Classe Aventurier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un bateau ou un navire image illustrant la mer
Cet article est une ébauche concernant un bateau ou un navire et la mer.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Classe Aventurier
Image illustrative de l'article Classe Aventurier
le Témeraire
Caractéristiques techniques
Type contre-torpilleur
Longueur 88,5 m
Maître-bau 8,6 m
Tirant d'eau 3,1 m
Déplacement 915 tonnes
Port en lourd 930 tonnes
Propulsion 2 turbines à vapeur
5 chaudières (White-Foster Wheeler)
Puissance 18.000 cv
Vitesse 32 nœuds
Caractéristiques militaires
Armement 4 canons de 100 mm
2X2 tubes lance-torpilles de 450 mm (M.1906)
Rayon d’action 1.850 miles à 10 nœuds
(230 tonnes de charbon et 72 de mazout)
Autres caractéristiques
Équipage 140
Histoire
A servi dans Civil and Naval Ensign of France.svg Marine nationale française
Commanditaire Marine nationale française
Période de
construction
1910-1914
Période de service 1914-1938
Navires construits 4
Navires prévus 4
Navires démolis 4
Précédent Classe Bisson Classe Enseigne Roux Suivant

La Classe Aventurier fut une classe de 4 contre-torpilleurs initialement construite pour la marine argentine. Elle fut réalisée sur les chantiers navals français de Nantes aux Ateliers et chantiers de Bretagne et de Bordeaux aux chantiers Dyle & Bacalan.
Elle en devint la douzième classe dans Marine nationale française après réquisition du gouvernement en 1914 à l'approche de la Première Guerre mondiale où ils furent engagés.

Conception[modifier | modifier le code]

Modernisation[modifier | modifier le code]

En décembre 1914, ils reçurent un supplément d'armement par un canon anti-aérien de 47 mm (M.1902).
En 1926, ils furent reconvertis en dragueur de mines.

Service[modifier | modifier le code]

Les unités de la classe[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Opiniatre - site Pages14-18
  2. Temeraire - site Pages14-18
  3. Intrépide - site Pages14-18
  • Robert Gardiner, Randal Gray, Przemyslaw Budzbon: Conway's All the World's Fighting Ships (1906-1921)
  • Roche, Jean-Michel (2005). "Classement par types". Dictionnaire des bâtiments de la flotte de guerre française de Colbert à nos jours 2, 1870 - 2006. Toulon: Roche (ISBN 978-2-9525917-0-6)

Sources[modifier | modifier le code]