Belle Lurette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Belle Lurette
Genre Opéra-comique
Nbre d'actes 3
Musique Jacques Offenbach
Livret Ernest Blum, Édouard Blau et Raoul Toché
Langue
originale
Français
Création
Théâtre de la Renaissance, Paris

Personnages

  • Belle Lurette
  • Le duc de Marly
  •  Malicorne, intendant du duc
  •  Campistra
  •  Merluchet
  •  Belhomme
  • De la Boiserie
  • Baptiste
  • Givry
  • Lenoncourt
  • Cadignan
  •  Jasmin
  •  Lafleur
  •  Marceline
  •  Friquette
  •  Toinelte
  •  Madelon
  •  Rose
  •  Nicole
  •  Clorinde
  •  Marion
  •  Jacqueline
  •  Manon

Belle Lurette est un opéra-comique en trois actes inachevé de Jacques Offenbach, sur un livret d’Ernest Blum, Édouard Blau et Raoul Toché[1], créé le à la Renaissance[2] et achevé par Léo Delibes.

Contexte[modifier | modifier le code]

Cette pièce jouée à titre posthume est très importante dans l’œuvre d’Offenbach. Dans ses dernières années, la faveur dont il jouissait auprès du public avait faibli depuis la chute de l’Empire. Offenbach avait connu échec sur échec, comme avec Maître Péronilla ou la Marocaine, mais il continua sans relâche à poursuivre le succès, qui finit par revenir. Il est mort au lendemain de Madame Favart qui fut l’un de ses plus grands succès. Un autre, la Fille du tambour-major était en cours. Belle Lurette, en répétition à la Renaissance et les Contes d'Hoffmann, destinés à l’Opéra-Comique, étaient le troisième et le quatrième projet d’un succès qu’Offenbach escomptait à la veille de sa mort [3].

Réception[modifier | modifier le code]

La première connut un succès qui ne fit que grandir aux représentations suivantes. Les morceaux qui ont eu le plus de succès sont le Jabot du colonel, le Trio des Amoureux, la phrase des Vingt Ans, l’ensemble Nous sommes les amoureux, la parodie du Danube bleu et la Ronde de Colette.

Argument[modifier | modifier le code]

La tante du duc de Marly lui a imposé de se marier s’il veut hériter d’elle. Il se soumet à sa volonté en épousant Belle Lurette une jolie et petite blanchisseuse. À peine est-elle mariée qu’elle apprend le rôle qu’on lui a fait jouer et l’absence de sentiments de son nouveau mari pour elle. Or Belle Lurette ne l’entend pas de cette oreille et entend devenir réellement duchesse de Marly. Comme elle est aussi fine que jolie, elle ne tardera pas à réussir à conquérir l’amour de son nouvel époux.

Distribution lors de la création[modifier | modifier le code]

Rôle Type de voix Distribution lors de la première, le 30 octobre 1880
(Chef d'orchestre : Léo Delibes)
Belle Lurette, blanchisseuse soprano Jane Hading
Le duc de Marly Cooper
Marceline Mily-Meyer
Malicorne Jolly

Références[modifier | modifier le code]

  1. Andrew Lamb, « Jacques Offenbach », The New Grove Dictionary of Opera, London ; New York, Macmillan, 1997 (ISBN 978-019522186-2).
  2. Belle Lurette sur Data.bnf.fr
  3. Jean-Claude Yon, Jacques Offenbach, Paris, Gallimard, 2000, p. 607.

Liens externes[modifier | modifier le code]