Les Saisons (ballet)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les Saisons
Image illustrative de l’article Les Saisons (ballet)
Pavel Gerdt et Marie Petipa dans la bacchanale de l'Automne (1900)

Genre Ballet
Musique Alexandre Glazounov
Chorégraphie Marius Petipa
Dates de composition 1899
Création
théâtre de l'Ermitage, Saint-Pétersbourg

Les Saisons est un ballet allégorique de Marius Petipa en un acte et quatre tableaux, sur une musique d'Alexandre Glazounov (opus 67). Il a été composé en 1899 et présenté pour la première fois en 1900 par le ballet impérial du théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg.

Historique[modifier | modifier le code]

La partition des Saisons devait au départ être composée par Riccardo Drigo qui était depuis 1886 directeur de la musique et chef d'orchestre du ballet des théâtres impériaux de Saint-Pétersbourg. Finalement, c'est son ami Glazounov qui est choisi, tandis que Drigo s'accorde à la partition du ballet de Petipa Les Millions d'Arlequin, dont la première a lieu devant la cour le 10 février 1900[1]. Celle des Saisons a lieu le 7 février, également devant la cour, au théâtre de l'Ermitage du palais d'Hiver, sous la direction musicale de Drigo[2], et la première publique a lieu le au Mariinsky[3].

Nicolas Legat reprend le spectacle en 1907 au Mariinsky[4], qui tient la scène épisodiquement jusqu'en 1927. La Pavlova en présente une version abrégée dans ses tournées.

Principaux interprètes[modifier | modifier le code]

Argument[modifier | modifier le code]

  • Premier tableau: Paysage d'hiver

L'Hiver est entouré de ses compagnons, le Givre, la Glace, la Grêle et la Neige qui s'amusent avec des flocons de neige. Un gnome fait son entrée et allume un feu qui fait disparaître l'assemblée.

  • Deuxième tableau: Paysage fleuri

Le Printemps danse avec Zéphyr, les fées des fleurs, et les oiseaux enchantés, mais la chaleur du soleil les fait s'envoler ailleurs.

  • Troisième tableau: Paysage de champs de blé

Les bleuets et les coquelicots se reposent sous le soleil brûlant, puis des naïades arrivent, apportant de l'eau, afin de rafraîchir la terre. L'Esprit du maïs danse pour rendre grâces. Des satyres et des faunes jouent de la flûte et s'apprêtent à enlever l'Esprit du maïs qui est sauvé par le souffle du Zéphyr.

  • Quatrième tableau: Paysage d'automne

Les saisons prennent part à une danse d'ensemble, la fameuse « bacchanale d'automne », tandis que les feuilles tombant des arbres virevoltent sur la joyeuse assemblée.

  • Apothéose:

Les constellations du ciel étincellent au-dessus de la terre.

Structure[modifier | modifier le code]

La Pavlova interprétant une bacchante des Saisons au Mariinsky
  • N°1: Prélude

Tableau 1, l'Hiver

  • N°2: scène de l'Hiver
  • N°3: variation du Givre
  • N°4: variation de la Glace
  • N°5: variation de la Grêle
  • N°6: variation de la Neige
  • N°7: coda

Tableau 2, le Printemps

  • N°8: entrée du Printemps, Zéphyr, les fées des fleurs, les oiseaux et les fleurs

Tableau 3, l'Été

Tableau 4, l'Automne

  • N°14: grande bacchanale des Saisons
    • a) Entrée des Saisons
    • b) L'Hiver
    • c) Le Printemps
    • d) Bacchanale
    • e) L'Été
  • N°15: Petit adage
  • N°16: variation du satyre
  • N°17: coda générale

Apothéose

  • N°18: Apothéose: La révélation des étoiles

Discographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dans le calendrier julien.
  2. Les costumes sont d'Evgueni Ponomariov et les décors de Piotr Lambine
  3. Jacques Di Vanni, texte de présentation de l'enregistrement de Vladimir Ashkenazy.
  4. Les costumes sont d'Alexandre Golovine et les décors toujours de Lambine