Le Roman comique (opéra)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Le Roman comique.
Le Roman comique
Genre Opéra-comique
Nbre d'actes 3
Musique Jacques Offenbach
Livret Ludovic Halévy et Hector Crémieux
Langue
originale
Français
Création
Théâtre des Bouffes-Parisiens, Paris

Le Roman comique est un opéra-comique en trois actes de Jacques Offenbach, sur un livret de Ludovic Halévy et Hector Crémieux[1], créé le [2] aux Bouffes-Parisiens, salle Choiseul[3].

Contexte[modifier | modifier le code]

Le Roman comique est une lointaine imitation de l’œuvre éponyme de Scarron où seuls le titre et les personnages de l’original ont été conservés. L’action se passe, au premier acte, près de l’auberge du Soleil d’or et, au deuxième acte, à l’hôtel du Lion d’argent du Mans. L’insuccès total de cette œuvre, puis celui de Jacqueline, en octobre 1862, mirent fin à la collaboration d’Hector Crémieux avec Ludovic Halévy[4].

Réception[modifier | modifier le code]

Cette parodie de tragédie à sujet antique fut beaucoup moins bien reçue que Le Pont des Soupirs, créé en mars de la même année[5]. Les couplets « De la blanche couronne » étaient charmants, mais le public ne fit même pas grâce à un final plein d’entrain du deuxième acte[6]. L’œuvre n’a eu aucune postérité[7] et la partition ne fut pas imprimée[8]. excepté 3 airs séparés.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Andrew Lamb, « Jacques Offenbach », The New Grove Dictionary of Opera, London ; New York, Macmillan, 1997 (ISBN 978-0-1952-2186-2).
  2. Philippe Luez, Jacques Offenbach (1819-1880) : musicien européen, Anglet, Séguier, 2001, 341 p., p. 233, (ISBN 978-2-8404-9221-4).
  3. Le Roman comique sur Data.bnf.fr
  4. L’Avant-scène : Opéra, no 125-127, 1989, p. 12.
  5. Jacques Offenbach, Hector-Jonathan Crémieux, Ludovic Halévy, Orphée aux enfers : livret intégral, éd. Rémy Campos, Paris, L'Avant-Scène Opéra, no 185, 1998, (OCLC 39790773), 119 p., p. 83
  6. Louis Schneider, Les Maîtres de l’opérette française : Offenbach, Paris, Perrin, 1923, 283 p., (OCLC 369227747), p. 108.
  7. (en) Richard Traubner, Operetta : A Theatrical History Londres ; New York, Routledge, 2003, 496 p., p. 39, (ISBN 9781280103162).
  8. Jean-Claude Yon, Jacques Offenbach, Paris, Gallimard, 2000, 796 p., (ISBN 978-2-0707-4775-7), p. 11.

Liens externes[modifier | modifier le code]