Lycée Gustave-Monod

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Lycée Gustave Monod)
Aller à : navigation, rechercher
Lycée Gustave-Monod, Enghien-les-Bains.

Le lycée Gustave-Monod est un établissement français d'enseignement secondaire et supérieur, situé avenue de ceinture à Enghien-les-Bains (Val-d'Oise, Île-de-France), en bordure du lac. Son terrain est à cheval sur les communes d'Enghien et de Saint-Gratien (sur le territoire de laquelle est situé le bâtiment du lycée technique).

L'établissement a été le premier en Île-de-France et parmi les premiers en France à proposer la délivrance simultanée du baccalauréat et de son équivalent allemand, l'Abitur (filière Abibac), dont la première promotion est sortie en 1998. Il propose des classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) en filière scientifique et littéraire.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'établissement a été fondé en 1947 à l'initiative de Gustave Monod, en tant que lycée expérimental. Agrégé de philosophie, ancien directeur de cabinet du ministre de l'Éducation nationale, ancien Inspecteur Général et chargé de la Direction de l'enseignement du Second Degré au Ministère après la Seconde Guerre mondiale, Gustave Monod entendait rompre avec les méthodes d'enseignement qui avaient prévalu jusqu'alors et lança les « classes nouvelles de la Libération ». L'établissement est devenu un lycée classique à partir de 1979.

En avril 2008[1][2], ainsi qu'un octobre 2010[3][4], le lycée a été le théâtre d'affrontements entre élèves et forces de l'ordre à la suite de manifestations politiques. Des travaux de 76 millions € sont prévus de 2012 à 2018 afin de démolir et reconstruire certains bâtiments du lycée, notamment dans l'optique de fusionner les lycées polyvalent et technique[5].

Classement du lycée[modifier | modifier le code]

En 2015, le lycée se classe 41e sur 45 au niveau départemental en termes de qualité d'enseignement, et 2226e au niveau national[6]. Le classement s'établit sur trois critères : le taux de réussite au bac, la proportion d'élèves de première qui obtient le baccalauréat en ayant fait les deux dernières années de leur scolarité dans l'établissement, et la valeur ajoutée (calculée à partir de l'origine sociale des élèves, de leur âge et de leurs résultats au diplôme national du brevet)[7].

Classement des CPGE[modifier | modifier le code]

Le classement national des classes préparatoires aux grandes écoles (CPGE) se fait en fonction du taux d'admission des élèves dans les grandes écoles.

En 2015, L'Étudiant donnait le classement suivant pour les concours de 2014 :

Filière Élèves admis dans
une grande école*
Taux
d'admission*
Taux moyen
sur 5 ans
Classement
national
Évolution
sur un an
Khâgne A/L [8] 0 / 30 élèves 0 % 0 % 41eex-æquo
sur 41
=
Khâgne LSH [9] 0 / 30 élèves 0 % 1 % 73eex-æquo
sur 73
=
MP / MP* [10] 0 / 32 élèves 0 % 0 % 114eex-æquo
sur 114
=
PC / PC* [11] 0 / 20 élèves 0 % 0 % 110eex-æquo
sur 110
=
Source : Classement 2015 des prépas - L'Étudiant (Concours de 2014).
* le taux d'admission dépend des grandes écoles retenues par l'étude. En khâgnes, ce sont
l'ENSAE, l'ENC,les 3 ENS, et 5 écoles de commerce qui ont été retenues. En filières scientifiques, c'est
un panier de 11 à 17 écoles d'ingénieurs qui a été retenu selon la filière (MP, PC, PSI, PT ou BCPST).

Parmi les anciens élèves et enseignants[modifier | modifier le code]

  • Lucie Aubrac (1912-2007), figure de la résistance, y fut professeur d'histoire pendant plusieurs années.
  • Richard Bohringer (1942-) comédien, a été élève du lycée de 1957 à 1960
  • Camille de Sablet (1982-) comédienne, a été élève du lycée de 1997 à 2000
  • Jérémy Fontanet (1985-) danseur et chanteur, a été élève du lycée de 2000 à 2003
  • Bernard Hautecloque (1963-) écrivain et historien, a enseigné à Gustave Monod de 1994 à 2002.
  • Martine Robier, écrivain et femme de théâtre, a enseigné au lycée Gustave Monod
  • Stéphane Giocanti, historien et écrivain français, enseigne lui aussi toujours dans ce lycée.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]