Lycée Gustave-Flaubert (La Marsa)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lycée Gustave-Flaubert et France.
Lycée Gustave-Flaubert
Image illustrative de l'article Lycée Gustave-Flaubert (La Marsa)
Portail d'entrée du lycée
Généralités
Pays Tunisie
Coordonnées 36° 52′ 48″ N 10° 20′ 07″ E / 36.880136, 10.33538136° 52′ 48″ Nord 10° 20′ 07″ Est / 36.880136, 10.335381
Adresse 16, rue Othman Kaak
2078 La Marsa
Site internet http://www.erlm.tn/lgf/
Cadre éducatif
Type Lycée étatique
Proviseur Jean-Jacques Moiroud
Population scolaire 1 571 (2015-2016)
Langues étudiées Anglais
Arabe
Français
Latin
Espagnol
Allemand
Italien
Mandarin
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Tunisie (administrative)

(Voir situation sur carte : Tunisie (administrative))
Point carte.svg

Le lycée Gustave-Flaubert est un lycée français à l'étranger situé à La Marsa (Tunisie).

Localisation[modifier | modifier le code]

Il bénéficie d'un cadre agréable, dans le quartier de Marsa Plage, et d'une architecture aérée au milieu d'espaces boisés. Il dispose d'un internat mixte et héberge en ses murs l'école primaire Paul-Verlaine qui est une unité pédagogique séparée.

Il compte quatre bâtiments : G (langues), T (technologie, mathématiques et économie), S (sciences, physique-chimie et mathématiques) et E (histoire-géographie, français, philosophie, etc.). Il est aussi équipé d'une cafétéria ou buvette : Newrest.

Histoire[modifier | modifier le code]

C'est le 1er octobre 1948 que la Société du Collège Maurice Cailloux est fondée par des agriculteurs et fonctionnaires français désireux de construire un collège privé et un internat pour leurs enfants[1]. Il voit le jour grâce au don d'un terrain de la part de l'archevêché, à la participation des pères assomptionnistes et à un don de cinq millions de francs de la part de la veuve de Maurice Cailloux, ingénieur agronome qui a introduit la mécanisation du labourage et du battage en Tunisie en 1903[1].

Avec la collaboration du concepteur du parc du Belvédère, l’architecte choisi bâtit trois pavillons entourés d'espaces verts et de terrains de sport. L'ensemble prend le nom de Maurice Cailloux en 1952[1]. Le 30 juin 1957, il est racheté par l'État français et sert d'annexe au lycée français de Carthage[1]. Inauguré au terme de son agrandissement qui s'achève le 26 novembre 1959, il est remis à l'État tunisien deux ans plus tard et devient le lycée français de La Marsa ou lycée Cailloux[1]. Le 27 mai 1998, il prend le nom officiel de Gustave Flaubert, 140 ans après le voyage de l'écrivain en Tunisie[1].

Administration[modifier | modifier le code]

Il s'agit d'un établissement scolaire français dépendant de l'Agence pour l'enseignement français à l'étranger[1]. En 2015, Jean-Jacques Moiroud assure la fonction de proviseur[2].

Fréquentation[modifier | modifier le code]

Il scolarise 1 571 élèves en 2015-2016 répartis sur 54 classes (28 au collège et 26 au lycée)[1], allant de la sixième à la terminale. Il propose quatre filières générales du baccalauréat : S, L, ES et STMG.

Ce lycée accepte trois régimes : externes (élèves rentrant chez eux à 12 h et à la fin des cours vers 17 h), demi-pensionnaires (qui ne peuvent rentrer qu'à la fin des cours dans l'après-midi) et internes (vivant au lycée et rentrant le vendredi à 17 h 30).

Activités[modifier | modifier le code]

Le lycée est équipé de terrains de sport (handball, basket-ball, volley-ball et football), d'un bac de sable pour le triple saut, de trois terrains de volley-ball et d'un gymnase (gymnastique, boxe française, danse et acrosport).

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g et h « Qui sommes nous ? », sur erlm.tn (consulté le 3 février 2016)
  2. « Organigramme 2015-2016 » [PDF], sur erlm.tn (consulté le 3 février 2016)