Liste des contre-torpilleurs français

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Cette liste présente les différentes classes de contre-torpilleurs ayant été en service dans la Marine française.

Avant la Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Participants à la Première Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Hallebarde
Sarbacane (Classe Arquebuse

Dommages de guerre[modifier | modifier le code]

  • Pierre Durand [3] (ex-V 69, destroyer allemand de classe V 67) 1916 - 1933
  • Matelot Leblanc [4] (ex-SMS Dukla, destroyer austro-hongrois de classe Triglav) 1917 - 1936
  • Buino [5] (ex-V 130, destroyer allemand de classe V 125)
  • Classe Chastang[6] : (ex destroyers allemands de classe S 131)
    • Chastang (ex-S 133), Vesco (ex-S 134), Mazaré (ex-S 135), Deligny (ex-S 139)
  • Classe Rageot de la Touche[7] : (ex destroyers allemands de classe H 145)
    • Rageot de la Touche (ex-H 146), Marcel Delage (ex-H 147)
  • Amiral Sénès [8] (ex-S 113, super destroyer allemand)

Participants à la Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Le Chacal.

Dommages de guerre[modifier | modifier le code]

  • Classe Desaix[10] : (ex destroyers allemands de type 1934A)
  • Hoche (ex-Z 25, destroyer allemand de type 1936A)
  • Marceau (D601) (ex-Z31, destroyer allemand de type 1936A)
  • Classe Soldati : (ex contre-torpilleurs italiens)
    • Duchaffault (ex Legionario), Jurien de la Gravière (ex Mitragliere), Duperré (ex Velite)
  • D'Estaing (ex Alfredo Oriani)

Après-guerre[modifier | modifier le code]

Avec le désarmement de l'Albatros en 1955, l’appellation « contre-torpilleur » est définitivement abandonnée au profit de ceux d'escorteur d'escadre puis de frégate.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Henri Le Masson, The French Navy, vol. 2, London, MacDonald & Co. (Publishers) Ltd., coll. « Navies of the Second World War », (ISBN 9780356023847)
  • (en) Robert Gardiner et Randal Gray, Conway's All the World's Fighting Ships (1906-1921), [détail de l’édition]
  • (en) Robert Gardiner et Roger Chesneau, Conway's All the World's Fighting Ships (1922-1946), [détail de l’édition]
  • Jean Meyer et Martine Acerra, Histoire de la marine française, Rennes, éditions Ouest-France, , 428 p. (ISBN 2-7373-1129-2)
  • Michel Vergé-Franceschi (dir.), Dictionnaire d’Histoire maritime, Paris, éditions Robert Laffont, coll. « Bouquins », , 1508 p. (ISBN 2-221-08751-8 et 2-221-09744-0).
  • Alain Boulaire, La Marine française : De la Royale de Richelieu aux missions d'aujourd'hui, Quimper, éditions Palantines, , 383 p. (ISBN 978-2-35678-056-0)
  • Rémi Monaque, Une histoire de la marine de guerre française, Paris, éditions Perrin, , 526 p. (ISBN 978-2-262-03715-4)
  • Jean-Michel Roche, Dictionnaire des bâtiments de la flotte de guerre française de Colbert à nos jours, t. II : 1870-2006, Millau, Rezotel-Maury, (ISBN 2-9525917-1-7, lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]