Leposavić

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Leposavić
Лепосавић, Leposaviq
Blason de Leposavić
Héraldique
L'église Saint-Basile-d'Ostrog à Leposavić/Leposaviq
L'église Saint-Basile-d'Ostrog à Leposavić/Leposaviq
Administration
Pays Drapeau du Kosovo Kosovo
District Mitrovicë/Kosovska Mitrovica
Commune Leposavić/Leposaviq
Démographie
Population 3 702 hab. (est. 2009)
Géographie
Coordonnées 43° 06′ 14″ nord, 20° 48′ 10″ est
Altitude 545 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Serbie

Voir sur la carte administrative de Serbie
City locator 14.svg
Leposavić

Géolocalisation sur la carte : Kosovo

Voir sur la carte administrative de la zone Kosovo
City locator 14.svg
Leposavić
Commune de Leposavić/Leposaviq
Administration
Maire
Mandat
Dragan Jablanović
2009-?
Démographie
Population 13 773 hab. (est. 2009)
Densité 18 hab./km2
Géographie
Superficie 75 000 ha = 750 km2
Liens
Site web Site de Leposavić/Leposaviq

Leposavić en serbe latin et Leposaviq en albanais (en serbe cyrillique Лепосавић ; autre nom albanais : Albaniku) est une ville et une commune/municipalité situées au Kosovo. Elle fait partie du district de Mitrovicë/Kosovska Mitrovica. En 1991, la ville intra muros comptait 3 105 habitants et la commune/municipalité 16 395 ; selon des estimations de 2009, la ville comptait 3 702 et la municipalité 13 773[1]. En 2013, l'OSCE, s'appuyant sur des sources municipales, estime la population de la commune à environ 18 900 habitants[2].

Géographie[modifier | modifier le code]

La ville de Leposavić/Leposaviq est située sur les bords de l'Ibar.

Le lac de Gazivode à Zubin Potok

Histoire[modifier | modifier le code]

La basilique paléochrétienne de Nebeske Stolice

Localités[modifier | modifier le code]

Localisation de la commune/municipalité de Leposavić/Leposaviq au Kosovo

Selon la pratique de l'OSCE, le nom d'un village porte en premier celui donné par la nationalité majoritaire ; pour Leposavić/Leposaviq, il figure le plus souvent en serbe, tandis que le deuxième nom est en albanais. Seules trois localités, à majorité albanaise, présentent un premier nom en albanais puis un second en serbe : Koshtovë/Košutovo, Bistricë e Shalës/Šaljska Bistrica et Cerajë/Ceranja.

Démographie[modifier | modifier le code]

Ville intra muros[modifier | modifier le code]

Évolution de la population dans la ville[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1948 1953 1961 1971 1981 1991 2009
168 298 410 1 191 2 384 3 105 3 702[1]
Évolution de la population

Commune/municipalité[modifier | modifier le code]

Composition ethnique, y compris les réfugiés
Année/Population Albanais  % Serbes  % Musulmans  % Roms  % Total
1991 1 101 6,7 14 306 87,8 600 3,7 163 1,0 16 291
Janvier 1999 902 N/D 15 365 n.c. 940 n.c. n.c. n.c. n.c.
Chiffre courant 67 18 000 240 203 env. 18 500
Sources : Recensement yougoslave pour 1991[1] - OSCE pour les estimations

En septembre 2009, selon les estimations du HCR et de l'OSCE, la commune/municipalité de Leposavić/Leposaviq comptait environ 18 600 habitants, dont 18 000 Serbes du Kosovo. D'autres petites communautés vivent également dans la région, dont 200 Albanais du Kosovo, dans trois villages du sud de la commune, à Koshutovë/Košutovo, Bistricë e Shalës/Šaljska Bistrica et Cerajë/Ceranja. On y compte aussi 240 Bosniaques, Roms, Ashalis et Ègyptiens du Kosovo[2].

À partir de juin 1999, la commune/municipalité a reçu des réfugiés venus de tout le Kosovo. En septembre 2009, on en comptait 2 500, dont une majorité de Serbes vivant principalement dans des logements privés ou chez des parents ; les autres habitent des centres collectifs à Leposavić/Leposaviq et dans les localités de Lešak/Leshak et Sočanica/Soçanicë. L'assemblée municipale a participé activement au retour des Albanais dans les trois villages où ils étaient majoritaires, leurs maisons ayant été reconstruites[2].

Religions[modifier | modifier le code]

Politique[modifier | modifier le code]

Élections de 2008[modifier | modifier le code]

La commune/municipalité de Leposavić/Leposaviq fonctionne selon la législation électorale de la République de Serbie. Elle dispose d'une assemblée composée de 31 membres. Aux élections locales serbes de 2008, les sièges se répartissaient de la manière suivante :

Parti Sièges
Parti radical serbe (SRS) 10
Parti démocratique de Serbie (DSS) 8
Parti démocratique (DS) 4
Parti socialiste de Serbie (SPS) 3
Nouvelle Serbie (NS) 2
Conseil national serbe (SNC) 2
Initiative des citoyens de Lešak/Leshak 2

En octobre 2008, le 10 représentants du SRS rejoignent le Parti progressiste serbe (SNS), fondé par Tomislav Nikolić, l'ancien président du SRS, ce qui entraîne l'invalidation des mandats de ces députés, à la fois par la cour du district de Kosovska Mitrovica et par la Commission électorale de la République de Serbie qui restituent les mandats au SRS. Une nouvelle coalition, formée du SRS, du DSS, du SNC et de la liste des citoyens de Lešak/Leshak, dirige Leposavić/Leposaviq. Jovan Miladinović, membre du SRS, devient le président de la commune/municipalité, avec comme vice-président Goran Lazović du DSS. Goran Milićević, membre du DSS, préside l'assemblée municipale et Slaviša Milentijević, membre du SRS, lui sert de vice-président. Aucun Albanais du Kosovo n'est représenté à l'assemblée.

Le , le gouvernement de la Serbie décide de dissoudre l'assemblée et de mettre à la tête de la commune/municipalité un groupe provisoire chargé d'administrer la ville jusqu'à des élections ultérieures ; ce groupe est constitué de cinq membres : Branko Ninić, membre du Parti démocratique (DS), qui en est le président, Saša Vukašinović (DS), Branko Sekulić (SRS), Stana Ilić (G17 Plus) et Radoš Mihajlović (SPS).

Élections de 2009[modifier | modifier le code]

À la suite des élections du , les sièges de l'assemblée municipale se répartissaient de la manière suivante[3] :

Parti Sièges
Parti démocratique (DS) 12
Parti progressiste serbe (SNS) 7
Parti démocratique de Serbie (DSS) 4
Parti socialiste de Serbie (SPS) et alliés (PUPS, JS, PV) 3
Nouvelle Serbie (NS) 2
Parti radical serbe (SRS) 2
Mouvement des socialistes (PS) 1

Le juriste Dragan Jablanović a été élu président de la municipalité[4].

Culture[modifier | modifier le code]

Leposavić/Leposaviq abrite la Bibliothèque nationale Saint-Sava, le centre culturel Sava Dečanac, le centre culturel et artistique (KUD) Kopaonik. La ville accueille également des établissements culturels en exil, comme la Maison de la culture Saint Sava d'Istok/Istog ou le Théâtre national de Gračanica/Graçanicë.

Sport[modifier | modifier le code]

Éducation[modifier | modifier le code]

Leposavić/Leposaviq possède une Faculté de formation des maîtres, qui dépend de l'Université de Pristina[5].

Économie[modifier | modifier le code]

Les installations industrielles de Leposavić/Leposaviq sont fermées ou fonctionnent à capacité réduite. Le taux de chômage de la commune/municipalité est élevé, notamment à cause de la clôture du conglomérat de Trepça/Trepča conglomerate facilities. Le gouvernement municipal a adopté un plan de développement pour 2006-2009, en coopération avec le Bureau des Nations unies pour les services d'appui aux projets (UNOPS), avec la MINUK et le gouvernement italien[2].

Parmi les entreprises créées dans les années 1960, on peut citer :

  • DD Flotacija Kopaonik
  • DDO Hrast
  • Proleter
  • Prva petoletka
  • AD Kristal
  • AD Žitoprodukt
  • ŠG Ibar
  • DUP Kopaonik
  • JKP 24. Novembar.

La région possède d'importantes ressources sur le plan minier[2]. La mine de Belo Brdo est une des mines de plomb et de zinc les plus importantes du Kosovo ; en 2005, ses réserves étaient estimées à 1 340 000 t de minerais, dont 88 300 t de plomb, 77 000 t de zinc et 131 t d'argent[6].

Tourisme[modifier | modifier le code]

La commune/municipalité de Leposavić/Leposaviq compte un certain nombre de sites ou de monuments protégés :

Personnalités[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c (sr) (sq) « Évolution de la population 1948-2011 », sur http://pop-stat.mashke.org (consulté le 14 février 2014)
  2. a, b, c, d et e (en) « Leposavić/Leposaviq », sur http://www.osce.org, Site de l'OSCE, (consulté le 15 février 2014)
  3. (sr) « Spisak odbornika skupštine opštine Leposavić », sur http://www.leposavic.rs, Site de Leposavić/Leposaviq (consulté le 15 février 2014)
  4. (sr) « Predsednik opštine », sur http://www.leposavic.rs, Site de Leposavić/Leposaviq (consulté le 15 février 2014)
  5. (sr) « Istorijat », sur http://www.uf-pz.net/Pocetna.html (consulté le 30 avril 2011)
  6. (en)[PDF] « Kosovo, land of opportunité for European mining energy », sur http://www.beak.de, (consulté le 30 avril 2011), p. 17
  7. (sr) « Lokalitet Crkvine - u okviru šireg područja Municipijuma DD, Vuča », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs, Académie serbe des sciences et des arts (consulté le 21 avril 2014)
  8. (sr) « Lokalitet Tvrđane, Leposavić », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs, Académie serbe des sciences et des arts (consulté le 22 avril 2014)
  9. (sr) « Rimski provincijski grad Municipium DD, Sočanica », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs, Académie serbe des sciences et des arts (consulté le 22 avril 2014)
  10. (sr) « Galič, ostaci antičkog građevinskog kompleksa, Ibarska Slatina », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs, Académie serbe des sciences et des arts (consulté le 21 avril 2014)
  11. (sr) « Ostaci srednjovekovnog manastira Sv. Konstantina i Jelene sa nekropolom, Ibarska Slatina », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs, Académie serbe des sciences et des arts (consulté le 22 avril 2014)
  12. (sr) « Ostaci crkve Sv. Konstantina i Jelene, Kamenica », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs, Académie serbe des sciences et des arts (consulté le 22 avril 2014)
  13. (sr) « Ostaci crkve "Mramor", Ceranska Reka », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs, Académie serbe des sciences et des arts (consulté le 22 avril 2014)
  14. (sr) « Crkva Sv. Vrača, Vračevo », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs, Académie serbe des sciences et des arts (consulté le 21 avril 2014)
  15. (sr) « Seoska crkva, Kamen », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs, Académie serbe des sciences et des arts (consulté le 22 avril 2014)
  16. (sr) « Ostaci Latinske crkve sa grobljem, Gornji Krnjin », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs, Académie serbe des sciences et des arts (consulté le 21 avril 2014)
  17. (sr) « Ostaci turske karaule - Merkez, Ostraće », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs, Académie serbe des sciences et des arts (consulté le 22 avril 2014)
  18. « Ostaci grobljanske crkve, Graničane », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs, Académie serbe des sciences et des arts (consulté le 21 avril 2014)
  19. (sr) « Ostaci grobljanske crkve, Donje Jerinje », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs, Académie serbe des sciences et des arts (consulté le 21 avril 2014)
  20. (sr) « Ostaci grobljanske crkve, Kajkovo », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs, Académie serbe des sciences et des arts (consulté le 22 avril 2014)
  21. (sr) « Ostaci grobljanske crkve, Dren », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs, Académie serbe des sciences et des arts (consulté le 21 avril 2014)
  22. « Ostaci grobljanske crkve, Pridvorica », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs, Académie serbe des sciences et des arts (consulté le 22 mars 2014)
  23. (sr) « Ostaci grobljanske crkve, Vuča », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs, Académie serbe des sciences et des arts (consulté le 21 avril 2014)
  24. (sr) « Ostaci grobljanske crkve, Ostraće Donje », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs, Académie serbe des sciences et des arts (consulté le 22 avril 2014)
  25. (sr) « Ostaci crkve Usekovanja glave svetog Jovana Krstitelja, Sočanica », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs, Académie serbe des sciences et des arts (consulté le 22 avril 2014)
  26. [PDF] (sq) « Lista e trashëgimisë për mbrojtje të përkohsheme », sur http://www.mei-ks.net, Site du ministère kosovar de l'Intégration européenne (consulté le 22 avril 2014)
  27. (sr) « Četiri spomenika "krajputaša"., Jošanica », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs, Académie serbe des sciences et des arts (consulté le 22 avril 2014)
  28. (sr) « Dva bunkera, Pridvorica », sur http://spomenicikulture.mi.sanu.ac.rs, Académie serbe des sciences et des arts (consulté le 22 avril 2014)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]