Lycée Sainte-Marie Grand Lebrun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Lycée Sainte-Marie Grand Lebrun

Description de l'image Ste-Marie Grand-Lebrun Bordeaux1.jpg.
Histoire et statut
Type Lycée
Administration
Académie Bordeaux
Proviseur Jean-Marc Kusnir
Études
Formation Lycée général (S, ES, L)
CPGE économiques et MP
Langues anglais, allemand, espagnol, russe, chinois, latin, grec ancien
Localisation
Ville Bordeaux
Pays Drapeau de la France France
Site web www.grandlebrun.com
Coordonnées 44° 50′ 59″ nord, 0° 36′ 24″ ouest
Géolocalisation sur la carte : Bordeaux
(Voir situation sur carte : Bordeaux)
Lycée Sainte-Marie Grand Lebrun
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Lycée Sainte-Marie Grand Lebrun

L'ensemble scolaire Sainte-Marie Grand Lebrun est un établissement d'enseignement primaire, secondaire et supérieur privé catholique sous contrat d'association avec l’État, situé au 164, avenue Charles-de-Gaulle, dans le quartier de Caudéran à Bordeaux, qui compte actuellement[1] environ 2600 élèves.

Historique[modifier | modifier le code]

Son origine remonte au XIXe siècle, puisqu'il est héritier du premier collège secondaire marianiste établi en 1819 rue des Menuts puis rue du Mirail à Bordeaux. En 1894, les marianistes acquièrent à Caudéran (qui est alors une commune, avant de fusionner avec celle de Bordeaux en 1965) la propriété de Grand Lebrun, qu'avait fait bâtir Philippe Antoine Amédée Lebrun (1749-1794) à la fin du XVIIIe siècle, dans le plus pur style classique cher à l'époque. Ils y font bâtir le « grand bâtiment » au milieu d'un vaste parc. D'autres bâtiments verront le jour dans la seconde partie du XXe siècle (réfectoires, gymnase, nouvelles salles de classes...) et en 1964, l'atelier d'architecture Salier Lajus Courtois Sadirac obtint la réalisation d'une nouvelle chapelle (l'ancienne était dans le bâtiment ajouté derrière le pavillon d'origine de la propriété Lebrun) : la chapelle Notre-Dame des Grâces est construite dans le parc et consacrée par le cardinal Paul Richaud le 3 juillet 1965.

Classement du lycée[modifier | modifier le code]

En 2015, le lycée se classe 1er sur 46 au niveau départemental en termes de qualité d'enseignement, et 35e au niveau national[2]. Le classement s'établit sur trois critères : le taux de réussite au bac, la proportion d'élèves de première qui obtient le baccalauréat en ayant fait les deux dernières années de leur scolarité dans l'établissement, et la valeur ajoutée (calculée à partir de l'origine sociale des élèves, de leur âge et de leurs résultats au diplôme national du brevet)[3].

Classes préparatoires[modifier | modifier le code]

Depuis 1977, le lycée Grand Lebrun abrite une CPGE économique et commerciale ECS, une classe ECE depuis 2011, et une classe en MP à partir de 2015.

Le classement national des classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) se fait en fonction du taux d'admission des élèves dans les grandes écoles. En 2015, L'Étudiant donnait le classement suivant pour les concours de 2014 :

Filière Élèves admis dans
une grande école*
Taux
d'admission*
Taux moyen
sur 5 ans
Classement
national
Évolution
sur un an
ECE [4] 1 / 45 élèves 2,2 % 2,2 % 42e sur 105 + 63
ECS [5] 0 / 25 élèves 0 % 0 % 95eex-æquo
sur 95
=
Source : Classement 2017 des prépas - L'Étudiant (Concours de 2016).
* le taux d'admission dépend des grandes écoles retenues par l'étude. Par exemple, en filière ECE et ECS,
ce sont HEC, ESSEC, et l'ESCP qui ont été retenues.

Directeurs successifs[modifier | modifier le code]

Période Directeur
1894 - 1903 R.P. Étienne Bernard (1860-1936)
1903 - 1906 Les lois anticléricales chassent la Société de Marie de France ; les religieux sont obligés de s'exiler (ils reviendront en 1910). Un laïc assure l’intérim de la direction jusqu'à son décès : M. Gustave Vallat (1842-1906), docteur ès lettres, professeur de l'université, examinateur à la Sorbonne, avant que le P. Arnould soit nommé en décembre 1906.
1906 - 1914 R.P. Marcel Arnould (1872-1940), ancien élève de l’École polytechnique
1914 - 1919 L'école est réquisitionnée par l'armée pour en faire un hôpital militaire (la plupart des cours sont dispensés ailleurs). Il n'y a plus de pensionnat ni de demi-pensionnat. Le directeur et de nombreux professeurs sont mobilisés. En 1919, avant le retour à la normale, l'école n'accueille plus que 167 élèves...
1919 - 1924 R.P. Marcel Arnould
1924 - 1930 R.P. Eugène Aubry (1865-1949)
1930 - 1934 R.P. Joseph Py (1861-1946)
1934 - 1947 R.P. Camille Lafon (1897-1977)
1947 - 1948 R.P. Noël Le Mire (1916-1997)
1948 - 1954 R.P. Georges Braun (1907-1966)
1954 - 1956 R.P. Camille Lafon
1956 - 1959 R.P. Georges Braun
1960 - 1962 R.P. Roger Ninfei (1916-2003)
1962 - 1971 R.P. Georges Cazelles (1914-1982)
1971 - 1979 R.P. Jean-Claude Delas (1933-1999)
1979 - 1992 R.P. Bernard Vial (1925-2022)
1992 - 2003 Richard Faivre (1949-2018) [parti à l'Institution Sainte-Marie d'Antony]
2003 - 2009 Marc Braure
2009 - 2013 Catherine Deremble [précédemment chef d'établissement au collège Saint-François-de-Sales (Évreux) de 1998 à 2009]
2013 - 2014 Jean-Michel Couvert [ancien responsable des études en Classes préparatoires]
depuis 2014 Jean-Marc Kusnir [précédemment chef d'établissement du Collège épiscopal Saint-André à Colmar de 2001 à 2006]

Anciens élèves célèbres[modifier | modifier le code]

Vue du Grand Collège (carte postale de J. David & E. Vallois, ca. 1910-1920).
Cour intérieur du Petit Collège (carte postale de J. David & E. Vallois, ca. 1910-1920).

Amphithéâtre[modifier | modifier le code]

Le lycée dispose d'un amphithéâtre se trouvant à l'endroit où se trouvait auparavant une piscine, et pouvant contenir près de 160 personnes. Ce lieu de conférence a accueilli de nombreuses personnalités littéraires et religieuses telles que Cynthia Fleury, Colette Nys-Mazure ou Mohamed Nabil Benabdallah. Le lieu sert aussi de centre d'examen pour le bac de français, les concours Ecricome et E3A.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]