Frank Tétart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Tétart.
Frank Tétart
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activités
Géopolitologue, enseignant, enseignant universitaireVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Directeur de thèse

Frank Tétart, né en 1968, est un géopolitologue français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Frank Tétart est docteur en géopolitique (2005) de l'université Paris VIII[1] et titulaire d'un maîtrise d'allemand (1991)[2].

Carrière[modifier | modifier le code]

Pendant près de 14 ans, il est l'un des coauteurs de l'émission Le Dessous des cartes, émission diffusée sur Arte et créé par Jean-Christophe Victor, et des deux atlas homonymes[3].

De 2005 à 2013, il enseigne en tant que maître de conférences à Sciences-Po Paris, les enjeux politiques de la géographie et sur les dynamiques géoéconomiques et géopolitiques du Golfe Persique, ainsi qu'au magistère de relations internationales (Paris 1) et à l'Institut européen de l'université de Genève.

De 2009 à 2011, il travaille pour le Groupe de presse Areion, où il est rédacteur en chef délégué pour la revue Moyen-Orient dont le premier numéro a paru en juillet 2009, ainsi que pour le magazine géopolitique Carto édité depuis juillet 2010. Expatrié aux Emirats arabes unis de 2011 à 2016, il enseigne l'histoire-géographie au lycée français Louis Massignon d'Abou Dhabi, puis au lycée français international Georges Pompidou de Dubaï. Il a également dispensé des cours à l'American University in Dubai, la Khalifa University in Sciences and Technologies (KUSTAR) et à Paris-Sorbonne Abu Dhabi. Depuis la rentrée 2016, il est enseignant à Paris au collège lycée Hélène Boucher.

Travaux[modifier | modifier le code]

Ses travaux de recherches portent sur l'Europe centrale et orientale, la Russie, dont l'enclave russe de Kaliningrad, sujet de sa thèse, publiée aux PUPS[4] ; et sur le Golfe Persique. Il a publié des articles notamment sur Kaliningrad[5], l'enjeu du tourisme en Antarctique[6] et a participé à des ouvrages collectifs sur la géopolitique de l'Europe[7] et la mondialisation[8]. Ses récentes recherches portent sur les nationalismes régionaux en Europe qui ont fait l'objet d'un livre[9] et de plusieurs articles[10]. Les revendications nationales sont en effet au cœur de l’actualité, comme en témoignent les exemples de l'Ossétie du Sud, du Kosovo, du Pays basque, de l'Écosse ou de la Flandre. Entamé au XIXe siècle, le réveil des nationalités qui a donné lieu à l’émergence d’États-nations au XXe siècle se poursuit aujourd'hui, soulignant la permanence de la nation, une représentation géopolitique essentielle, élément de base pour comprendre les rapports entre territoire, population et État, et les évolutions du phénomène étatique. En 2011, il a dirigé, Géographie des conflits[11], un ouvrage universitaire associant tout un ensemble d’études régionales destinées en particulier aux candidats aux concours de l’enseignement public (Capes et Agrégation). Il dirige chez Autrement depuis 2013, le Grand Atlas, comprendre le monde en 200 cartes, en partenariat avec Courrier International[12] et France Info, et a publié en 2015 l'Atlas des religions, entre passions identitaires et tensions géopolitiques.

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Le Dessous des cartes - Atlas géopolitique, avec Jean-Christophe Victor et Virginie Raisson, Tallandier, 2005
  • Le Dessous des cartes - Atlas d'un monde qui change, avec Jean-Christophe Victor et Virginie Raisson, Tallandier, 2007
  • Géopolitique de Kaliningrad, Paris, Presses Universitaires Paris-Sorbonne, coll. « Mondes contemporains », , 478 p. (ISBN 978-2840504863)
  • Nationalismes régionaux. Un défi pour l'Europe, Bruxelles, Belgique, De Boeck, , 112 p.
  • La géopolitique en 50 fiches, dirigée par Delphine Papin, Paris, France, Bréal, , 216 p. (ISBN 2749509602)
  • Géographie des conflits (dir.), Paris, France, Sedes-CNED, , 320 p. (ISBN 9782718199641)
  • Grand Atlas 2014, Comprendre le monde en 200 Cartes, Paris, France, Autrement, 2013, 128 p. (ISBN 2746735865)
  • Grand Atlas 2015, Comprendre le monde en 200 Cartes, Paris, France, Autrement, 2014, 128 p (ISBN 2746739631)
  • Grand Atlas 2016, Comprendre le monde en 200 Cartes, Paris, France, Autrement, 2015, 128 p
  • Atlas des religions, entre passions identitaires et tensions géopolitiques, Paris, France, Autrement, 2015, 96 p
  • Grand Atlas 2017, Comprendre le monde en 200 Cartes, Paris, France, Autrement, 2016, 128 p

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Thèse sous la dir. de Béatrice Giblin-Delvallet : http://www.sudoc.fr/111114241.
  2. http://www.sudoc.fr/129305316.
  3. Atlas du Dessous des Cartes, avec Jean-Christophe Victor et V. Raisson, Volume 1 et 2, Tallandier, 2005 et 2007
  4. Géopolitique de Kaliningrad, une "île russe" au sein de l'Union européenne élargie, Presses universitaires de Paris Sorbonne, 2007.
  5. Géopolitique de Kaliningrad, Hérodote no 119 (2005) ; Kaliningrad, tête de pont de l'armée russe face au bouclier antimissile américain Hérodote no 128 (2008) ;
  6. Le tourisme en Antarctique, un enjeu géopolitique, Hérodote no 127 (2007)
  7. Géopolitique de l'Europe sous la direction de Réné-Eric Dagorn, Nathan, 2008
  8. La mondialisation, sous la direction de L. Carroué, Cned-SEDES, 2006.
  9. Les nationalismes régionaux en Europe, un défi pour l'Europe, De Boek, 2009.
  10. « Les réveils identitaires régionaux en Europe», Revue Questions Internationales, no 51, septembre 2011
  11. Géographie des conflits, Sedes, Armand Colin, 2011.
  12. « COURRIER INTERNATIONAL » (consulté le 10 octobre 14)

Liens externes[modifier | modifier le code]