Robinson Crusoé (opéra-comique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant l’opéra ou l’opérette
Cet article est une ébauche concernant l’opéra ou l’opérette.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Crusoé.
Robinson Crusoé
Description de cette image, également commentée ci-après

Célestine Galli-Marié dans le rôle de Vendredi.
Caricature d'André Gill (1867).

Genre Opéra-comique
Nbre d'actes 3
Musique Jacques Offenbach
Livret Eugène Cormon et Hector Crémieux
Langue
originale
Français
Dates de
composition
1867
Création
Opéra-Comique, Paris

Robinson Crusoé est un opéra-comique en 3 actes et 5 tableaux de Jacques Offenbach, livret d'Eugène Cormon et d'Hector Crémieux, créé le à l'Opéra-Comique.

Genèse[modifier | modifier le code]

Pour le grand air de Robinson « Voir, c'est avoir », les librettistes citent un extrait de la chanson les Bohémiens de Pierre-Jean de Béranger.

Argument[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Interprètes de la création[modifier | modifier le code]

Robinson Premier ténor léger M. Montaubry
Sir William Crusoé Baryton ou Basse chantante M. Crosti
Toby Deuxième ténor M. Ponchard
Jim-Cocks Trial M. Sainte-Foy
Atkins Basse M. Bernard
Vendredi Mezzo-soprano Célestine Galli-Marié
Edwige Première chanteuse légère Marie Cico
Suzanne Dugazon Mlle Girard
Deborah Soprano Mlle Révilly

Numéros musicaux[modifier | modifier le code]

Acte premier
Ouverture
N° 1 Introduction « Et la maison était calme et prospère »
Air de Robinson « Voir, c'est avoir ; allons courir ! »
Ensemble « À table donc, on fait grâce »
N° 2 Ronde « Debout, c'est aujourd'hui dimanche ! »
N° 3 Ariette « Tom était un danseur ingambe »
N° 4 Quatuor « Ne le voyez-vous pas ? »
Romance « S'il fallait qu'aujourd'hui »
Ensemble « Le voilà pris ! »
N° 5 Duo « Apprenez, mon cousin »
N° 6 Rondo « Mon bon ami, j'ai réfléchi »
Prière « Seigneur, que ses jours soient bénis »
Final « Edwige, adieu »
Acte II, 1er tableau
N° 7 Entr'acte symphonique
N° 8 Grand air de Robinson « Au seul bruit de mes pas – Salut, chaumière »
N° 9 Chanson de Vendredi « Tamayo, mon frère »
N° 10 Duo « Mon âme à ses regrets ne veut plus se rouvrir »
N° 10 bis Scène et rêve « Le soleil fuit, l'ombre s'avance »
N° 10 ter Sortie de Vendredi et de Robinson
Acte II, 2e tableau
N° 11 Entr'acte (Marche des sauvages – Lever de rideau)
N° 11 bis Mélodrame
N° 12 Chanson du pot-au-feu « Je prends un vase de terre »
N° 13 Duo « Ô mon Toby, mon doux ami »
N° 13 bis Mélodrame
N° 14 Chœur dansé « Allons, guerriers des plages désertes »
Scène Femmes, amenez la belle fiancée
Valse chantée « Conduisez-moi vers celui que j'adore »
Acte III, 1er tableau
N° 15 Entr'acte
N° 16 Berceuse « Beauté qui vient des cieux »
N° 17 Ariette « Oui, c'est un brun, mais c'en est un »
N° 18 Trio « Âme de mon âme »
Sextuor Terrible homme des bois
N° 19 Romance « Je veux partir, bénissez-moi »
N° 20 Couplets « Maître avait dit à Vendredi »
N° 21 Quatuor « Veux-tu, mon bonhomme »
Acte III, 2e tableau
N° 22 Mélodrame
N° 23 Chœur de matelots « Buvons, chantons »
N° 24 Scène « Le chant des Tamayos »
N° 25 Final « Partons, amis »

Discographie[modifier | modifier le code]

Un seul enregistrement, en langue anglaise, est disponible dans le commerce :

  • Alun Francis (dir.), John Brecknock (Robinson), Yvonne Kenny (Edwige), Sandra Browne (Vendredi), Geoffrey Mitchell Choir, Royal Philharmonic Orchestra – Opera Rara, 1998

On trouve également un extrait de Robinson Crusoé sur l'enregistrement de Natalie Dessay, Airs d'opéras français – EMI Classics 2007 (n°14, Valse chantée), déjà gravé en studio précédemment par Joan Sutherland.

Notes et références[modifier | modifier le code]