Olga Preobrajenska

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Preobrajensky.
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Olga Preobrajenskaïa.
Olga Preobrajenska

Olga Iossifovna Preobrajenskaïa (en russe : Ольга Иосифовна Преображенская), dite Olga Preobrajenska, est une danseuse russe née à Saint-Pétersbourg le 2 février 1871 et morte à Saint-Mandé le 27 décembre 1962.

Biographie[modifier | modifier le code]

Olga Preobrajenska a été l'une des premières danseuses préférées du ballet impérial russe.

En 1879, elle commence des études de danse à l'École impériale du ballet sous la direction de Nicolas Legat, Ekaterina Vazem, Christian Johansson et Enrico Cecchetti[1], puis elle est engagée au théâtre Mariinsky dix ans plus tard et devient prima ballerina en 1900.

Sa période d'activité a coïncidé avec celle d'une autre danseuse de ballet éminente, Mathilde Kschessinska, mais Kschessinska avait des intercesseurs dans la famille impériale et obtenait tous les rôles principaux. C'était une grande tragédie pour Preobrajenska.

Olga Preobrajenska a commencé sa carrière pédagogique dès 1914 à l'école théâtrale impériale et l'école privée d’Akim Volynsky. Parmi ses élèves figurent Agrippina Vaganova, Vera Volkova et Tatjana Gsovsky[1],[2].

Après la Révolution d'octobre, elle se consacre à l'enseignement de la danse aux nouvelles générations, d'abord à Petrograd[3], puis à Paris. Elle a organisé en 1923 à Paris l'école du ballet classique « Studio Wacker ». Cette école a donné au monde beaucoup de grands artistes.

Margot Fonteyn, Alberto Alonso, Paul Grinwis, Nadia Nerina, Vladimir Dokoudovsky[4], Maurice Béjart, Irina Baranova, Tamara Toumanova, Nicholas Orloff[5], Nina Vyroubova[6], Maina Gielgud, Wladimir Skouratoff[7], Vera Zorina, Alexandra Danilova, Serge Golovine, Lilian Lambert, Milorad Miskovitch, Adam Darius, Ludmila Tcherina, Igor Youchkevitch, Nina Youchkevitch, Yury Zoritch, George Skibine, Daniel Spoerri, Margarete Wallmann, André Eglevsky, Hélène Kirsova, Belinda Wright, Alan Bergman, etc. furent parmi ses élèves.

Décédée en 1962, très pauvre, dans une maison de retraite, Olga Preobrajenska est inhumée au cimetière russe de Sainte-Geneviève-des-Bois[8] (certaines sources indiquent erronément au cimetière de Montmartre).

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a et b Russian Ballet History // Olga Preobrajenska
  2. (ru) Ольга Иосифовна Преображенская как выдающийся педагог классического танца ХХ в.; l’auteur М. А. Ведерникова
  3. Dans une poussée de fièvre nationaliste, Saint-Pétersbourg avait été rebaptisé en Petrograd en 1914 avant de devenir Leningrad en 1924 puis de retrouver son premier nom en 1991.
  4. Andros on Ballet // Vladimir Dokoudovsky (1919—1998)
  5. Nicholas Orloff (1914 - 2001)
  6. ru: Нина Вырубова: танцы — занятие не нашего круга (Nina Vyroubova : Les danses ne sont pas notre affaire)
  7. Oxford Dictionary of Dance: Vladimir Skouratoff
  8. Find A Grave — France

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :