Lycée d'hôtellerie et de tourisme de Gascogne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lycée de Gascogne d'Hôtellerie et tourisme
Localisation
Localisation Talence, Drapeau de la France France
Coordonnées
géographiques
44° 47′ 47″ nord, 0° 35′ 37″ ouest
Informations
Fondation 1973
par éducation nationale
Directeur Michel Sarrazin 2009-
Type Établissement d'enseignement Public
Particularités Accueil élèves en CAP, BAC, BTS, Licence
Étudiants 950
Niveau secondaire

Géolocalisation sur la carte : Gironde

(Voir situation sur carte : Gironde)
Lycée d'hôtellerie et de tourisme de Gascogne

Introduction[modifier | modifier le code]

Le lycée d'hôtellerie et de tourisme de Talence en Gironde (33400) appartient au réseau des lycées d'hôtellerie et de tourisme de France. Ce sont des lycées professionnels et technologiques.

Histoire[modifier | modifier le code]

Les lycées hôteliers[modifier | modifier le code]

Le lycée d’hôtellerie et de tourisme de Gascogne[modifier | modifier le code]

Créé en 1974, il a été inauguré le 26 septembre 1974 par Jacques Chaban Delmas (maire de Bordeaux de 1947 à 1995), par René Haby (ministre de l’Éducation Nationale de 1974 à 1978) et Daniel Doustin (Préfet de la région Aquitaine de 1972 à 1976), Renaud Paulian (Recteur de l’Académie de Bordeaux de 1972 à 1979) et Henri Deschamps (Maire de Talence de 1965 à 1983).

Le lundi 17 octobre 1994, une extension a été inaugurée par François Bayrou (Ministre de l’éducation Nationale de 1993 à 1997), Alain Cazabonne ( Maire de Talence depuis 1993 ) et Jacques Valade (Ancien Ministre Sénateur de la Gironde et président du Conseil Régional d’Aquitaine de 1992 à 1998).

En 2014, une rénovation complète de l’hôtel de Guyenne a été réalisée.

En 2017, il y a  près de 950 élèves et 200 supplémentaires effectuant une formation en alternance[1].

Formations professionnelles hôtelières après la troisième[modifier | modifier le code]

Après la classe de troisième, les élèves peuvent choisir une voie professionnelle dans un lycée professionnel. Ils suivent alors des cours d'enseignement général mais aussi beaucoup d'heures d'enseignement professionnel. Ils sont également amenés à suivre des stages[2].

Les lycées hôteliers proposent 2 types de formations professionnelles : le CAP et le Bac

CAP, certificat d'aptitudes professionnelles[modifier | modifier le code]

Les formations de CAP durent deux ans dans le but de trouver un emploi après la formation pour rentrer dans le monde du travail. Il en existe dans tous les domaines de la vie professionnelle. Les lycées hôteliers proposent plusieurs CAP dans le domaine de la cuisine, du service , de l'entretien. En 2017,le lycée de Talence en propose 3 [3]:

-         CAP cuisine : cette formation a pour but d’apprendre le métier de cuisinier dans différents types de structures (brasserie, semi-gastro)  afin d’être chef de partie. Ce CAP est proposé dans tous les lycées hôteliers.

-         CAP commercialisation et services en hôtel-café-restaurant[4]. Ce CAP a été créé en 2017.

-         CAP assistant technique en milieu familial et collectif : cette formation a pour but d’apprendre à encadrer des personnes âgées, handicapées, et les enfants. Ce CAP est proposé dans plusieurs types de lycées professionnels.

BAC PRO[modifier | modifier le code]

Les formations de bac pro durent trois ans. Il est possible d'entrer sur le marché du travail immédiatement après la formation, ou de poursuivre les études (BTS ; mention complémentaire) :

-         Bac pro cuisine : Cette formation permet d’apprendre les techniques approfondies de la cuisine et de la pâtisserie ainsi que les techniques commerciales.

-         Bac pro commercialisation et service en restauration : cette formation a pour but l’apprentissage du métier de serveur (gestion de toutes les tâches de la salle et gestion du personnel).

BAC STHR[modifier | modifier le code]

Le baccalauréat Sciences et technologies de l’hôtellerie et de la restauration (STHR) s’adresse aux élèves désireux d’exercer dans les métiers de la restauration, de l’accueil, de l’hébergement et de la gestion hôtelière. Il est également possible pour les élèves de série générales d’intégrer cette filière grâce au stage passerelle qui se déroule en cours d’année de seconde[5].

Cette série propose des enseignements généraux de culture générale et un enseignement technologique polyvalent (cuisine, service et hébergement). Cela la distingue de la voie professionnelle.  Cette formation technologique débouche sur une poursuite d’études notamment dans les BTS (2 ans) du secteur ou alors sur une Mention Complémentaire (1 an), formations accessibles au lycée hôtelier de Gascogne[6].

Il existe 86 établissement privés et publics qui proposent ce baccalauréat.

Les BTS[modifier | modifier le code]

Un BTS est un diplôme d'études supérieures. Crée en 1962, il a pour vocation l'entrée des diplômés dans le monde actif. Mais il est également possible de poursuivre à l’université en licences professionnelles (en 1 an après le BTS).

Le BTS Hôtellerie Restauration[modifier | modifier le code]

Le BTS est une formation qui se fait en 2 ans post bac ou post mention complémentaire. Il forme les cadres d’une structure de l’industrie hôtellerie.

En deuxième année, il est demandé de choisir entre 2 options :

Option A : mercatique et gestion hôtelière

Option B : art culinaire et art de la table

Un stage obligatoire de 4 mois se déroule en fin de première année. 

Le titulaire du BTS sera amené à travailler en horaires décalés, les jours fériés…[7]

Il existe 98 lieux de formation à ce BTS en lycée, CFA ou CCI.

Le BTS Tourisme[modifier | modifier le code]

Le BTS tourisme[8] est une formation après le baccalauréat qui dure 2 ans. Ce BTS forme des professionnels au traitement et au partage de l’information, à  la gestion de la relation client, à la conception, promotion et vente de prestations touristiques. La pratique des langues étrangères est privilégiée, avec des efforts particuliers portés sur l’accueil et l’accompagnement des touristes.

Deux options sont proposées en deuxième année  (« Information et multimédias » ou « Information et tourismatique »). 12 semaines de stages sont programmées sur les deux ans de formation.

Les formations Bac+3[modifier | modifier le code]

Le lycée propose 3 licences professionnelles. Une licence professionnelle est une licence qui permet de mélanger théorie et pratique : les étudiants effectuent un stage en entreprise de 3 à 6 mois Les licences professionnelles existent en France depuis 1999[9].

La licence professionnelle oenotourisme consiste à former des futurs responsables des activités oenotouristiques au sein d’entreprises viticoles, touristiques, ou au sein d’organisme territoriaux ou socioprofessionnels, en Aquitaine comme dans les autres vignobles de France et de l’étranger.

4 établissements sont impliqués dans cette formation :

- L’Institut Supérieur de la Vigne de l’Université de Bordeaux [1];

- Lycée Hôtellerie et de Tourisme de Gascogne de Talence ;

- Lycée viticole de Blanquefort ;

- Le (CIVB) Conseil interprofessionnel du vin de Bordeaux

La licence professionnelle Management centres de remise en forme et de bien-être par l’eau consiste à former des élèves sur le management des équipes, le contrôle de la gestion et de la commercialisation, dans le domaine de la remise en forme et du bien-être par l’eau. 

La licence professionnelle Guide-Conférencier consiste à former des élèves afin de pouvoir travailler dans les secteurs de la culture (musée, monuments…) ou du tourisme (agences réceptives; Office de Tourisme…), et d’accéder au statut d’auto-entrepreneur.

Mentions complémentaires[modifier | modifier le code]

Une mention complémentaire[10] est un diplôme national  visant à donner une qualification spécialisée à des candidats déjà titulaires d’un diplôme professionnel, technologique ou éventuellement général. Elle se prépare en 1 an.

Au lycée hôtelier, il existe 5 mentions complémentaires[11] : 

·        Barman

·        Traiteur

·        Sommellerie

·        Cuisinier de desserts en restaurant

·        Accueil réception

Greta[modifier | modifier le code]

Le GRETA (GRoupement d'ÉTAblissements) est une formation pour adultes en alternance.

Le Lycée de Talence propose via le GRETA des CAP (cuisine, restaurant et pâtissier) des Certificas de Qualification Professionnelle (CQP) : commis de cuisine, serveur, employer d’étage, assistant d’exploitation et réceptionniste.

Une mise à niveau est disponible pour des personnes qui n’ont pas suivi d'étude ou de formation dans l’hôtellerie restauration.

Le BTS hôtellerie[12] restauration est aussi proposé en option A (Mercatique et gestion hôtelière) et B (Art culinaire et art de la table), ainsi que le BTS tourisme.

Les restaurants du lycée[modifier | modifier le code]

Deux restaurants permettent aux élèves de s'exercer[13].

- Le restaurant initiation /pédagogique : La Brasserie et l’Atelier

Ce restaurant se situe au sein de l’établissement. C’est un lieu où les élèves passent de la théorie à la pratique et où se déroulent les examens. Il est ouvert tous les jours du lundi au vendredi (hors vacances scolaire).

Il est composé de 4 salles qui peut accueillir jusqu’à 150 personnes. Tous les élèves peuvent assurer un service venant de toutes formations du CAP au BTS. .

- Le restaurant d’application : Le Guyenne

Ce restaurant plus élaboré (seuls les élèves en dernière année de formation peuvent cuisiner et servir) dans l’enceinte de l’hôtel de Guyenne, ouvre du lundi midi au vendredi soir inclus (hors vacances scolaire). Il peut accueillir des groupes comme des particuliers. Il propose une cuisine semi-gastronomique, dans un cadre adapté aux soirées à thème, cocktails dînatoires et autres divertissements.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Alain Ducasse[14]

Philippe Etchebest

Christophe Girardot[15] , étoilé Michelin au restaurant la Guérinière. Il a parrainé le concours « LE BŒUF, LES RACES À VIANDE » en 2011

Thomas L'Herisson : Il travaille a L'Auberge St Jean De Blaignac

Camille Varangue Schlagenhauff: MAF 2016 en sommellerie. en 2017, elle travaille au Chapon Fin à Bordeaux.

Concours[modifier | modifier le code]

Un certain nombre d'élèves du lycée hôtelier participent à des concours reconnus dans la France.

  • Concours Malongo
  • Triathlon des arts gourmands [2]
  • Concours du meilleurs apprentis barman de France
  • Concours du meilleurs apprentis cuisinier de France
  • Concours général des métiers
  • Concours du meilleur apprenti sommelier de France [3]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Lycée de Gascogne Hôtellerie et tourisme » (consulté le 10 avril 2017)
  2. « La voie professionnelle au lycée », sur Ministère de l’éducation nationale (consulté le 11 avril 2017)
  3. « Formations après la troisième »
  4. « Arrêté du 27 février 2017 portant création de la spécialité « commercialisation et services en hôtel-café-restaurant » », sur Legifrance, (consulté le 13 avril 2017)
  5. « Les bacs technologiques Le bac STHR (sciences et technologies de l'hôtellerie et de la restauration) », sur onisep (consulté le 10 avril 2017)
  6. « Horaires de la série STHR », sur eduscol (consulté le 10 avril 2017)
  7. « BTS hôtellerie-restauration », (consulté le 10 avril 2017)
  8. « bts tourisme », sur onisep (consulté le 10 avril 2017)
  9. « Licence professionnelle », sur Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche (consulté le 11 avril 2017)
  10. « mention complémentaire », sur eduscol (consulté le 10 avril 2017)
  11. « mention complémentaire », sur onisep (consulté le 10 avril 2017)
  12. « formations diplômantes en alternance », sur www.lyceedegascogne.fr
  13. « lycée d'hôtellerie et de tourisme de gascogne » (consulté le 10 avril 2017)
  14. Nadine, Lemoine, « Secrets de chef, Alain Ducasse », L'hôtellerie Restauration,‎ , p. 73-83 (ISSN 0750-3717)
  15. Bernadette Dubourg, « Christophe Girardot, nouveau chef étoilé à la Guérinière (33) », Sud-ouest,‎ (lire en ligne)