Liste des comtes de Charolais

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Charolais.

De 973 à 1237, le Charolais appartient au comte de Chalon. Il n'y a pas de titre particulier lié aux Charolais.

En 1237, Hugues IV, duc de Bourgogne l'achète au comte de Chalon, et le donne à son second fils Jean en 1248. Le Charolais aurait été érigé en comté entre 1270 et 1316 selon les sources.

Pendant la période de l'État bourguignon (1363-1559), le titre de Comte de Charolais fut systématiquement donné à l'héritier du Duc de Bourgogne (à la manière du titre de « Dauphin de France » ou de « Prince de Galles »). Par exemple, Charles le Téméraire, du vivant de son père Philippe le Bon, porta le titre de comte de Charolais.

Premiers comtes de Charolais (1237-1391)[modifier | modifier le code]

marié en 1229 avec Yolande de Dreux (1212 † 1248)
marié en 1248 avec Agnès de Bourbon (1237 † 1287), dame de Bourbon
mariée en 1272 Robert (1256 † 1317), comte de Clermont, fils de Saint-Louis
marié en 1309 avec Jeanne d'Argie
mariée en 1327 à Jean Ier († 1373), comte d'Armagnac, de Rodez et de Fezensac
marié avec Jeanne de Périgord
marié en 1393 avec Bonne de Berry (1362 † 1435)

Lorsqu'en 1391, Bernard hérite de l'Armagnac et de Rodez (à la suite de la mort de son frère aîné Jean), il vend le comté de Charolais à Philippe le Hardi, duc de Bourgogne.

Ducs de Bourgogne (1391-1477)[modifier | modifier le code]

1391-1404 : Philippe le Hardi (1342 † 1404), duc de Bourgogne

Sa femme, Marguerite III de Flandre, s'occupe souvent de l'administration du comté.

1404-1410 : Jean sans Peur (1371 † 1419), duc de Bourgogne, fils du précédent

À partir de Philippe le Bon, les fils aînés des ducs de Bourgogne reçoivent le comté de Charolais du vivant de leur père, afin de s'exercer à l'exercice du pouvoir.

1410-1433 : Philippe le Bon (1396 † 1467), duc de Bourgogne, fils du précédent

Entre 1419 et 1423, Marguerite de Bavière, veuve de Jean sans Peur, possède la jouissance du comté.
Armes de Charles le Téméraire, comte de Charolais, héritier du duché de Bourgogne.

1433-1477 : Charles le Téméraire (1433 † 1477), duc de Bourgogne, fils du précédent

En 1477, Louis XI annexe le comté de Charolais à la couronne de France et le dote d'un bailliage.

Rois d'Espagne également comtes de Charolais (1493-1684)[modifier | modifier le code]

En 1493, par le Traité de Senlis, Charles VIII doit rendre le comté au gendre de Charles le Téméraire, Maximilien Ier de Habsbourg, empereur.

Au début du XVIe siècle, les rois de France ont confisqué à maintes reprises le Charolais (entre 1507 et 1509, 1521 et 1526, 1536 et 1544, 1551 et 1559). Les rois d'Espagne obtenaient sa restitution à chaque traité de paix (1526 : traité de Madrid, paix de Cambrai, 1544 : Trêve de Crépy-en-Laonnois, 1559 : traité du Cateau-Cambrésis).
Durant cette période, les rois de France confisquèrent à nouveau le Charolais (entre 1635 et 1668, 1674 et 1678), dont les rois d'Espagne obtinrent la restitution par les traités de paix d'Aix-la-Chapelle et de Nimègue.

En 1684, pour des dettes contractées par Philippe IV d'Espagne envers le Grand Condé, le parlement de Paris prononce la saisie du comté au profit de ce dernier.

Princes de Condé (1684-1751)[modifier | modifier le code]

Sa fille Anne-Louise fut appelée Mademoiselle de Charolais.
Sa fille Louise-Anne est connue sous le nom de Mademoiselle de Charolais.

En 1760, Louis XV annexe le comté de Charolais à la couronne, et l'achète en 1761 et fait un échange contre la terre de Palaiseau avec Élisabeth Alexandrine, Mlle de Sens.

Rattachement à la Couronne (1760-1789)[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :