Lire et faire lire

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Lire et faire lire
Logo de l’association
Cadre
Forme juridique association loi de 1901
Zone d’influence France
Fondation
Fondation 1999
Fondateurs Alexandre Jardin
Pascal Guénée
Identité
Siège 3 rue Récamier, 75007 Paris
Président Michèle Bauby-Malzac
Vice-président Alain Feretti (UNAF)
Secrétaire Remy Guilleux (UNAF)
Trésorier Eric Favey (Ligue de l'enseignement)
Slogan Pour un peuple de lecteurs
Site web lireetfairelire.org

Lire et faire lire est un programme éducatif et une association française créés en 1999 par Alexandre Jardin et Pascal Guénée, ayant pour but le développement du plaisir de la lecture et de la solidarité intergénérationnelle en direction des enfants fréquentant les écoles primaires et les structures éducatives et culturelles telles que les centres de loisirs, les crèches ou les bibliothèques[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Le programme Lire et faire lire a été lancé en 1999 à l'initiative du romancier Alexandre Jardin et de Pascal Guénée, ancien président du Relais civique. Ce programme éducatif et culturel a pour but de « transmettre le patrimoine littéraire aux plus jeunes et de favoriser l'échange entre générations »[2]. Ce programme est né d'une action menée à Brest depuis 1985[3] à la suite du regroupement de trois associations impliquées dans la vie sociale et civile[4] :

C'est du programme Lire et faire lire qu'a été créée en l'association du même nom qui a pour objectif de transmettre le plaisir de la lecture en pariant sur le lien intergénérationnel[5].

Fonctionnement[modifier | modifier le code]

L'association Lire et faire lire est présente dans chaque département français et est animée par des coordinateurs des deux réseaux associatifs nationaux : la Ligue de l’Enseignement et l’Union Nationale des Associations Familiales (UNAF). Un comité d’écrivains, fort de plus de 170 membres, soutient l'association depuis sa création[1].

Les lecteurs bénévoles de l'association sont en général âgés de plus de 50 ans[6],[7]. Ils vont lire des histoires à un petit groupe d'enfants volontaires (de 2 à 6 enfants). Les bénévoles interviennent généralement une fois par semaine à l'intérieur des écoles pendant le temps scolaire, semi-scolaire ou extrascolaire[8].

En 2015, le financement de l'association nationale Lire et faire lire est assuré à 42 % par des subventions publiques, à 35 % par du mécénat, à 22 % par des fonds dédiés et à 1 % par des dons, des cotisations ou autres[9].

Actions[modifier | modifier le code]

En 2015, l'association est constituée de 17 262 bénévoles et son action concerne près de 639 000 enfants[9] dans 7 369 écoles et 2 052 autres structures d’accueil (dont 947 structures de petite enfance, 795 crèches, 483 centres de loisirs, 291 bibliothèques[10]) de 3 645 communes des 96 départements métropolitains, de trois départements ultramarins ainsi qu’en Nouvelle-Calédonie et en Polynésie française[9].

Outre les écoles, qui représentent 78 % des structures d’accueil (52,36 % d’écoles élémentaires et 47,63 % d'écoles maternelles), l'association intervient également dans les bibliothèques, les centres de loisirs, les structures de petite enfance, les collèges et autres structures telles que des établissements médicaux, des centres d’accueil des gens du voyage, des établissements pénitentiaires ou des centres sociaux[9].

L'association encourage les initiatives qui sont de nature à promouvoir et développer le goût de la lecture[11]. Les principaux objectifs de l'association sont[10] :

  • favoriser la fréquentation du livre par un maximum d’enfants et dans un maximum de lieux dans et hors de la famille ;
  • faire naître et entretenir le goût de lire et de la littérature ;
  • contribuer à une meilleure maîtrise de la langue Française en s’appuyant sur la lecture ;
  • proposer une ouverture culturelle et une culture commune par la littérature ;
  • défendre la lecture comme levier d’éducation populaire au service de l’émancipation du citoyen ;
  • mobiliser la société civile et les pouvoirs publics autour des enjeux de Lire et faire lire ;
  • participer à la prévention de l’illettrisme ;
  • favoriser la rencontre régulière entre les enfants et les seniors et maintenir les seniors dans un lien social régulier ;
  • transmettre les valeurs de solidarité et de respect au service du « vivre ensemble ».

Un bulletin d'information, intitulé « Il était une fois » et publié deux fois par an, informe les bénévoles de l'actualité de l'association[12].

L’association Lire et faire lire propose aux bénévoles des formations thématiques[13] pour leur permettre d’être mieux préparés pour intervenir dans des territoires précis ou auprès de publics particuliers (quartiers prioritaires, structures petite enfance, accueils de loisirs) ou dans le cadre d’actions spécifiques (prix de poésie ou salons)[9] :

  • Lire la poésie, sensibilisation en vue d’une participation au Prix poésie ;
  • Lire en public, préparation aux lectures publiques ;
  • Lire aux tout-petits, développement dans les structures de la petite enfance ;
  • Lire en quartiers prioritaires, préparation des lectures dans des structures éducatives dépendant de dispositifs tel que le Programme de réussite éducative ;
  • Constitution et la mise en place des équipes départementales, visant à accompagner les bénévoles-relais à la prise de responsabilités sur un territoire donné ;
  • Une œuvre, un genre, un auteur, centré sur la littérature jeunesse et la rencontre avec les auteurs ;
  • Lire en accueil de loisirs, visant à mieux intégrer les bénévoles Lire et faire lire au projet pédagogique d’un accueil de loisirs.

Partenariats[modifier | modifier le code]

Parrainée par 170 écrivains[14] (Daniel Pennac, Erik Orsenna, Françoise Chandernagor, Didier van Cauwelaert, Daniel Picouly, Dan Franck, Philippe Delerm, Michel Déon, Irène Frain, Yann Queffélec, Patrick Rambaud, Régine Deforges,…)[15], l'association a établi de nombreux partenariats avec des institutions (la BNF, le ministère de la Culture et de la Communication, le ministère de l’Education nationale,... ), des entreprises et des partenaires privés (Milan Presse, le Fonds MAIF pour l’éducation, le groupe Casino, L'Express,...) pour développer et soutenir son action[16].

L'Association des maires de France (AMF) et l'association Lire et faire lire ont signé le une convention visant à développer la lecture dans les communes. Dans le cadre de cette convention, l’AMF sollicite, sur la base du volontariat, les communes pour qu’elles s’associent au développement du programme Lire et faire lire[17].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Qui sommes-nous ? », sur le site de l'association Lire et faire lire (consulté le 10 janvier 2016).
  2. « Lire et faire lire », sur le site de la Ligue de l'enseignement de l'Isère, (consulté le 10 janvier 2016).
  3. « Lire et faire lire. Une belle histoire née à Brest », sur le site du journal Le Télégramme, (consulté le 26 août 2016).
  4. « Lire et faire lire », sur le site du Centre national de documentation pédagogique (consulté le 10 janvier 2016)
  5. « La Quotidienne est solidaire de l'association Lire et faire lire », sur le site internet de France 5 (consulté le 26 août 2016).
  6. « Lire et faire lire, la lecture toutes générations », sur le site internet de France 3, (consulté le 26 août 2016)
  7. « Essonne : Lire et faire lire propage le virus de la lecture depuis 15 ans », sur le site du journal Le Parisien, (consulté le 26 août 2016)
  8. « L’Association « Lire et faire lire » : devenez lecteur bénévole auprès des enfants », sur le quintonic.fr (consulté le 10 janvier 2016)
  9. a, b, c, d et e « Rapport d'activité 2015 » [PDF], sur le site de l'association Lire et faire lire (consulté le 26 août 2016).
  10. a et b « La belle histoire de Lire et faire lire, 15 ans de partage » [PDF], sur le site de l'association Lire et faire lire (consulté le 26 août 2016).
  11. « Association Lire et faire lire », sur le site d'Aéroports de Paris (consulté le 24 janvier 2016).
  12. « Revue des bénévoles », sur le site de l'association Lire et faire lire (consulté le 24 janvier 2016).
  13. « Lire et faire lire, des bénévoles au service des enfants », sur le site internet de La Dépêche du Midi, (consulté le 26 août 2016).
  14. « Le comité de soutien des écrivains », sur le site de l'association Lire et faire lire (consulté le 26 août 2016).
  15. « Lire et Faire Lire, un appel aux bénévoles pour partager avec les enfants le plaisir de la lecture », sur le site de la Fédération de Paris de la Ligue de l'enseignement (consulté le 24 janvier 2016).
  16. « Partenaires », sur le site de l'association Lire et faire lire (consulté le 24 janvier 2016).
  17. « Communiqué de presse : Lire et faire lire et l’AMF signent une convention pour développer la lecture dans les communes » [PDF], sur le site de l'Association des maires de France, (consulté le 26 août 2016).