Agrippina Vaganova

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Agrippina Vaganova
Agrippina Vaganova -Esmeralda 1910.jpg
Vaganova dans le rôle d'Esmeralda en 1910.
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Literatorskie mostki (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Activités
Autres informations
Domaine
Maître
Nina Fedorovna Mlodzinskaya (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinctions

Agrippina Iakovlevna Vaganova (en russe : Агриппина Яковлевна Ваганова) - - est une danseuse russe, chorégraphe et professeur, fondatrice de la théorie du ballet classique russe (Méthode Vaganova), autrice du livre Les Bases de la danse classique[1] (1934).

Biographie[modifier | modifier le code]

Agrippina Vaganova nait le à Saint-Pétersbourg dans une famille de trois enfants, son père était portier du Théâtre Mariinsky. À dix ans, Agrippin est admise à l'École théâtrale de Saint-Pétersbourg, bien que la jeune fille ne répondait pas aux canons du ballet classique : elle avait les jambes fortes et très musclées, les traits grossiers. Cependant, grâce à ses efforts, elle devient l'une des premières élèves de la classe. Parmi ses professeurs, il y avait Vladimir Stepanov, Lev Ivanov, Ekaterina Vazem[2].

À l'examen final Agrippina reçoit 11 sur 12. Cependant, elle était obligée de rester à l'école en tant qu'étudiante parce qu'elle n'était pas assez grande pour finir l'école et passe une année dans la classe de Pavel Gerdt.

À 1897, Vaganova est acceptée au Théâtre Mariinsky en tant que danseuse du corps de ballet. Bien qu'obtenir les premiers rôles soit difficile, elle y réussit par sa persévérance. Pour son style individuel et sa technique, les critiques l'appelaient la « Reine des variations »[2].

Ses rôles les plus remarquables sont ceux de la Dryade dans Don Quichotte, la Reine de l'eau dans Le Petit Cheval bossu. Elle joue également les rôles principaux dans Lac des cygnes et dans Giselle.

En 1915, elle est mise à la retraite du Théâtre. Elle n'a que 36 ans. Pour gagner de l'argent, Agrippina donne des concerts et commence à enseigner[2].

Elle enseigne à l'École de danse pendant trente ans - de 1921 à 1951. De 1931 à 1937, elle dirige le ballet du Kirov, où elle monte de nouvelles versions du Lac des cygnes et de La Esmeralda. Elle dirige également une classe de perfectionnement pour les danseuses du théâtre jusqu'en 1951, date à laquelle Natalia Doudinskaïa lui succède.

En 1934, à l'initiative de Vaganova et de Boris Chavrov, l'École de danse fonde un département pour former les enseignants qu'elle dirige.

Parmi ses élèves de l'École figurent les ballerines soviétiques Marina Semenova, Olga Jordan, Galina Oulanova, Tatiana Vecheslova, Feya Balabina, Natalia Doudinskaïa, Galina Kirillova, Alla Shelest, Ninel Petrova, Nonna Yastrebova, Olga Moïseïeva, Lioudmilla Safronova, Ninel Kourgapkina, Alla Osipenko, Galina Kekicheva et Irina Kolpakova.

Son enseignement visait à combiner le style élégant et raffiné des Ballets impériaux russes, où elle avait été formée, avec la danse plus vigoureuse apparue en Union soviétique. Elle s'est démarquée du style français et de la méthode d'Enrico Cecchetti pour innover dans un style où la force et l'élasticité musculaires donnent une expression de lyrisme héroïque à son enseignement.

Sa méthode a fait l'objet d'un livre, Les Bases de la danse classique[1] (1934).

Elle est enterrée au cimetière Volkovo.

Le , l'école de danse de la rue Rossi a été renommée en son honneur. C'est aujourd'hui l'académie de ballet Vaganova.

Répertoire[modifier | modifier le code]

Un timbre-poste russe en honneur de Vaganova, 2004.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Vaganova, Agrippina Iakovlevna, (1879-1951),, Michelson, Bruce, (1948- ...)., et Wilansky, Aleksandr,, Les bases de la danse classique, Gremese, dl 2014, cop. 2014 (ISBN 9782366770520 et 2366770529, OCLC 880852649, lire en ligne)
  2. a b et c (ru) « Агриппина Яковлевна Ваганова », sur www.belcanto.ru

Liens externes[modifier | modifier le code]