Bernard Hautecloque

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Bernard Hautecloque
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités

Bernard Hautecloque est un historien et écrivain français, né en 1963 à Orsay.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bien que géographe [1] et linguiste de formation, Bernard Hautecloque est devenu historien. Il a été diplômé de Sciences Po Paris (mention: Défense et Sécurité) en 2004. Ses recherches universitaires portent sur l'histoire politique de l'Italie et de l'Europe Centrale, jusqu'à la Première Guerre mondiale.

Mais il est surtout connu du public par ses biographies des célèbres criminels du passé, comme Antoine-François Desrues, Violette Nozière ou Frédéric Moyse. C'est un des rares écrivains français à se consacrer exclusivement à ce que l'on appelle le genre littéraire du true crime, même si son « parti pris de romancer çà et là lorsque l'archive fait défaut » lui est reproché par la critique littéraire[2]. Il s'en défend, affirmant n'écrire que des histoires vraies et pas de la fiction [3] . Et que si, par nécessité, l'historien doit céder la place, ici ou là, à l'écrivain... ce n'est jamais aux dépens du possible ou du plausible [4]

Il est, d'autre part, membre de la SFHP (Société Française d'Histoire de la Police), fondateur et trésorier de la « Société des études sur Fouché et son temps ».

Ouvrages[modifier | modifier le code]

Sur l'Histoire criminelle[modifier | modifier le code]

  • Épices et Poisons : la vie d'Antoine-François Desrues, l'empoisonneur du XVIIIe siècle. Éditions des Équateurs, Paris, novembre 2009, (ISBN 978-2-84990-119-9)
  • Violette Nozière, la célèbre empoisonneuse des années trente. Éditions Normant, novembre 2010, (ISBN 978-2-915685-48-0)
  • La mise à mort du matador. Éditions Max Milo, janvier 2012, (ISBN 978-2-315-00311-2)
  • Moi Mécislas, voleur, pitre, anarchiste ! Éditions Normant, septembre 2013, (ISBN 978-2-915685-58-9)
  • Les Grandes Affaires criminelles de Haute-Saône et du Territoire de Belfort. Éditions De Borée, janvier 2014, (ISBN 978-2-8129-0971-9)
  • Les Grandes Affaires criminelles du Jura. Éditions De Borée, juin 2015, (ISBN 978-2-8129-1495-9)
  • Brigands, bandits, malfaiteurs. Incroyables histoires des crapules, arsouilles, monte-en-l'air, canailles et contrebandiers de tous les temps. Éditions De Borée, septembre 2016, (ISBN 978-2-8129-1973-2)
  • Articles "1720. L'exécution du Comte Antoine Joseph de Hornes" et
  • "Les amoureux de Saint Cloud" (affaire Jean Claude Vivier et Jacques Sermeus), publiés sur le site de la Société française d'Histoire de la Police www.sfhp.fr

Sur l'Histoire politique[modifier | modifier le code]

Article: "Aspeti e episodi della questione universitaria italiana negli ultimi anni dell'Impero asburgico" p. 83-112 in Scipio Slataper, il suo tempo e la sua città Istituto giuliano di storia e cultura, 2013

Article: "Alsazia e Lorena. Territori contesi" p. 325-350 in L'Irredentismo armato Quaderno di Qualestoria no 33

"Le forze ostili alla guerra in Francia prima del 1914. Storia di uno smacco?" p.87-102 in Il pacifismo alla prova della Gran Guerra. Miscellanea di studi Istituto giuliano di Storia e Cultura, 2015

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Il a été, en 1991, reçu major à l'Agrégation ... Mais de Géographie, pas d'Histoire. Bulletin de la Société des Agrégés octobre 1991 p. 94
  2. Jacques de Saint Victor dans Le Figaro Littéraire du 19 novembre 2009.
  3. Déclaration à Jacques Pradel sur RTL 30 janvier 2012
  4. Postface de La mise à mort du matador p. 182

Liens externes[modifier | modifier le code]