Louis Auvray

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Auvray et Louis Auvray (homonymie).
Louis Auvray
Auvray, Louis, photo Delsart, BNF Gallica.jpg

Louis Auvray (1860), photographie Delsart,
Paris, Bibliothèque nationale de France

Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 80 ans)
ParisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Louis Auvray, né le à Valenciennes et mort le à Paris, est un sculpteur, un littérateur et un critique d'art français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève de Pierre-Jean David d'Angers, Louis Auvray est le frère du peintre Félix Auvray. Il a surtout produit, en sculpture, des médaillons et des bustes. Il fut aussi directeur de la Revue artistique et littéraire et a collaboré à divers journaux artistiques. Il a aussi été nommé président du comité central des artistes.

Il a exposé aux divers salons un certain nombre de personnages historiques ou contemporains et quelques rares sujets de fantaisie notamment Lesueur (1857, Watteau (1859), Une Bacchante (1863), Sauvageot (1865), Condillac (pour la ville de Grenoble en 1868), Un Philosophe (1870, Salon de 1873), Félix Auvray et Auvray père (1874), Jean-Guillaume Moitte statuaire (pour l'Institut en 1875), Alexandre Du Bois, architecte (1876).

Louis Auvray est aussi l'auteur, en collaboration avec l'architecte M. J. Adeline, du Monument à Louis-Henri Brévière à Forges-les-Eaux en 1874.

Œuvres dans les collections publiques[modifier | modifier le code]

Publications comme littérateur et critique d'art[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Simone Hoog (préface de Jean-Pierre Babelon, avec la collaboration de Roland Brossard), Musée national de Versailles. Les sculptures, Vol. I, « Le musée », Paris, Réunion des musées nationaux, 1993.
  • Geneviève Bresc-Bautier, Isabelle Leroy-Jay Lemaistre (sous la direction de Jean-René Gaborit, avec la collaboration de Jean-Charles Agboton, Hélène Grollemund, Michèle Lafabrie, Béatrice Tupinier-Barillon), Musée du Louvre. département des sculptures du Moyen Âge, de la Renaissance et des temps modernes. Sculpture française II. Renaissance et temps modernes, vol. 1, « Adam-Gois », Paris, Éditions de la Réunion des musées nationaux, 1998.

Iconographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]