Boule de neige (opéra bouffe)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Boule de neige (homonymie).
Boule de neige
Description de cette image, également commentée ci-après
Affiche de Boule de neige pour les Bouffes-Parisiens, 1871.
Genre Opéra bouffe
Nbre d'actes 3
Musique Jacques Offenbach
Livret Charles Nuitter et Étienne Tréfeu
Langue
originale
Français
Création
Théâtre des Bouffes-Parisiens, Paris

Personnages

  • Olga, dompteuse
  • Balabrelock, Premier ministre
  • Le Grand Khan
  • La Grande Khane
  • Grégorine, fille de Balabrelock
  • Schamyl, marchand de fourrures
  • Le caporal, commandant de la force armée
  • Kachmir, vitrier
  • Polkakoff, maitre de danse
  • Kassnoiseff, chambellan
  • Potapotinski, grand officier de bouche
  • Krapack, pharmacien
  • Patchouline, solliciteuse
  • Praskovia, marchande de fleurs
  • Advotiva, marchande de gâteaux
  • Nadeje, marchande de fruits
  • Kamitchine, marchande d’oranges
  • Helena, solliciteuse
  • Beresina, solliciteuse
  • Orcha, solliciteuse
  • Fraritzine, solliciteuse
  • Trois dames d’honneur
  • Quatre soldats

Boule de neige est un opéra bouffe en trois actes de Jacques Offenbach, sur un livret de Nuitter et Tréfeu[1], créé le [2] aux Bouffes-Parisiens[3].

Contexte[modifier | modifier le code]

Boule de neige est une adaptation de Barkouf[4], dont la représentation à l’Opéra-Comique en 1860 n’avait pas dépassé sept représentations[5]. Dans cette œuvre, le compositeur a formé sa partition de plusieurs morceaux de Barkouf et d’autres ouvrages de sa façon. Barkouf le chien est devenu Boule de neige l’ours, et l’action est passée de Lahore chez le Grand Khan. Offenbach avait ajouté un quatuor et un sextuor syllabique à la partition[6]. Le titre à la pièce devait, à l’origine, être Balabrelock, du nom du premier ministre.

Argument[modifier | modifier le code]

Le héros de la pièce est un ours appelé « Boule de neige ». Comme dans Barkouf, un animal a été imposé par le monarque à son peuple devenu ingouvernable, dans l’espoir que la crainte suscité par une bête féroce aura raison raison d’un peuple trop porté aux révolutions et prompt à se soulever. Devenu en hospodar, l’ours Boule de neige, signe de sa griffe, par l’intermédiaire de la dompteuse Olga, les décrets les plus grotesques. Lorsque l’amant d’Olga, un vitrier réfractaire du nom de Kachmir, revêt de la peau d'un ours pour échapper aux sbires qui le pourchassent, il finit par remplacer Boule de neige.

Réception[modifier | modifier le code]

On a remarqué la romance des Souvenirs, les couplets de la Muselière, la complainte de la grande Ourse, un quartette et un sextuor syllabique. La pièce ne réussit guère mieux que Barkouf[7], durant néanmoins jusqu’en 1872[8].

Distribution lors de la création[modifier | modifier le code]

Rôle Type de voix Distribution lors de la première, le 14 décembre 1871
(Chef d'orchestre : Jacques Offenbach)
Olga, dompteuse soprano Marie Peschard
Balabrelock, Premier ministre baryton Désiré
La Grande Khane mezzo-soprano Félicia Thierret
Le Grand Khan baryton Montrouge
Grégorine, fille de Balabrelock soprano Bonelli
Schamyl, marchand de fourrures mezzo-soprano Nordet
Le caporal, commandant de la force armée ténor Jean Berthelier
Kassnoiseff, chambellan basse Édouard Georges
Kachmir, vitrier Duplessis
Polkakoff, maitre de danse Victor
Potapotinski, grand officier de bouche Montbars
Patchouline, solliciteuse De Ribeaucourt
Krapack, pharmacien Guyot
Praskovia, marchande de fleurs Guérin
Advotiva, marchande de gâteaux Ramelli 1re
Nadeje, marchande de fruits Cinty
Kamitchine, marchande d’oranges Rose Marie
Helena, solliciteuse Camille
Beresina, solliciteuse Ramelli 2de
Orcha, solliciteuse Stenio
Fraritzine, solliciteuse Vidal
Trois dames d’honneur De Ribeaucourt, Ramelli 1re, Rutha
Quatre soldats Darcourt, Vidal, Bony, Judile

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Andrew Lamb, « Jacques Offenbach », The New Grove Dictionary of Opera, London ; New York, Macmillan, 1997 (ISBN 978-0-1952-2186-2).
  2. Philippe Luez, Jacques Offenbach (1819-1880) : musicien européen, Anglet, Séguier, 2001, 341 p., p. 233, (ISBN 978-2-8404-9221-4).
  3. Boule de neige sur Data.bnf.fr
  4. La Revue de France 2e année, vol. 5, p. 828.
  5. (en) Philip Hale, Louis Charles Elson, Famous composers and their works, vol. 5, Boston, J. B. Millet Company, 1900, p. 114.
  6. Louis Schneider, Offenbach, Paris, Perrin, 1923, 279 p., p. 99, (OCLC 233977328)
  7. (en) Arthur Moss, Evalyn Marvel, Cancan and barcarolle : the life and times of Jacques Offenbach, Westport, Greenwood Press, 1975, 280 p., p. 227, (ISBN 978-0-8371-8045-8)
  8. André Martinet, Offenbach, sa vie & son œuvre, Paris, Dentu, 1887, 299 p., p. 160, (OCLC 3574954)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :