementaire britannique depuis 2004.
  • Écartelé, au 1 de gueules à la bande d'argent chargé en chef d'un écusson d'or au demi-lion percé par une flèche de gueules au double-trescheur fleuronné et contre-fleuronné du même accompagné de six croix recroisetées d'argent (Howard), au 2 de gueules à trois léopards d'or lampassés et armés d'azur au lambel à trois pendants d'argent (Plantagenêt de Norfolk), au 3 échiqueté d'or et d'azur (Warenne), au 4 de gueules au lion d'argent (Mowbray), au 5 de gueules à trois coquilles d'argent (Dacre), au 6 fascé d'argent et d'azur à trois couronnes de roses de gueules brochant sur le tout (Greystoke).

Ornements extérieurs Cardinaux.svg
Blason Edward Henry Howard.svg

Blason Edward Henry Howard.svg
Cardinal Edward Henry Howard (1829 † 1892), prince de la Sainte Église Romaine et cardinal-évêque de Frascati, petit-neveu du lord Henry Howard-Molyneux-Howard.
  • D'un chapeau de gueules accompagné d'une cordelière à quinze houppes de même, l'écu broche sur une croix de procession d'or ;
Écartelé, au 1 de gueules à la bande d'argent chargé en chef d'un écusson d'or au demi-lion percé par une flèche de gueules au double-trescheur fleuronné et contre-fleuronné du même accompagné de six croix recroisetées d'argent (Howard), au 2 de gueules à trois léopards d'or lampassés et armés d'azur au lambel à trois pendants d'argent (Plantagenêt de Norfolk), au 3 échiqueté d'or et d'azur (Warenne), au 4 de gueules au lion d'or (FitzAlan) à un annelet brochant en cœur de l'écartelé.
Coat of Arms of the Garter King of Arms.svg
Crown of a British King of Arms.svg
Arms of the Garter King of Arms.svgHoward arms (augmented).svg
Sir Algar Howard KCB KCVO (1880 † 1970), arrière-petit-fils du lord Henry Howard-Molyneux-Howard, Jarretière principal roi d'Armes de 1944 à 1950.
  • Parti au 1 d'argent, à la croix de gueules au chef d'azur chargé d'une couronne entourée d'une jarretière et accompagnée à dextre d'un léopard à sénestre d'une fleur de lys le tout d'or (« Garter »), au 2 de gueules à la bande d'argent chargé en chef d'un écusson d'or au demi-lion percé par une flèche de gueules au double-trescheur fleuronné et contre-fleuronné du même accompagné de six croix recroisetées d'argent (Howard).

Voir aussi : ordre du Bain ; ordre royal de Victoria ; ordre de Saint-Jean ; blason taillé ex officio.

Descendance de la maison de Kent[modifier | modifier le code]

Armoiries Écu Nom et blasonnement
Arms of Edmund of Woodstock, 1st Earl of Kent.svg Prince Edmond de Kent (1301 † 1330), 2e comte de Kent.


  • De gueules, à trois léopards d'or, à la bordure d'argent.[5]
Arms of Edmund of Woodstock, 1st Earl of Kent.svg Jean de Kent (1330 † 1352), 3e comte de Kent, fils du prince Edmond de Kent.


  • De gueules, à trois léopards d'or, à la bordure d'argent.[5]



Arms of Edmund of Woodstock, 1st Earl of Kent.svg


GarterInsigniaBurkes.JPG




Armoiries Holland.pngArms of Edmund of Woodstock, 1st Earl of Kent.svg

MontaguArms Unquartered.pngArms of Edmund of Woodstock, 1st Earl of Kent.svg

Arms of the Prince of Wales (Ancient).svgArms of Edmund of Woodstock, 1st Earl of Kent.svg

Jeanne de Kent (1328 † 1385), dite « la jolie fille du Kent », héritière éventuelle du prince Edmond de Woodstock et de Marguerite Wake, suo jure 4e comtesse de Kent et 5e baronne Wake de Liddell, puis princesse de Galles.
  • De gueules, à trois léopards d'or, à la bordure d'argent.[5]

La princesse Jeanne épouse Thomas, baron Holand KG, cr. comte de Kent († 1360), dont les filles :


La princesse Jeanne se marie en secondes noces avec William de Montagu, 2e comte de Salisbury KG.


La princesse Jeanne se marie en troisième noces avec Édouard, prince de Galles et d'Aquitaine (1330 † 1376), qui était son cousin plus connu « le prince noir », dont :

Sir Thomas Holland, 2nd Earl of Kent, KG.png
Arms of Edmund of Woodstock, 1st Earl of Kent.svg
Thomas de Holland (1350 † 1397), 3e baron Holand, 2e comte de Kent, chevalier de la Jarretière.


  • De gueules, à trois léopards d'or, à la bordure d'argent.[5]


Il épouse lady Alice FitzAlan (puis comtesse de Kent), dont dix enfants.


Coat of Arms of Sir John Holland, 1st Duke of Exeter, KG.png

Arms of John Holland, 1st Duke of Exeter.svg
Jean de Holland (1352 † 1400), 3e fils du 1er comte et sa femme la suo jure 4e comtesse de Kent, 1er comte de Huntingdon, duc d'Exeter, aussi bien que chevalier de la Jarretière.


  • De gueules, à trois léopards d'or, à la bordure d'argent semée de lys d'or.[5],[13]


Époux de la princesse Élisabeth de Lancastre, fille du Jean de Gand, duc de Lancastre, ils ont eu six enfants.


Coat of Arms of Sir John Holland, Earl of Huntingdon, KG.png
Arms of John Holland, 2nd Duke of Exeter.svg
Jean Holland (1395 † 1447), 2e fils du 1er duc d'Exeter et frère cadet de Richard Holland, comte titulaire de Huntingdon (1394 † 1400, qui meurt 7 mois après son père); restauré en tant que comte de Huntingdon et nommé chevalier de la Jarretière en 1416, puis lord-amiral d'Angleterre, d'Irlande et d'Aquitaine, il fut ensuite recréé comme duc d'Exeter en 1439.
  • De gueules, à trois léopards d'or, à la bordure d'azur florettée d'or.[5],[13]

Armes portées ensuite par :

Descendance du roi Édouard II[modifier | modifier le code]

Armoiries Écu Nom et blasonnement
Royal Arms of England (1198-1340).svgRoyal Arms of England (1340-1367).svg Arms of Edward, Prince of Wales (1301-1307).svg Édouard de Windsor (1312 † 1377), prince de Galles, futur roi Édouard III.


  • De gueules à trois léopards d'or, armés, lampassés d'azur, au lambel à trois pendants d'azur brochant.[5]
Arms of John of Eltham, Earl of Cornwall.svg Jean d'Eltham (1316 † 1336), fils du roi Édouard II et d'Isabelle de France, nommé 1er comte de Cornouailles, sans issu.
  • De gueules à trois léopards d'or à la bordure d'azur semée de lys d'or.

Voir aussi : palais d'Eltham.

Descendance du roi Édouard III[modifier | modifier le code]

Armoiries Écu Nom et blasonnement

Coat of Arms of the Prince of Wales (France ancient).svg
Arms of the Prince of Wales (Shield of Peace).svg

Arms of the Prince of Wales (Ancient).svgArms of Edmund of Woodstock, 1st Earl of Kent.svg
Édouard de Woodstock (1330 † 1376), prince de Galles, surnommé « Prince noir ».


  • Écartelé, en 1 et 4 d'azur semé de lys d'or, en 2 et 3, de gueules à trois léopards d'or, armés, lampassés d'azur ou écartelé, en 1 et 4 de France (ancien), en 2 et 3, d'Angleterre (moderne), au lambel à trois pendants d'argent brochant[6],[5],[7],[9].


Il épouse Jeanne de Kent (1328 † 1385), dite « la jolie fille du Kent », princesse de Galles, suo jure baronne Wake, comtesse de Kent.

Arms of the Prince of Wales (Ancient).svg Édouard d'Angoulême (1365 † 1370), fils aîné d'Édouard, prince de Galles (surnommé Prince noir), petit-fils du roi Édouard III d'Angleterre.
  • Écartelé, en 1 et 4 de France (ancien), en 2 et 3, d'Angleterre (moderne), au lambel à cinq pendants d'argent brochant.
Coat of Arms of Richard II of England (1377-1399).svg
Arms of Richard of Bordeaux, Prince of Wales (later Richard II).svg
Richard de Bordeaux (1367 † 1399), fils et héritier d'Édouard, prince de Galles (surnommé Prince noir), petit-fils du roi Édouard III d'Angleterre, futur Richard II.

En tant que fils du prince de Galles :

  • Écartelé, en 1 et 4 d'azur semé de lys d'or (France ancien), en 2 et 3, de gueules à trois léopards d'or, armés, lampassés d'azur (Angleterre), au lambel à trois pendants d'argent brochant, chargé en cœur d'une croix de gueules (dite de Saint-Georges).[6],[5],[7],[9].
Arms of Sir Roger de Clarendon.svg Sir Roger de Clarendon († 1402), fils illégitime du Prince noir et d'Édith de Willesford, sa maîtresse.
  • D'or, à la bande sable trois plumes d'autruche d'argent, les pennes transperçant autant de rouleaux de la première (armes attestées de Clarendon).

NB. ancêtre réputé des baronnets Bowyer-Smyth.

Sir Lionel of Antwerp, 1st Earl of Ulster, KG.png
Arms of Lionel of Antwerp, 1st Duke of Clarence.svgArms of the House of de Burgh.svg
Lionel d'Anvers (1338 † 1368), duc de Clarence, troisième fils du roi Édouard III.


  • Écartelé, en 1 et 4 d'azur semé de lys d'or (France ancien), en 2 et 3, de gueules à trois léopards d'or, armés, lampassés d'azur (Angleterre), au lambel à trois pendants d'argent brochant chaque pendant chargé d'un canton de gueules.[14],[6],[5],[7],[9]


Ancêtre de la maison d'York, il se marie avec lady Élisabeth de Burgh (1332 † 1363), suo jure 4e comtesse d'Ulster et 5e baronne Connaught.



Arms of Philippa of Clarence, 5th Countess of Ulster.svg



Arms of Lionel of Antwerp, 1st Duke of Clarence.svgMortimer.svg
Philippa (1355 † 1382), suo jure 5e comtesse d'Ulster, puis aussi comtesse de March.
  • Parti, au 1 écartelé, en 1 et 4 de France (ancien), en 2 et 3, d'Angleterre (moderne) au lambel à trois pendants d'argent chargés de canton de gueules, au 2, d'or et d'azur, au chef tiercé en pal, le premier tranché, le troisième taillé des mêmes, le deuxième d'azur, au pal d'or, un écusson d'argent, brochant en cœur (Mortimer).

Elle épouse Edmond, 3e comte de March (1352 † 1381), dont :

  1. Sir Edmond Mortimer, confrère du prince Owain Glyndŵr ;
  2. Élisabeth, femme de sir Henry Percy KG puis du baron Camoys KG.

Lady Philippa se marie en secondes noces avec sir Richard FitzAlan KG, ensuite avec sir Jean de Saint-Jean KB.

Arms of the Earl of March.svg Roger Mortimer (1374 † 1398), 4e comte de March.
  • Écartelé, en 1 et 4 burelé d'or et d'azur, au chef tiercé en pal, le premier tranché, le troisième taillé des mêmes, le deuxième d'azur, au pal d'or, un écusson d'argent, brochant en cœur (Mortimer), en 2 et 3 d'or à la croix de gueules (de Burgh).

Il se marie avec Éléonore de Holland (1370 † 1405).

Cap of Maintenance.svg
Arms of Richard of Conisburgh, 3rd Earl of Cambridge.svg

Arms of Anne de Mortimer, Countess of Cambridge.svg
Anne (1390 † 1411), se maria en 1406 avec Richard, comte de Cambridge.
  • Parti, au 1 écartelé en 1 et 4 d'azur à trois fleurs de lys d'or et en 2 et 3 de gueules à trois léopards d'or, au lambel d'argent, chaque pendant chargé de trois besans de gueules, brochant sur le tout, à la bordure d'argent chargé de quatorze lions de gueules, au 2, écartelé, en 1 et 4 burelé d'or et d'azur, au chef tiercé en pal, le premier tranché, le troisième taillé des mêmes, le deuxième d'azur, au pal d'or, un écusson d'argent, brochant en cœur (Mortimer), en 2 et 3 d'or à la croix de gueules (de Burgh)[5].


Coat of Arms of John of Gaunt, First Duke of Lancaster.svg




Sir John of Gaunt, KG.png


Arms of John of Gaunt, 1st Duke of Lancaster.svg








Arms of John of Gaunt, King of Castile.svg


John of Gaunt-Castile Arms.svg

Jean de Gand (1340 † 1399), 1er duc de Lancastre (2e cr. 1362), quatrième fils du roi Édouard III, il est fondateur de la 2e maison de Lancastre (voir ci-dessous).
  • Écartelé, en 1 et 4 d'azur semé de lys d'or (France ancien), en 2 et 3, de gueules à trois léopards d'or, armés, lampassés d'azur (Angleterre), au lambel à trois pendants d'argent brochant, chaque pendant chargé de trois mouchetures d'hermine de sable.[14].

Il se marie avec Blanche de Lancastre (voir au-dessus), le 19 mai 1359[15], héritière du comté palatin de Lancastre et hérite, à la mort de son beau-père duc Henri de Lancastre KG, des titres de ce dernier : comte et duc de Lancastre, comte de Derby, de Lincoln et de Leicester (lui-même arrière-petit-fils du roi Henri III d'Angleterre et d'Isabel de Beaumont) : Arms of Edmund Crouchback, Earl of Leicester and Lancaster.svg ;
ils ont sept enfants, dont :

  1. Philippa (1360 † 1415), mariée en 1387 au roi Jean Ier de Portugal
  2. Élisabeth (1363 † 1425), mariée en 1380 au jeune Jean Hastings, 3e comte de Pembroke, puis à Jean Holland, 1er duc d'Exeter
  3. Henri (1367 † 1413), roi d'Angleterre sous le nom d'Henri IV.

En 1371, le duc de Lancastre épouse en secondes noces à Roquefort la princesse Constance (1354 † 1394), héritière du roi Pierre Ier de Castille dit « le Cruel » par sa maîtresse Marie de Padilla : Coat of Arms of the Heir of the Crown of Castile (1284-1390).svg ;
le duc Jean ensuite prétend sans succès au trône en tant que roi de Castille et de Leon et n'en porte pas moins des armoiries taillant celles des différents royaumes :

  • Ècartelé en I et IV conte-écartelé en 1 et 4 d'azur semé de lys d'or et en 2 et 3 de gueules à trois léopards d'or, et en II et III contre-écartelé en 1 et 4, de gueules au château d'or ouvert et ajouré d'azur et en 2 et 3 d'argent au lion de gueules armé, lampassé et couronné d'or[5].

Ils ont deux enfants :

  1. Catherine (1372 † 1418), mariée en 1393 au roi Henri III de Castille : Coat of Arms of the Heir of the Crown of Castile (1284-1390).svg ;
  2. Jean de Lancastre (1374, mort jeune)

Le duc de Lancastre épouse à Lincoln en troisièmes noces, le 13 janvier 1396, lady Catherine Swynford (1350 † 1403), fille de sir Payne de Roët (ainsi belle-sœur de Geoffrey Chaucer) : Arms of Katherine Swynford.svg ;
dont quatre enfants nés hors mariage, légitimés d'après la châtellenie de Beaufort : voir Beaufort.

NB. les analyses ADN du squelette du roi Richard III, descendant direct du duc Jean de Gand, ont mis en évidence une illégitimité à la lignée agnatique depuis Henri IV à Henri VI, ainsi aux rois Tudors.

Sir Edmund of Langley, KG.png


Arms of Edmund of Langley, 1st Duke of York.svg
Edmund de Langley (1341 † 1402), 1er comte de Cambridge puis duc d'York (cr. 1384), 5e fils du roi Édouard III, fondateur de la maison d'York.
  • Écartelé, en 1 et 4 d'azur semé de lys d'or (France ancien), en 2 et 3, de gueules à trois léopards d'or, armés, lampassés d'azur (Angleterre), au lambel à trois pendants d'argent brochant, chaque pendant chargé de trois besans de gueules.[5]

En 1372 à Hertford, il épouse Isabelle, héritière du roi Pierre 1er de Castille-et-León : Coat of Arms of the Heir of the Crown of Castile (1284-1390).svg ;

dont 3 enfants :

  1. Édouard d'York (v. 1373 † 1415), comte de Rutland, 1er duc d'Albemarle, 2e duc d'York, tué à la bataille d'Azincourt ;
  2. Constance (v. 1375 † 1416), mariée en 1379 à Thomas le Despencer, 1er comte de Gloucester ;
  3. Richard (1385 † 1415), comte de Cambridge, arrêté pour haute trahison et décapité.

En 1395, le duc épouse en secondes noces, Jeanne suo jure comtesse de Kent, sans issu : Arms of Edmund of Woodstock, 1st Earl of Kent.svg.

Coat of Arms of Thomas of Woodstock, 1st Duke of Gloucester, KG.png
Arms of Thomas of Woodstock, 1st Duke of Gloucester.svg
Thomas de Woodstock (1355 † 1397), comte de Buckingham et de uxoris comte d'Essex, puis duc de Gloucester (cr. 1385), septième fils du roi Édouard III.


  • Écartelé, en 1 et 4 d'azur semé de lys d'or (France ancien), en 2 et 3, de gueules aux trois léopards d'or, armés, lampassés d'azur (Angleterre), à la bordure d'argent[5].


Il se marie avec Éléonore (1366 † 1399), fille d'Humphrey de Bohun (1341 † 1373), comte d'Essex, d'Hereford et de Northampton : Arms of the House of de Bohun.svg.

Arms of Thomas of Woodstock, 1st Duke of Gloucester.svg Humphrey de Gloucester (1381 † 1399), 2e comte de Buckingham, fils du prince Thomas de Woodstock.
  • Écartelé, en 1 et 4 d'azur semé de lys d'or (France ancien), en 2 et 3, de gueules à trois léopards d'or, armés, lampassés d'azur (Angleterre), à la bordure d'argent[5].
Coat of arms of Edmund Stafford, 5th Earl of Stafford, KG.svg
Arms of Anne of Gloucester, Countess of Stafford.svg







BourchierArms.PNGArms of Humphrey of Lancaster, 1st Duke of Gloucester.svg

Anne (1383 † 1438), épouse en secondes noces Edmond, 5e comte de Stafford († 1403).
  • Parti, au 1 d'or au chevron de gueules (Stafford), au 2, écartelé en 1 et 4, d'azur semé de lys d'or (France ancien), en 2 et 3 de gueules à trois léopards d'or (Angleterre), à la bordure d'argent[5].

Ils ont deux enfants :

  1. Humphrey (1402 † 1460), 6e comte de Stafford, 1er duc de Buckingham, dont : Coat of Arms of Sir Humphrey Stafford, 1st Duke of Buckingham, KG.png ;
    1. Humphrey (v. 1425 † 1458), titré par courtoisie comte de Stafford, épouse lady Margaret Beaufort, dont :
      1. Henry Stafford (1455 † 1483), 2e duc de Buckingham, épouse Catherine Woodville, sœur de la reine Élisabeth, dont quatre enfants : Coat of Arms of Sir Henry Stafford, 2nd Duke of Buckingham, KG.png.

Lady Anne se marie en troisième noces, vers 1403, avec sir William Bourchier († 1420), nommé en 1419 par le roi Henry V en tant que comte d'Eu, dont [16], [17] :

  1. Henry Bourchier († 1483), comte d'Essex, marié en 1426 à Isabelle d'York († 1484) : Coat of Arms of Sir Henry Bourchier, 5th Baron Bourchier, KG.png
    1. Henry Bourchier, († 1540), 2e comte d'Essex : Coat of arms of Sir Henry Bourchier, 2nd Earl of Essex, KG.png
  2. Thomas Bourchier († 1486), cardinal-archevêque de Cantorbéry : SeeOfCanterbury Impaling ThomasBourchier TawstockChurch.PNG
  3. William Bourchier († 1470), baron FitzWarin jure uxoris : BourchierArms.PNG
  4. John Bourchier († 1474), baron Berners : Coat of Arms of Sir John Bourchier, 1st Baron Berners, KG.png
  5. Eleanor Bourchier († 1474), mariée en 1424 à John Mowbray, duc de Norfolk :Coat of Arms of Sir John Mowbray, 3rd Duke of Norfolk, KG.png .

Descendance de Jean de Gand, duc de Lancastre[modifier | modifier le code]

Armoiries Écu Nom et blasonnement
Henry Bolingbroke, 3rd Earl of Derby, KG.png
Arms of Henry Bolingbroke, Duke of Hereford.svg


Arms of Henry Bolingbroke, Duke of Hereford and Lancaster.svg

Henri de Bolingbroke (1367 † 1413), fils de Jean de Gand, 3e comte de Derby puis duc d'Hereford, 2e duc de Lancastre, et petit-fils d'Édouard III, futur Henri IV.

En tant que duc d'Hereford :

  • Écartelé, en 1 et 4 d'azur semé de lys d'or (France ancien), en 2 et 3 de gueules à trois léopards d'or (Angleterre), au lambel à cinq pendants d'argent, chaque chargé de trois mouchetures d'hermine, brochant.[14],[5]

En tant que duc de Lancastre :

  • Écartelé, en 1 et 4 d'azur semé de lys d'or (France ancien), en 2 et 3, de gueules à trois léopards d'or, armés, lampassés d'azur (Angleterre), au lambel à cinq pendants, les deux dextres d'argent chargé de trois mouchetures d'hermine, les trois sénestres d'azur chargés de trois fleurs-de-lys d'or, brochant sur le tout.[14],[5]

En 1381, il épouse à Arundel en premières noces, Marie († 1394), fille d'Humphrey de Bohun : Arms of the House of de Bohun.svg ;
dont six enfants :

Il se remarie le 7 février 1403 à Westminster avec Jeanne, fille du roi Charles II de Navarre, sans issu.


Arms of Henry Bolingbroke, Duke of Hereford.svg
Henri de Monmouth (1387 † 1422), fils aîné d'Henri IV, futur Henri V.

Blason en tant qu'héritier au duc de Lancastre :

  • Écartelé, en 1 et 4 d'azur semé de lys d'or (France ancien), en 2 et 3 de gueules à trois léopards d'or (Angleterre), au lambel à cinq pendants d'argent, chaque chargé de trois mouchetures d'hermine, brochant.[14],[5]
Sir Thomas of Lancaster, KG.png
Arms of Thomas of Lancaster, 1st Duke of Clarence.svg
Thomas de Lancastre (1388 † 1421), cr. duc de Clarence (1412), deuxième fils survivant d'Henri IV.


  • Écartelé, en 1 et 4 d'azur à trois fleurs de lys d'or (France moderne), en 2 et 3 de gueules à trois léopards d'or (Angleterre), au lambel à tois pendants d'argent brochant d'argent, chaque chargé à trois mouchetures d'hermine au canton de gueules.[2]:91
Sir John of Lancaster, KG.png
Arms of John of Lancaster, 1st Duke of Bedford.svg
Jean de Lancastre (1389 † 1435), cr. duc de Bedford (1414), troisième fils d'Henri IV.
  • Écartelé, en 1 et 4 d'azur à trois fleurs de lys d'or (France moderne), en 2 et 3 de gueules à trois léopards d'or (Angleterre), au lambel à cinq pendants brochant, les deux dextres d'argent chargés de trois mouchetures d'hermine, les trois sénestres d'azur chargés de trois fleurs-de-lis d'or.[14],[5]

En 1423, il épouse Anne (1404 † 1432), fille de Jean, duc de Bourgogne, dit « sans peur » et de Marguerite de Bavière : Arms of the Duke of Burgundy (1404-1430).svg.

Veuf, il se remarie à 1433, avec Jacquette (1416 † 1472), fille de Pierre Ier de Luxembourg et de Marguerite des Baux : Blason Charles II de Ligny-Luxembourg (1576–1608).svg, qui se remarie en 1435 avec sir Richard Woodville, puis comte Rivers. Par ce second mariage, elle sera la mère de la reine Élisabeth ; sans postérité des deux unions, le duc eut une illégitime, Marie de Bedford, qui épouse sir Pierre de Montferrand.

Sir Humphrey of Lancaster, KG.png Arms of Humphrey of Lancaster, 1st Duke of Gloucester.svg Humphrey de Lancastre (1389 † 1447), cr. duc de Gloucester (1414), fils d'Henri IV.


  • Écartelé, au 1 et 4 d'azur à trois fleurs de lys d'or (France moderne), au 2 et 3 de gueules à trois léopards d'or (Angleterre), à la bordure d'argent[5],[18].


En 1423, il épouse Jacqueline, héritière du comté d'Hainaut, duquel le duc Philippe dit « le Bon » supprime : Hainaut-Bavaria Arms.svg

En 1428, il épouse sa maîtresse, Eleanor de Cobham, dont deux enfants puis légitimes :

Lancastrian Rose, royally crowned.svg
Red Rose Badge of Lancaster.svg
Rose Rouge des Lancastre adoptée ensuite des Tudor.

Voir aussi : armorial des Tudor ; insignes royaux d'Angleterre.

Adoptée à la première fois en tant qu'emblème héraldique par Edmond, premier comte de Lancastre, probablement basée des armoiries de sa femme, Blanche d'Artois, puis devient l'héraldique du Lancashire suite la bataille de Bosworth en 1485. On croit que la Red Rose of Lancaster signifie la maison de Lancastre durant la guerre des Roses. Preuve de cette « usure de la rose » comprend les dossiers fonciers nécessitant un service d'une rose rouge chaque année pour un manoir tenu directement à partir du roi Henry VI d'Angleterre[20]. Toutefois, on s'est récemment interrogé sur la rose rouge était en fait un emblème repris par les Lancastre pendant les guerres des Roses : Dr Adrian Ailes note que la rose rouge "doit probablement son usage populaire à Henry VII répondre rapidement au blanc Yorkiste pré-existante a augmenté dans un âge où les signes et les symboles peuvent parler plus fort que les mots".

Maison de Beaufort[modifier | modifier le code]

Armoiries Écu Nom et blasonnement


Coat of Arms of Sir John Beaufort, 1st Earl of Somerset, KG.png
Wapen van de bastaard John Beaufort.jpg


Arms of Margaret Holland, Countess of Somerset.svg

Jean Beaufort (1371 † 1410), comte de Somerset depuis 1397, puis avancé marquis de Dorset en 1397.
  • Parti, d'argent et d'azur à la bande de gueules brochant sur le parti et chargée de trois léopards d'or au lambel d'azur en chef semé de lys d'or.[13],[5]

Après légitime :

  • Écartelé, en 1 et 4 d'azur semé de lys d'or (France ancien) en 2 et 3 de gueules à trois léopards d'or à la bordure componnée d'argent et d'azur (Angleterre).[13],[5]

Beaufort épouse lady Marguerite Holland († 1439), dont les filles :


Beaufort Arms (France modern).svg
Henri Beaufort (1375 † 1447), évêque de Lincoln puis cardinal-évêque de Winchester, chancelier d'Angleterre.


  • Écartelé, en 1 et 4 d'azur à trois fleurs de lys d'or (France moderne), en 2 et 3 de gueules à trois léopards d'or l'un sur l'autre (Angleterre), l'écu entouré d'une bordure componnée d'argent et d'azur.[5]


Sir Thomas Beaufort, KG.png
Arms of Thomas Beaufort, 1st Duke of Exeter.svg
Thomas Beaufort (1377 † 1426), comte de Dorset (cr. 1411), puis duc d'Exeter à vie, chef militaire durant la guerre de Cent Ans, ensuite lord-chancelier d'Angleterre.


  • Écartelé, en 1 et 4 d'azur semé de lys d'or (France ancien) en 2 et 3 de gueules à trois léopards d'or l'un sur l'autre (Angleterre), l'écu entouré d'une bordure componnée d'azur et d'hermine.[5]

Il épousa Marguerite, fille de sir Thomas Neville, seigneur d'Hornby, dont l'unique fils, Henri Neville, mort jeune.

Coronet of a British Earl.svg
Beaufort Arms (France modern).svg

Beaufort Arms (France modern).svg
Henri Beaufort (1401 † 1418), 2e comte de Somerset.
  • Écartelé, en 1 et 4 d'azur aux trois fleurs de lys d'or (France moderne), en 2 et 3 de gueules aux trois léopards d'or, armés, lampassés d'azur (Angleterre), l'écu entouré d'une bordure componnée d'argent et d'azur.[5]

Armes portées aussi par :




Beaufort Arms (France modern).svg

GarterPlateJohnBeaufort.jpg
Jean Beaufort (1404 † 1444), 3e comte de Somerset, avancé depuis 1443 en tant que duc de Somerset.


  • Écartelé, en 1 et 4 d'azur à trois fleurs de lys d'or (France moderne), en 2 et 3 de gueules à trois léopards d'or, armés, lampassés d'azur (Angleterre), le tous entouré d'une bordure componnée d'argent et d'azur.[5]


Il épouse lady Marguerite Beauchamp (14101482) Arms of Margaret Beauchamp.svg, dont son unique :

Voir aussi : Armorial des Tudor.

Badge of the Portcullis Pursuivant.svg
« Portcullis »

L'insigne héraldique des Beaufort, ensuite herité par descendance aux Tudor.

Descendance d'Edmond, duc d'York[modifier | modifier le code]

Armoiries Écu Nom et blasonnement


Coat of Arms of Edward of Langley, Earl of Rutland, KG.png Arms of Edmund of Langley, 1st Duke of York.svg


Arms of Richard of York, 3rd Duke of York.svg

Édouard Plantagenêt dit d'York (1373 † 1415), 2e duc d'York puis cr. duc d'Albemarle en 1397.
  • Écartelé, en 1 et 4 d'azur semé de lys d'or (France ancien), en 2 et 3 de gueules à trois léopards d'or, armés, lampassés d'azur (Angleterre), au lambel à trois pendants d'argent, chaque pendant chargé de trois besans de gueules, brochant sur le tout[5],[18].

Le duc d'York et Albemarle suivit la modernisation des armes de France, dont :

  • Écartelé, en 1 et 4 d'azur à trois fleurs de lys d'or (France moderne), en 2 et 3 de gueules à trois léopards d'or, armés, lampassés d'azur (Angleterre), au lambel à tois pendants d'argent, chaque pendant chargé de trois besans (ou tourteaux) de gueules, brochant sur le tout[5],[18].











Coat of Arms of Richard of York, 3rd Duke of York, KG.png






Richard of York, 3rd Duke of York (Variant).svg






















Blason Michael de la Pole (selon Gelre).svg
(Ancien blason de La Pole)




Coat of arms of Sir Edmund de la Pole, 3rd Duke of Suffolk, KG.png

Richard Plantagenêt dit d'York (1411 † 1460), 3e duc d'York, aussi comte de Rutland, de March, Ulster et Cambridge.

Lors de la guerre des Deux-Roses, il disputa le trône d'Angleterre au roi Henri VI (de la maison de Lancastre) duquel sa propre maison (d'York) accéda après sa mort, par l'entremise de ses fils Édouard IV (14611483) et Richard III (14831485), de son petit-fils Édouard V (qui régna très brièvement en 1483), et par l'entremise d'Élisabeth d'York, de son arrière-petit-fils le roi Henri VIII (15091547).

  • Écartelé, en 1 et 4 contre-écartelé au i et iv de France moderne et d'Angleterre, brisé d'un lambel d'argent à trois pointes, chacune chargée de trois tourteaux de gueules (duché d'York), au ii contre-écartelé de Castille et de León, au iii contre-écartelé de Mortimer et de Burgh, sur le tout l'écusson d'Angleterre à la bordure d'argent.[5],[18]
  • Écartelé, en 1 et 4 d'azur à trois fleurs de lys d'or (France moderne), en 2 et 3 de gueules à trois léopards d'or, armés, lampassés d'azur (Angleterre), au lambel à trois pendants d'argent, chaque pendant chargé de trois besans de gueules, brochant sur le tout.[5],[18]

Sa femme, lady Cécile Neville (sœur du comte de Salisbury et tante du comte de Warwick), lui donne au moins treize enfants Arms of Cecily Neville, Duchess of York.svg :

  1. Jeanne (née en 1438, morte jeune) ;
  2. Anne (1439 † 1476), se marie (div. 1472) avec Henri Holland († 1475), 2e duc d'Exeter Holland Dukes of Exeter Arms.svg, ensuite avec sir Thomas St. Leger († 1483) Blason famille fr de-Saint-Léger.svg ;
  3. Henri (né 1441, mort jeune) ;
  4. Édouard IV (1442 † 1483), roi d'Angleterre ;
  5. Edmond (1443 † 1460), comte de Rutland Arms of Edmund, Earl of Rutland.svg ;
  6. Élisabeth (1444 † 1503), se marie avec sir John de La Pole († 1492), 2e duc de Suffolk Coat of Arms of Sir John de la Pole, 2nd Duke of Suffolk, KG.png, dont :
    1. John de La Pole (1462 † 1487), 1er comte de Lincoln, héritier désigné de son oncle Richard III, il épousa lady Margaret FitzAlan († 1493) John de la Pole, 1st Earl of Lincoln.svg.
    2. Geoffrey de La Pole (né en 1464, décédé prématurément).
    3. Édouard de La Pole (1466 † 1485), archidiacre de Richmond.
    4. Élisabeth de La Pole (1468 † 1489), épousa sir Henry Lovel († 1489), 8e baron Morley, sans issu Sir Thomas de Morley, 4th Baron Morley, KG.png.
    5. Edmond de La Pole (1471 † 1513), 3e duc de Suffolk, aussi 2e marquis de Suffolk, 6e comte de Suffolk ; prétendant York à la succession de son frère John, décapité sur ordre d'Henri VIII, épousa Margaret Scrope († 1514) Azure, a bend Or.svg.
    6. Dorothée de La Pole (née en 1472, décédée prématurément).
    7. Humphrey de La Pole (1474 † 1513), entra les ordres religieux.
    8. Anne de La Pole (1476 † 1495), nonne.
    9. Catherine de La Pole (1477 † 1513), épousa William († 1523), 5e baron Stourton, sans issu StourtonArms.png.
    10. Sir William de La Pole (1478 † 1539), épousa Catherine († 1521), baronne douairière Grey de Codnor, sans issu[21] Grey.svg.
    11. Sir Richard de La Pole (1480 † 1525), prétendant York suite son frère aîné le duc Edmond, il trouva la mort à la bataille de Pavie.
  7. Marguerite (1446 † 1503), se marie avec Charles (1433 † 1477), duc de Bourgogne Blason Ducs Bourgogne (ancien).svg, ancêtre des Habsbourg, empereurs des Romains ;
  8. Guillaume (né le 7 juillet 1447, mort jeune) ;
  9. Jean (né le 7 novembre 1448, mort jeune) ;
  10. Georges (1449 † 1478), duc de Clarence George of Clarence Arms.svg ;
  11. Thomas (né vers 1451, mort jeune) ;
  12. Richard III (1452 † 1485), roi d'Angleterre ;
  13. Ursula (née vers 1454, morte jeune).










Coat of Arms of Edward IV of England (1461-1483).svg

Arms of Elizabeth of York (Princess).svg
Édouard d'York (1442 † 1483), comte de March, futur roi Édouard IV.
  • Écartelé, au 1 contre-écartelé en 1 et 4 d'azur à trois fleurs de lys d'or (France moderne), en 2 et 3 de gueules à trois léopards d'or, armés, lampassés d'azur (Angleterre), au 2 et 3 une croix de gueules (de Burgh), au 4 burelé d'or et d'azur, au chef tiercé en pal, le premier tranché, le troisième taillé des mêmes, le deuxième d'azur, au pal d'or, un écusson d'argent, brochant en cœur (de Mortimer).[5]

De son mariage avec Élisabeth Woodville naissent dix enfants Arms of Elizabeth Woodville.svg :

  1. Sir Henry Courtenay (1496 † 1539), chevalier de la Jarretière, cr. marquis d'Exeter, épouse lady Gertrude Blount ; atteint et décapité pour trahison avec une épée sur Tower Hill Coat of arms of Sir Henry Courtenay, 10th Earl of Devon, KG.png, dont ;
    1. Sir Edward Courtenay (1527 † 1556), chevalier du Bain, recr. comte de Devon, décédé célibataire le titre dévolant de jure à sir William Courtenay († 1557) Blason Courtenay.svg.
  2. Edward Courtenay (1497 † 1502) ;
  3. Lady Margaret Courtenay (1499 † 1525), épouse Henry Somerset († 1549), 4e baron Herbert puis 2e comte de Worcester PercyImpalingSomerset PercyWindow PetworthHouse.PNG, dont :
    1. Lady Lucy Somerset (1525 † 1583), épouse John († 1577), 4e baron Latimer Neville.svg, avec issu.

Le roi Édouard eut également de nombreuses maîtresses, la plus célèbre de toutes étant Jane Shore (née Lambert), et il est rapporté qu'il eut plusieurs enfants illégitimes, dont le plus connu reste sir Arthur Plantagenêt (puis vicomte L'Isle), un célèbre de la cour anglaise durant le règne d'Henri VIII.

Coat of Arms of Elizabeth of York.svg
Arms of Elizabeth of York (Princess).svg
Élisabeth Plantagenêt dite d'York (1466 † 1503), reine consort d'Henri VII.
  • Écartelé, contre-écartelé en 1 et 4 d'azur à trois fleurs de lys d'or (France moderne), en 2 et 3 de gueules à trois léopards d'or, armés, lampassés d'azur (Angleterre), contre-écartelé en 2 et 3 une croix de gueules (de Burgh), 4 en 1 et 4 burelé d'or et d'azur, au chef tiercé en pal, le premier tranché, le troisième taillé des mêmes, le deuxième d'azur, au pal d'or, un écusson d'argent, brochant en cœur (de Mortimer).[5]

Voir aussi : Armorial des Tudor.

Coat of Arms of Richard of Shrewsbury, 1st Duke of York, KG.png
Arms of Richard of Shrewsbury, 1st Duke of York.svg
Richard Plantagenêt dit de Shrewsbury (1473 † 1483), cr. duc d'York en 1474, second fils du roi Édouard IV.


  • Écartelé, au 1 et 4 d'azur à trois fleurs de lys d'or (France moderne), au 2 et 3 de gueules à trois léopards d'or, armés, lampassés d'azur (Angleterre), au lambel à tois pendants d'argent, le sénestre chargé d'un canton de gueules brochant sur le tout[18].


Voir aussi : Princes de la Tour.

Coat of arms of Sir Arthur Plantagenet, 1st Viscount Lisle, KG.png
Arms of Arthur Plantagenet, 1st Viscount Lisle.svg
Arthur Plantagenêt († 1542) fils naturel d'Édouard IV, nommé vicomte Lisle en 1523, puis chevalier de la Jarretière, gouverneur des Cinq-Ports et de Calais.
  • Écartelé, au 1 contre-écartelé en 1 et 4 d'azur à trois fleurs de lys d'or (France moderne) en 2 et 3 de gueules à trois léopards d'or, armés, lampassés d'azur (Angleterre), au 2 et 3 d'or à la croix de gueules (de Burgh), au 4 burelé d'or et d'azur, au chef tiercé en pal, le premier tranché, le troisième taillé des mêmes, le deuxième d'azur, au pal d'or, un écusson d'argent, brochant en cœur (Mortimer), à la barre d'azur brochant sur le tout.[5],[13]

Lisle se maria deux fois, en premier avec lady Élisabeth Grey, veuve Dudley, ensuite avec Honor Grenville, veuve Basset, la seconde sans issu.


Arms of Edmund, Earl of Rutland.svg
Edmond Plantagenêt (1443 † 1460), cr. comte de Rutland en 1451, jeune frère d'Édouard IV.
  • Écartelé, au 1 contre-écartelé en 1 et 4 d'azur à trois fleurs de lys d'or (France moderne), en 2 et 3 de gueules à trois léopards d'or (Angleterre), au lambel à cinq pendants, les deux dextre d'argent chargé d'un lion de gueules (Leon), les trois sénestre d'argent chaque pendant chargé de trois besans (ou tourteaux) de gueules (York) brochant sur le tout, au 2 et 3 d'or à la croix de gueules (de Burgh), au 4 burelé d'or et d'azur, au chef tiercé en pal, le premier tranché, le troisième taillé des mêmes, le deuxième d'azur, au pal d'or, un écusson d'argent, brochant en cœur (Mortimer).[5],[13]
Coat of Arms of George Plantagenet, 1st Duke of Clarence, KG.png Arms of George Plantagenet, 1st Duke of Clarence.svg
Arms of Isabel Neville, Duchess of Clarence.svg
George Plantagenêt (1449 † 1478), cr. duc de Clarence en 1461, sixième fils de Richard d'York.
  • Écartelé, au 1 et 4 d'azur à trois fleurs de lys d'or (France moderne), au 2 et 3 de gueules à trois léopards d'or (Angleterre), au lambel à trois pendants d'argent, chaque pendant chargé d'un canton de gueules, brochant sur le tout[5].

Le duc épouse lady Isabelle Neville, fille de Richard, comte de Warwick « faiseur de rois », dont :



Arms Margaret Pole, Countess of Salisbury.svg







Coat of Arms of Cardinal Reginald Pole.svg

Marguerite Plantagenêt plus connue Pole (1473 † 1541), depuis 1512 comtesse de Salisbury de jure son frère.
  • Écartelé, au 1er grand-écartelé d'azur à trois fleurs de lys d'or et de gueules à trois léopards d'or au lambel à trois pendants d'argent chaque chargé d'un canton de gueules (France moderne et Angleterre), au 2 de gueules au sautoir d'argent au lambel à trois pendants d'argent, chaque componné d'azur et d'argent (de Neville) au 3 de gueules à la fasce d'or accompagnée de six croix recroisettées du même (de Beauchamp), au 4 échiqueté d'azur et d'or au chevron d'hermine (Newbourg) au 5 d'argent à trois losanges de gueules posées en fasce (Montagu) au 6 d'or à l'aigle de sinople (de Monthermer) au 7 contre-écartelé d'or à trois chevrons de gueules (Clare) et de gueules à la frette d'or brochant sur le tout la bande de sable (Despenser)[5].

Épouse de sir Richard Pole († 1505), dont cinq enfants Coat of arms of Sir Richard Pole, KG.png :

Titres familiaux de noblesse confisqués pour trahison, elle est ensuite exécutée par décapitation sur Tower Hill, plus tard nommée par le pape Léon XIII en tant que bienheureuse.

Arms of Edward Plantagenet, 17th Earl of Warwick.svg Édouard Plantagenêt (1475 † 1499), 17e comte de Warwick de jure sa mère ; le dernier plantagenêt mâle légitime, exécuté par ordre d'Henry VII.
  • Écartelé, en 1 et 4 d'azur à trois fleurs de lys d'or et de gueules à trois léopards d'or au lambel à trois pendants d'argent chaque chargé d'un canton de gueules (France moderne et Angleterre), au lambel à trois pendants d'argent, chaque componné d'azur et d'argent, brochant sur le tout (Neville)[5].
Coat of Arms of Richard III of England (1483-1485).svg Coat of Arms of Richard Plantagenet, Duke of Gloucester, KG.png Richard Plantagenêt (1452 † 1485), duc de Gloucester, frère d'Édouard IV, futur Richard III.


  • Écartelé, au 1 et 4 d'azur à trois fleurs de lys d'or (France moderne), au 2 et 3 de gueules à trois léopards d'or (Angleterre), au lambel à trois pendants d'argent chaque chargé d'un canton de gueules et de trois mouchetures d'hermine[18],[5].
Yorkist Rose, royally crowned.svg
White Rose Badge of York.svg
Rose Blanche d'York.

Traditionnellement, l'origine de l'emblème héraldique remonte au XIVe siècle, à Edmond de Langley, premier duc d'York et fondateur de la maison d'York en tant que branche cadette de la maison royale Plantagenêt, alors régnante[22]. On croit que la White Rose of York était l'insigne de la maison d'York pendant la guerre des Roses.


Voir aussi : insignes royaux d'Angleterre.

Descendance illégitime des Beaufort (maison de Somerset)[modifier | modifier le code]

 Ne doit pas être confondu avec Maison de Beaufort ou Famille de Beaufort.
Armoiries Écu Nom et blasonnement
Coat of arms of Sir Charles Somerset, 1st Earl of Worcester, KG.png Coat of arms of Sir Charles Somerset, KG.png Charles Somerset (1460 † 1526), fils illégitime d'Henri Beaufort, duc de Somerset, chevalier de la Jarretière depuis 1496, cr. comte de Worcester en 1514, épouse lady Elisabeth Herbert († 1513), suo jure 3e baronne Herbert, avec issu.


  • Écartelé au 1 et 4 d'azur à trois fleurs de lys d'or (France) au 2 et 3 de gueules à trois léopards d'or (Angleterre) le tout au filet en bordure componée d'argent et d'azur (de Beaufort) au bâton péri d'argent, sur le tout un écusson parti d'azur et de gueules à trois lions d'argent armés et lampassés d'or (Herbert).[23]
Quartered arms of Sir William Somerset, 3rd Earl of Worcester, KG.png William Somerset (1526 † 1589), 3e comte de Worcester, chevalier de la Jarretière.


  • Écartelé au 1 et 4 tiercé en fasce d'or, contre-écartelé d'azur à trois fleurs de lys d'or de gueules à trois léopards d'or le tout au filet en bordure componée d'argent et d'azur et d'or (de Beaufort) au 2 parti d'azur et de gueules à trois lions d'argent armés et lampassés d'or (d'Herbert) au 3 d'argent à la fasce de gueules conjointe au canton du même (de Woodville).
Quartered arms of Sir Edward Somerset, 4th Ear of Worcester, KG.png
Blason du feld-marechal baron Raglan.svg
Édouard Somerset (1550 † 1628), 4e comte de Worcester, chevalier de la Jarretière.


  • Écartelé, au 1 et 4 contre-écartelé en 1 et 4 d'azur à trois fleurs de lys d'or et en 2 et 3 de gueules à trois léopards d'or à la bordure componée d'argent et d'azur (Beaufort), au 2 parti d'azur et de gueules à trois lions d'argent armés et lampassés d'or (Herbert), au 3 d'argent à la fasce de gueules conjointe au canton du même (de Woodville).[23]

Blasons portés ensuite (sans Jarretière) par les marquis de Worcester : qv. COA of Edward, 2nd Marquess of Worcester.jpg.


Coat of arms of the dukes of Beaufort.png



Henry Somerset (1629 † 1700), 3e marquis de Worcester, cr. duc de Beaufort en 1682, chevalier de la Jarretière.


  • Écartelé, au 1 et 4 contre-écartelé en 1 et 4 d'azur à trois fleurs de lys d'or et en 2 et 3 de gueules à trois léopards d'or, le tout à la bordure componée d'argent et d'azur.




Voir aussi : ducs de Beaufort.

Blason du feld-marechal baron Raglan avec ornements exterieurs.svg


Coat of arms of the Barons Raglan.png


Blason du feld-marechal baron Raglan.svg
Lord FitzRoy Somerset (1788 † 1855), marshal britannique, grand-croix du Bain, fils cadet du 5e duc de Beaufort.


  • Écartelé, au 1 et 4 contre-écartelé en 1 et 4 d'azur à trois fleurs de lys d'or et en 2 et 3 de gueules à trois léopards d'or, le tout à la bordure componée d'argent et d'azur.


Voir aussi : barons Raglan.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Brooke-Little, J.P., p. 205–222
  2. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q, r et s (en) John Harvey Pinches et Rosemary Pinches, The Royal Heraldry of England, Hollen Street Press, (ISBN 0-900455-25-X)
  3. Fox-Davies, A.C., :173
  4. Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées Fox-Davies.
  5. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q, r, s, t, u, v, w, x, y, z, aa, ab, ac, ad, ae, af, ag, ah, ai, aj, ak, al, am, an, ao, ap, aq, ar, as, at, au, av, aw, ax, ay, az, ba, bb, bc, bd, be, bf, bg, bh, bi, bj, bk, bl, bm, bn, bo, bp, bq, br, bs, bt, bu, bv, bw, bx, by, bz et ca (en) Jiri Louda et Michael Maclagan, Heraldry of the Royal Families of Europe, Clarkson N. Potter, Inc, (ISBN 0517545586)
  6. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q et r Ottfried Neubecker, Roger Harmingues, Le Grand livre de l'héraldique, Bordas, (réimpr. 1982), 288 p. (ISBN 2-04-012582-5)
  7. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l, m, n, o, p, q, r, s, t et u Héraldique européenne : Angleterre
  8. a et b Source : www.heraldica.org
  9. a, b, c, d, e, f, g, h, i, j, k, l et m Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées Louda2.
  10. Early Blazon : Poitou
  11. Héraldique européenne : empereurs germaniques
  12. a, b, c et d Héraldique européenne : armorial de Falkirk
  13. a, b, c, d, e et f Erreur de référence : Balise <ref> incorrecte ; aucun texte n’a été fourni pour les références nommées Rietstap.
  14. a, b, c, d, e et f : Amorial Gelre sur www.heraldique-europeenne.org
  15. Jean Froissart, Le joli buisson de jonece, Librairie Droz, 1977
  16. http://www.historyofparliamentonline.org/volume/1386-1421/member/bourgchier-sir-william-1374-1420
  17. The arms of Louvain were: Gules billety or a fess of the last, often shown with varying number of billets and on occasion with a fess argent, for example in stained glass at Hengrave Hall, Suffolk: Gules, a fess argent, between fourteen billets or. As shown quartered by Bourchier in stained glass at Hengrave Hall. (The History and Antiquities of Hengrave, in Suffolk, by John Gage [1]
  18. a, b, c, d, e, f et g : Amorial Jarretière sur www.heraldique-europeenne.org
  19. K.H. Vickers - Humphrey, Duke of Gloucester: À Biography. 1907
  20. Guy Cardogan Rothery, Concise Encyclopedia of Héraldique, Brackten Livres, 1915, la page 183
  21. (en) « William de la Pole », Links.org (consulté le 21 mars 2008)
  22. (en) « The White Rose of Yorkshire », sur YorkshireHistory.com (consulté le 21 mars 2008)
  23. a et b [2]

Lien externe[modifier | modifier le code]