Luc Lemonnier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lemonnier.

Luc Lemonnier
Illustration.
Luc Lemonnier en 2016.
Fonctions
Maire du Havre

(1 an, 9 mois et 21 jours)
Prédécesseur Édouard Philippe
Successeur Jean-Baptiste Gastinne
Président de la communauté urbaine
Le Havre Seine Métropole
Prédécesseur Fonction créée
Successeur Jean-Baptiste Gastinne (intérim)
Président de la communauté de l'agglomération havraise
Prédécesseur Édouard Philippe
Successeur Fonction supprimée
Conseiller départemental de la Seine-Maritime

(3 ans, 11 mois et 23 jours)
Élection 29 mars 2015
Vice-président du conseil départemental de la Seine-Maritime[1]

(3 ans, 11 mois et 23 jours)
Avec Christelle Guerout Msica
Circonscription Canton du Havre-6
Président Pascal Martin
Prédécesseur Brigitte Dufour
Biographie
Date de naissance (50 ans)
Lieu de naissance Le Havre (Seine-Maritime)
Nationalité Français
Parti politique UMP (2007-2015)
LR (depuis 2015)
Diplômé de IUT du Havre
ENASS
Profession Assureur

Blason ville fr Le Havre (Seine-Maritime).svg
Maires du Havre

Luc Lemonnier, né le au Havre (Seine-Maritime), est un homme politique français, maire du Havre de 2017 à 2019.

Biographie[modifier | modifier le code]

Situation personnelle[modifier | modifier le code]

Luc Lemonnier passe une partie de son enfance à Creil.

Il est élève au collège Gabriel-Havez à Creil de 1979 à 1983. De retour au Havre, il passa un DUT des techniques de commercialisation à l'Institut universitaire de technologie du Havre puis est diplômé en 1992 de l'École nationale d'assurances (ENASS). C'est au sein de la compagnie maritime Maersk, au Havre, qu'il débute sa carrière. En décembre de la même année, il intègre la société MACSF, mutuelle d'assurances spécialisée dans les professions de la santé. Après la création d’une agence au Havre, il rejoint en 1997, l'agence de Rennes et devient responsable régional Bretagne jusqu’en 2003[2].

En 2003, il choisit de revenir au Havre et s’associe à son père pour co-diriger le cabinet familial d’assurances AXA[3],[4],[5],[6],[7].

Luc Lemonnier est marié à Anne-Sophie Desnos, professeure des écoles[8]. Il a quatre enfants[9].

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Candidat sur la liste d'Antoine Rufenacht en 2008, il n'est pas élu mais entre au conseil municipal en 2011 à la faveur d'une démission[10],[11]. Il devient adjoint au maire, Édouard Philippe, en 2013[12]. Il est réélu lors des élections municipales de 2014 sur la liste d'Édouard Philippe, dont il est le directeur de campagne, et devient premier adjoint[13].

En 2015, il est élu au conseil départemental de la Seine-Maritime (6e canton du Havre) en binôme avec Christelle Msica-Guerout [14]. Il occupe les fonctions de vice-président (délégation des finances, du domaine départemental et du parc automobile).

À la suite de la nomination d'Édouard Philippe comme Premier ministre, Luc Lemonnier est élu maire du Havre le [15],[16]. Il lui succède également à la présidence de la communauté d'agglomération du Havre le [17] ainsi qu'au Pôle métropolitain de l'Estuaire de la Seine[18].

Il est membre de « La France audacieuse », mouvement lancé par Christian Estrosi[19] au sein duquel il est chargé des adhérents et laboratoires citoyens[20]. En janvier 2018, il exprime ses doutes quant au renouvellement de son adhésion à LR, indiquant ne pas avoir « de bons signes depuis la désignation de Laurent Wauquiez »[13].

Début 2019, il est accusé d'avoir à plusieurs reprises envoyé des photos de lui nu dans une posture suggestive à des femmes sans leur consentement. La principale femme à l'origine de ces accusations écopera d'un rappel à la loi après avoir diffusé ces mêmes photos auprès d'élus[21]. Le 21 mars 2019, il démissionne de son mandat de maire en raison de ce scandale[22],[23]. Selon Le Monde, il a été poussé à la démission par Édouard Philippe[24]. Le 25 mars 2019, il démissionne également de ses fonctions de vice-président et conseiller départemental de la Seine-Maritime.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. chargé des finances, du domaine départemental et du parc automobile
  2. « Luc LEMONNIER, Maire du Havre », Site officiel de la Ville du Havre – Le Havre,‎ (lire en ligne, consulté le 17 février 2018)
  3. « PORTRAIT. Succession d'Édouard Philippe : qui est Luc Lemonnier, le nouveau maire du Havre ? », Actu76,‎ (lire en ligne, consulté le 17 février 2018)
  4. FRANÇOIS LIMOGE, « Un agent d’assurance succède au Premier ministre, Edouard Philippe... au Havre », L'Argus de l'assurance,‎ (lire en ligne, consulté le 17 février 2018)
  5. « Le Havre. La vitrine du cabinet d’assurance du maire brisée », Ouest-France.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 17 février 2018)
  6. « Luc Lemonnier élu nouveau maire du Havre », France 3,‎ (lire en ligne, consulté le 17 février 2018)
  7. « D’assurance | J'assure », sur www.j-assure.com (consulté le 17 février 2018)
  8. Luc LEMONNIER, Maire du Havre, lehavre.fr.
  9. https://www.lemonde.fr/police-justice/article/2019/03/21/accuse-d-avoir-envoye-des-photos-de-lui-nu-le-maire-du-havre-demissionne_5439424_1653578.html
  10. Ministère de l'Intérieur, « Résultats des élections municipales 2008 », sur http://www.interieur.gouv.fr/Elections/Les-resultats/Municipales/elecresult__municipales_2008 (consulté le 22 mars 2019)
  11. Délibération DELB-20110336 du conseil municipal du Havre du 6 juin 2011, "Conseil municipal - liste Soyons fiers d'être Havras - conseiller municipal - installation". (lire en ligne)
  12. « Luc Lemonnier, dans les pas d'Edouard Philippe à la mairie du Havre », sur France Bleu, (consulté le 22 mars 2019)
  13. a et b « Luc Lemonnier : « Dire que je me sens en phase avec les LR serait mentir », sur paris-normandie.fr, (consulté le 20 février 2018).
  14. Résultats sur le canton du Havre-6 .
  15. Patricia Lionnet, « Le Havre : Portrait de Luc Lemonnier, successeur d’Edouard Philippe », Paris Normandie,‎ (lire en ligne, consulté le 28 mai 2017)
  16. Luc LEMONNIER élu maire du Havre, lehavre.fr.
  17. Yann-Olivier Bricombert, « Codah. Luc Lemonnier succède à Édouard Philippe à la présidence », Ouest-France,‎ (lire en ligne, consulté le 21 juillet 2017)
  18. « Luc Lemonnier élu président du Pôle métropolitain de l’estuaire de la Seine », www.paris-normandie.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 16 février 2018)
  19. « Christian Estrosi réunit d'autres maires de droite et du centre pour lancer « La France audacieuse », sur 20minutes.fr, (consulté le 16 février 2018).
  20. « La France audacieuse dévoile son organigramme », sur nicematin.com, (consulté le 16 février 2018).
  21. Le Havre : "J'ai perdu des amis, j'ai fait une tentative de suicide", témoigne la femme qui a diffusé des photos intimes du maire, francetvinfo.fr.
  22. « Accusé d'avoir envoyé des photos pornographiques, le maire du Havre Luc Lemonnier démissionne », sur France Bleu, (consulté le 21 mars 2019)
  23. Cellule investigation de Radio France, « ENQUÊTE | Quatre femmes affirment avoir reçu des photos pornographiques du maire démissionnaire du Havre », sur www.franceinter.fr, (consulté le 22 mars 2019)
  24. Olivier Faye, « Édouard Philippe a demandé à son successeur à la mairie du Havre de démissionner », Le Monde,‎ (lire en ligne, consulté le 22 mars 2019)