Lucette Desvignes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Lucette Desvignes
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (95 ans)
MercureyVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Enfant
Autres informations
A travaillé pour
Directeur de thèse
Distinctions
Commandeur des Palmes académiques (1978)
Prix Roland-Dorgelès (1982) pour Les Nœuds d'argile
Prix de l'humour Alexis-Piron (1984) pour Une consultation
Prix Bourgogne (1986) pour Les Mains nues

Lucette Desvignes, née le à Mercurey (Saône-et-Loire), est un écrivain français, licenciée en droit, agrégée d'anglais et docteur ès lettres. Elle a été professeure de littérature comparée et d’histoire du théâtre pendant 25 ans, aux universités de Lyon et de Saint-Étienne.

Biographie[1][modifier | modifier le code]

Jean Parent épouse Marie Germaine Barraud, veuve Sultan, le et ils donnent naissance le (Mercurey, Saône-et-Loire) à Lucienne Jeanne Parent, appelée Lucette dès l’enfance. Son frère Robert naît en 1929, année où la famille part s’installer à Chalon-sur-Saône avec l’aînée des enfants, Simone, pupille de la Nation. Son père est alors nommé directeur de l’école de garçons du Centre. Pendant l’occupation allemande (1940-1945), son école est régulièrement réquisitionnée et Lucette en tirera son récit autobiographique Le Miel de l’aube.

De 1944 à 1947 Lucette fait ses études supérieures à l'université de Bourgogne à Dijon et obtient une licence classique d’anglais et une licence de droit.

Elle épouse André Desvignes à Chalon-sur-Saône le où elle est nommée professeur certifié d’anglais. Ils auront deux fils, Jean et Yves. Après une longue maladie de 1951 à 1954, Lucette obtient l’agrégation d’anglais en 1956. Trois ans plus tard, elle est assistante puis maître-assistant de littérature comparée à la faculté des lettres de Lyon.

En 1968, elle s’installe à Dijon avec son époux, directeur commercial de Valor. Elle est nommée maître de conférences puis professeur de littérature comparée (histoire du théâtre) à l’université Jean-Monnet-Saint-Étienne.

Elle soutient ses thèses sur Marivaux à l'université Paris-Sorbonne en (cf. infra, « Bibliographie »). S’ensuit alors une succession de missions à l’étranger (Roumanie, Égypte, Canada, États-Unis) de 1973 à 1981. C’est en 1973, lorsqu’elle est visiting professor en littérature française du XVIIIe siècle à l’université de la Saskatchewan, Regina Campus (Canada) qu’elle rencontre Patrick Brady à Montréal au Congrès international de littérature comparée. Celui-ci – alors professeur de littérature française du XVIIIe siècle à l'université Rice (Houston, Texas) – fondera en 1990 la publication Studies on Lucette Desvignes and the Twentieth Century, à l’université de Knoxville, Tennessee.

En 1978, son talent est récompensé par la cravate de commandeur des Palmes académiques[2].

Après la publication des Nœuds d’argile et l’attribution du prix Roland-Dorgelès en 1982, son mari André encourage Lucette à prendre une retraite anticipée afin qu’elle se consacre pleinement à l’écriture.

En , Lucette, alors âgée de 82 ans, crée son blog qu’elle alimente quasi quotidiennement.

Lucette Desvignes et les États-Unis[modifier | modifier le code]

Des universitaires américains fondent une revue annuelle en son hommage et publient aux États-Unis sa production, presque inconnue en France.

En 1990 le Dr Patrick Brady (université du Tennessee, Knoxville) fonde la revue Studies on Lucette Desvignes and the Twentieth Century. Le Dr Jerry L. Curtis [1], coéditeur, reprend la publication à l’université de Newark (Ohio) à partir du numéro 4 de 1994. Lucette étant toujours en activité littéraire au début du XXIe siècle, la publication prend pour titre Studies on Lucette Desvignes and contemporary French literature[3].

Alors que les pièces de théâtre[4] de Lucette Desvignes n’ont jamais été éditées en France, Jerry L. Curtis les publie et les traduit aux éditions E. Mellen Press (Cf. infra : Bibliographie – Théâtre). Il est également l’auteur de la biographie de Lucette Desvignes publiée en 2004[5].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Sagas[modifier | modifier le code]

  • Les Mains nues
[Prix Bourgogne 1986]
    • 1. Les Nœuds d’argile. Dijon : Civry, 1982. 453 p. (ISBN 2-85983-038-3) [Prix Roland-Dorgelès 1982]. Réédition : Paris : Mazarine, 1985. 457 p. Coll. Roman Mazarine (ISBN 2-86374-186-1)
    • 2. Le Grain du chanvre ou L’histoire de Jeanne. Paris : Mazarine, 1985. 622 p. Coll. Roman Mazarine (ISBN 2-86374-187-X)
    • 3. Le Livre de Juste. Paris : Mazarine, 1986. 726 p. Coll. Roman Mazarine (ISBN 2-86374-219-1)
  • Les Mains libres
  • Les Mains pleines[6]
    • L’Histoire de Colombe : une manante sous l’Ancien régime. Précy-sous-Thil : Éd. de l’Armançon, 2010. 373 p. (ISBN 978-2-84479-140-5)

Romans[modifier | modifier le code]

Nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Famille, familles : nouvelles. Dijon : Aleï, 1988. 130 p. (ISBN 2-904614-43-5)
  • Affaires de familles : nouvelles. Précy-sous-Thil : Éd. de l'Armançon, 2001. 169 p. (ISBN 2-84479-030-5)
  • La Nuit de la chouette. Auxerre : Nykta, 2001. 74 p. Coll. Petite nuit (ISBN 2-910879-24-0)
  • Sept pas de deux.
    • 1. Arabesques du matin. [Éd. en gros caractères]. Suilly-la-Tour : Findakly, 2007. 149 p. Coll. Corps 16 (ISBN 978-2-86805-131-8)
    • 2. Arabesques du soir. [Éd. en gros caractères]. Suilly-la-Tour : Findakly, 2007. 134 p. Coll. Corps 16 (ISBN 978-2-86805-132-5)
  • Nouvelles à chuchoter au crépuscule. [Messigny-et-Ventoux] : Éd. de Bourgogne, 2011. 126 p. Coll. Nouvelles (ISBN 978-2-902650-26-2)
  • La vie à deux. Auxerre ; éditions Rhubarbe, 2015. 220 p.

Contes[modifier | modifier le code]

  • Contes du vignoble. Dijon : Éd. Bourgogne-Rhône-Loire, "Le Bien public", 1993. 137 p. (ISBN 2-905441-43-7)
  • Le Père Noël est un chien : contes de Noël [ill. de Joëlle Brière]. Précy-sous-Thil : Éd. de l'Armançon, 2000. 263 p. (ISBN 2-84479-023-2)

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Le Journal indien [ill. de Michel Dufour]. Dijon : Précy-sous-Thil : Éd. de l'Armançon, 2003. Ca 113 p. (ISBN 2-84479-060-7)
  • Petites histoires naturelles : au fond du jardin, l'eau [aquarelles d’Évelyne Bouvier]. Véron : les Éd. de la Renarde rouge, 2008. 44 p La Petite collection (ISBN 978-2-910861-70-4)

Théâtre[modifier | modifier le code]

Nota bene : les pièces de théâtre de Lucette Desvignes n’ont jamais été publiées en France. On doit au Dr Jerry L. Curtis (The Ohio State University, Newark) les publications et traductions américaines suivantes :

  • A Translation of Three Plays by Lucette Desvignes : Eurydice, Eurydice ; Strange Encounters ; Marsyas or The Rebellious Flautist. Lewiston (N.Y.) : E. Mellen Press, 2002. 324 p. Coll. Studies in French literature ; 57 (ISBN 0-7734-7071-9)
  • Encore toi, Électre ! : pièce en cinq actes = You again, Electra! : a five-act play. [Bilingual edition]. Lewiston (N.Y.) : E. Mellen Press, 2008. 182 p. (ISBN 978-0-7734-4950-3)

Thèse[modifier | modifier le code]

  • Marivaux et l'Angleterre : essai sur une création dramatique originale, Paris, Klincksieck, 1970, 539 p.
Thèse de doctorat : Lettres : Paris 4 : 1970

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Biographie principalement rédigée d’après la "Chronologie" publiée dans : CURTIS, Jerry L. Lucette Desvignes : sur le chemin de la vendange. [Précy-sous-Thil] : Éd. de l’Armançon, 2004 (ISBN 2-84479-073-9)
  2. « Lucette Desvignes ou Saône-et-Loire aux USA », article de Fernand Nicolas paru dans la revue « Images de Saône-et-Loire » n° 106 d'août 1996, pages 2 à 4.
  3. Studies on Lucette Desvignes and contemporary French literature, ISSN 1064-7767, (2003) vol. 13.
  4. 17 représentations pour La Grange aux rencontres à Lyon au Théâtre de la Baleine, d’avril à mai 1964. Le Cri du ventre, commande pour le bicentenaire de la Révolution, représenté en octobre 1989 au Centre Léonard de Vinci à Vénissieux. Eurydice, Eurydice… a été diffusée 2 fois sur France Culture et sur RFI.
  5. CURTIS, Jerry L. Lucette Desvignes : sur le chemin de la vendange. [Précy-sous-Thil] : Éditions de l’Armançon, 2004 (ISBN 2-84479-073-9)
  6. Titre d'ensenble prévu pour cette troisième saga par Lucette Desvignes pour une édition en plusieurs tomes, qui a finalement été publiée en un seul volume sous le titre L'Histoire de Colombe.
  7. Présenté par Lucette Desvignes dans l'émission Apostrophes de Bernard Pivot en mai 1984.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jerry L. Curtis, Lucette Desvignes : sur le chemin de la vendange : biographie, Ed. de l'Armançon, Précy-sous-Thil, 2004, 230 p. (ISBN 2-84479-073-9)
  • Silvia Pandelescu, L'œuvre de Lucette Desvignes. Univers thématique, configurations textuelles, Editura universitãţii din Bucureşti, Bucureşti, 2007, 383 p. (ISBN 978-973-737-379-3)
  • Sylviane Saugues, L'œuvre romanesque de Lucette Desvignes : une écriture en marge, marge et paysage d'une écriture, Université Jean Moulin, Lyon, 2006, 367 p., (thèse)

Liens externes[modifier | modifier le code]