Gabriel Godard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Gabriel Godard
Photo Gabriel Godard.jpg
Gabriel Godard Artiste Peintre
Naissance
Nationalité
Activité

Gabriel Godard, né le à Delouze-Rosières est un artiste peintre (figuratif puis abstrait) français[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Gabriel Godard débute la peinture en autodidacte en 1950[2].

À partir de 1986, il se détourne définitivement de la peinture figurative pour l'abstraction, le sujet ne devenant à ses yeux qu'un simple prétexte pour une composition plus ambitieuse. Sa peinture abstraite se caractérise alors par un cadrage subtil entre la lumière et la forme, créant un rythme profond avec une palette contrastée et forte[3].

Gabriel Godard a reçu de nombreuses distinctions et a été élevé jusqu'à la distinction de Chevalier des Arts et Lettres en 1977[2].

En 2012, il achève une grande fresque ayant pour sujet le massacre d'Oradour-sur-Glane. Renouant avec le figuratif, celle-ci est constituée de quatre huiles de 9m sur 3m40. Résidant dans la Sarthe durant la guerre, l'horreur du massacre d'Oradour parvient à Godard. Cet évènement terrible n'a jamais cessé d'hanter l'artiste qui avait alors onze ans au moment des faits[4] ;

"J’ai vécu la période de la guerre, l’occupation allemande, dans la Sarthe, à Segrie. Quand les troupes américaines sont arrivées en France, des jeunes du village se sont pris pour des résistants et ont mis le feu à un fourgon contenant de la poudre à canon. Le lendemain un Allemand disait « on va brûler le village ». Quelques jours après, l’histoire d’Oradour nous parvenait. J’avais 11 ans à l’époque. L’émotion ne m’a jamais quitté." Propos tenus par Godard dans Ouest-France le 06/10/2016[4].

Ses œuvres ont trouvé un accueil favorable dès ses premières années de peintre, et plusieurs musées français se sont portés acquéreurs de ses œuvres comme le Centre Pompidou et le Musée des Arts Modernes de Paris[1].

Expositions récentes[modifier | modifier le code]

Collections publiques[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

  • 2009: Prix Fondation Taylor[1].
  • 2005: Prix Gabriel ZENDEL, Fondation Taylor.
  • 1991: Eurodeal Prise, Washington.
  • 1977: Elevé à la distinction de Chevalier des Arts et Lettres.
  • 1960: Prix d'Asnieres.
  • 1958: Prix des Jeunes Espoirs (triennale de la Jansonne).
  • 1957: Prix Fénéon.
  • 1957: Prix de la Jeune Peinture.
  • 1957: Prix de Fontainebleau.
  • 1956: Prix de l'Amateur d'Art[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g et h « Gabriel Godard », sur https://www.gabriel-godard.com (consulté le 4 décembre 2019)
  2. a et b Galerie Véronèse, « Gabriel Godard », sur http://www.galerie-veronese.fr (consulté le 5 décembre 2019)
  3. Lydia Harambourg, « Gabriel Godard », Beaux-Arts Magazine,‎
  4. a b et c « "Oradour reflète tous les conflits du monde" », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  5. « Gabriel Godard offre une toile à la Ville », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  6. « Deux talents unis par une exposition », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  7. « La fresque de Gabriel Godard exposée à Saint-Sébastien », Ouest-France,‎ (lire en ligne)
  8. « Oradour, oeuvre magistrale du peintre Gabriel Godard exposée à Saint-Florent-le-Vieil », Ouest-France,‎ (lire en ligne)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]